Fondé sur le roc 

Chorale



C’est l’histoire de deux maisons, admirable construction.
La première qui aimait la mer, sur le sable elle s’était posée.
L’autre, un peu plus loin en arrière, avait préféré s’installé.
Fondé sur le roc.

Quand la tempête fut venue, laquelle fût prit au dépourvue.                    
La première qui gisait par terre, se trouva dans le tourbillon.
Mais un peu plus loin en arrière, l’autre était resté pour de bon.
Fondé sur le roc.

Rester sur pied, malgré les orages, se relever après la tornade.
C’est pas facile, j’ai tant reçu de coup – de coup – de coup.
Si je m’appuie sur le sable humide, je sais très bien que je cours à la ruine.
Il n’y a qu’un seul lieu ou je tiendrais le coup – le coup – le coup.
Fondé sur le roc.       Sur le roc. 

On en creuse des idées, on en forme des projets.
Quand les nuages s’amoncelle, que le ciel se met à tonner.
C’est ici que se révèle, nos véritable identités.
Fondé sur le roc.

Rester sur pied, malgré les orages,  se relever après la tornade.
C’est pas facile, j’ai tant reçu de coup – de coup – de coup.
Si je m’appuie sur le sable humide, je sais très bien que je cours à la ruine.
Il n’y a qu’un lieu ou je tiendrais le coup – le coup – le coup.
Fondé sur le roc.        Sur le roc.
Fondé sur le roc.        Sur le roc.

Malgré les vents, malgré les pluies.
Face à la foudre qui rugit, je tiendrai jusqu’au bout.
Dans le danger, même dans la nuit, devant les forces qui m’oppriment,
Je resterai debout.

Dans le danger, même dans la nuit, devant les forces qui m’oppriment,
Je resterai debout.
Malgré les vents, malgré les pluies.
Face à la foudre qui rugit, je tiendrai jusqu’au bout.

Je resterai debout.