Table des Matières


Table des matières


PAGE COUVERTURE - recto-verso

REMERCIEMENTS

AVIS AUX LECTEURS

À PROPOS DE L'AUTEUR

Première partie

La Bible affirme être inspirée

Deuxième partie

L'inspiration est prouvée par les nombres bibliques


Nombre un - UNITÉ

Nombre deux - DIVISION OU SÉPARATION

NOMBRE TROIS - LA RÉSURRECTION ET LA TRINITÉ

NOMBRE QUATRE - CRÉATION - HOMME NATUREL

NOMBRE CINQ - GRÂCE

NOMBRE SIX - INFLUENCE DE SATAN SUR L'HOMME

NOMBRE SEPT - COMPLÉTUDE OU PERFECTION

NOMBRE HUIT - LA NOUVELLE NAISSANCE OU NOUVELLE CRÉATION

NOMBRE NEUF - LE FRUIT DE L'ESPRIT

NOMBRE DIX - LA LOI

NOMBRE ONZE - JUGEMENT

NOMBRE DOUZE - GOUVERNEMENT DIVIN

NOMBRE TREIZE - DÉPRAVATION OU RÉBELLION

NOMBRE QUATORZE - DÉLIVRANCE OU SALUT

NOMBRE QUINZE - REPOS

NOMBRE SEIZE - L'AMOUR

NOMBRE DIX-SEPT - VICTOIRE

NOMBRE DIX-HUIT - SERVITUDE

NOMBRE DIX-NEUF - FOI

NOMBRE VINGT - RÉDEMPTION

NOMBRE VINGT ET UN - LE PÉCHÉ QUI SURPASSE TOUTE IGNOMINIE

NOMBRE VINGT-DEUX - LUMIÈRE

NOMBRE VINGT-TROIS - MORT

NOMBRE VINGT-QUATRE - LE SACERDOCE

NOMBRE VINGT-CINQ - LE PARDON DES PÉCHÉS

NOMBRE VINGT-SIX - L'ÉVANGILE DE CHRIST

NOMBRE VINGT-HUIT - VIE ÉTERNELLE

NOMBRE VINGT-NEUF - DÉPART

NOMBRE TRENTE - LE SANG DE CHRIST

NOMBRE TRENTE ET UN - POSTÉRITÉ

NOMBRE TRENTE-DEUX - ALLIANCE

NOMBRE TRENTRE-TROIS - PROMESSE

NOMBRE TRENTE-CINQ - ESPÉRANCE

NOMBRE TRENTE-SIX - ENNEMI

NOMBRE QUARANTE - TENTATION

NOMBRE QUARANTE-DEUX - L’OPPRESSION D’ISRAËL ET LA VENUE DU SEIGNEUR

NOMBRE CINQUANTE - LE SAINT-ESPRIT

NOMBRE SOIXANTE - ORGUEIL

NOMBRE SOIXANTE-DIX - PUNITION ET RESTAURATION D’ISRAËL

NOMBRE CENT - L’ÉLECTION DE LA GRÂCE DE DIEU

NOMBRE SIX CENT - LUTTE

NOMBE SIX CENT SOIXANTE SIX - LE NOMBRE DE LA BÊTE

ÉQUATIONS BIBLIQUES



REMERCIEMENTS


Que Dieu bénisse abondamment tous ceux qui ont participés
à la traduction française de ce livre:




Traduction:
Jonathan Pelletier


Correction orthographique:
Chantal Viens


Collaboration spéciale:
Adam Côté

Christian Côté

Yannick Dourthe

Denis Lagüe

Serge Lalonde

André Pelletier

Stéphane Viens


2013- Yves St-Pierre a la permission de B. E. Spurgeon pour
la première traduction en français du livre d'Elder G. E. Jones:

"That You May Marvel or The Significance of Bible Numbers"



AVIS AUX LECTEURS



Vous avez à votre disposition, la traduction en français du livre de Eld. G.E. Jones sur la signification des nombres bibliques, de la page 1 à 133. Le but premier de cette traduction, est bien sur, d'exposer la provenance de la signification de la liste des nombres bibliques que nous avons en notre possession depuis plusieurs années.

Veuillez prendre note que cette publication vous est présentée seulement à titre d'information et non d'enseignements; l'équipe de traduction ne partage pas nécessairement la totalité du texte. C'est de votre responsabilité d'en vérifier l'exactitude. Bonne lecture et "Comptez dans la Bible"



Vous allez trouver des mots ou expression en caractères bleu dans la traduction pour une meilleure compréhension, dans les situations suivantes:
1)
Le mot ou l'expression en français (LSG 1910) est différent de celui en anglais (KJV), alors le mot ou l'expression est souligné et suivi de la traduction du mot ou l'expression approprié.

Exemple: Qui fait marcher en ordre (par NOMBRE) leur armée ? (Ésaïe 40.26)
Pour avoir la pensée de l'auteur, remplacer le mot ou l'expression soulignée par celui entre parenthèse, qui est la traduction française  du mot ou de l'expression de la version King James.
2)
S'il n'y a pas d'équivalent en français, l'expression est tout simplement laissée en anglais.

Exemple: Lorsqu'il ressuscita Lazare il ne prononça que TROIS mots: "LAZARE, SORS"! (Jean 11.43)
(LAZARUS, COME FORTH.) en français, il n'y a que deux mots, et il en faut trois pour la démonstration de l'énoncé.
3)
Le mot ou l'expression n'est pas présent dans la version en français (LSG 1910)

Exemple: Dans ce vase Pierre vit “et où se trouvaient tous les (1) quadrupèdes et  (2) (+des bêtes sauvages), (3) et les reptiles de la terre et les (4) oiseaux du ciel.”
(Actes 10:12)



À PROPOS DE L'AUTEUR


    George Elliot Jones est né en 1889, le deuxième fils du Dr. W. A. Jones et de son épouse Etta. La mère d'Elliot décéda suite à un accouchement alors qu'il était âgé de quatre ans et jusqu'à ce que son père se remarie, les cinq jeunes enfants furent pris en charge par leurs grands-parents maternels. J. R. G. W. N. Adams, un prêcheur et professeur retraité, eut à cœur l'éducation de ses petits-enfants et Elliot apprit à lire avant d'entrer à l'école publique. Sa grand-mère, Sarah, dirigeait la maison du docteur. Elle pria afin qu'un des quatre garçons d'Etta devienne prêcheur.

    Elliot fut la réponse à sa prière. Il gradua du collège Ouachita Baptist College en 1914, après avoir entré dans le ministère de l'évangile deux ans plus tôt. En 1917 il s'enrôla dans l'armée des États-Unis et servi la France et l'Allemagne. Après sa démobilisation en 1919, il maria Mademoiselle Faye Crotchett d'Argenta, Arkansas. De cette union est né deux fils et quatre filles. G.E. Jones  a été actif dans le ministère pastoral, l'évangélisation et l'enseignement pendant plus de 53 années. Sa carrière d'écrivain débuta en 1931 et continua jusqu'à sa mort en 1966. Pendant ce temps, il a écrit la littérature pour adultes pour sa dénomination, des articles pour divers journaux religieux et laïques, et est l'auteur de 40 livres. Il a enseigné dans plusieurs églises à travers les États-Unis.

    L'étude des nombres de la Bible a pris une nouvelle signification pour lui en 1950, l'année avant que je me marie. Étant encore à la maison, j'ai été privilégiée d'avoir été un témoin oculaire de l'étude approfondie et de sa joie de la découverte. Son enseignement et son ministère de l'écriture prirent une toute autre dimension. Le plus grand désir de mon père était de partager les vérités que le Saint-Esprit lui a permis de comprendre. La famille est heureuse qu'un de ces livres les plus populaires soit encore disponible au public.
    Mary Jones Whitley


Première partie


La Bible affirme être inspirée


    Cela ne peut pas être nié que la Bible affirme être un livre inspiré, (2 Timothée 3 :16-17) “Toute écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre.” De plus, “Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde,” (Hébreux 1:1-2) De plus, “ car ce n’est pas par une volonté d’homme qu’une prophétie a jamais été apportée, mais c’est poussé par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu.” (2 Pierre 1:21)

    À divers endroits notre Seigneur lui-même démontra qu’il croyait à l’inspiration des Écritures de l’Ancien Testament. (Le Nouveau Testament n’était pas encore écrit). Il a dit au Juifs, “ Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle : ce sont elles qui rendent témoignage de moi.” (Jean 5:39) De plus, il dit, “Car si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi, parce qu’il a écrit de moi. Mais si vous ne croyez pas à ses écrits, comment croirez-vous à mes paroles ?” (Jean 5:46-47). Et encore, “… L’Écriture ne peut être anéantie…” (Jean 10:35). Et dans Luc 24 :44 il a dit a ses disciples, “C’est là ce que je vous disais lorsque j’étais encore avec vous, qu’il fallait que s’accomplît tout ce qui est écrit de moi dans la loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les psaumes.” Après cela il est dit “Alors il leur ouvrit l’esprit, afin qu’ils comprissent les Écritures…” (Luc 24:45)

    Ces versets témoignent que notre Seigneur Jésus-Christ lui-même croyait à l’inspiration des Écritures. Moïse, qui vécu mille cinq cents ans avant Christ, ne pouvait pas savoir et écrire d’avance sur Christ, excepté par inspiration divine. Quel homme peut projeter son regard dans le futur et raconter la naissance, la vie, les œuvres, la mort et la résurrection à propos d’un grand homme? Paul, lorsque devant Festus et le roi Agrippa, dit, “Mais, grâce au secours de Dieu, j’ai subsisté jusqu’à ce jour, rendant témoignage devant les petits et les grands, sans m’écarter en rien de ce que les prophètes et Moïse ont déclaré devoir arriver, savoir que le Christ souffrirait, et que, ressuscité le premier d’entre les morts, il annoncerait la lumière au peuple et aux nations.” (Actes 26:22-23)

    Lorsque notre Seigneur dit, “L’Écriture ne peut être anéantie,” il témoignait de la même inspiration divine. Elles ne peuvent pas être anéanties à cause qu’elles ont été inspirées par l’Esprit de Dieu, qui ne peut mentir.

    Lorsque notre Seigneur ouvrit l’intelligence de ses disciples afin qu’ils puissent comprendre les Écritures, il leur démontra que les écrits sacrés sont d’une telle nature, que si un homme veut comprendre leurs importances, il doit lui être donné une intelligence spirituelle.

    Ayant vu que les nombreux livres et écrivains, ainsi que Jésus-Christ lui-même, croyaient à l’inspiration des écrits de la Bible, examinons le témoignage des écrivains de l’Ancien Testament, Lévitique 1:1 stipule “L’Éternel appela Moïse ; de la tente d’assignation, il lui parla et dit,” etc. Dans Lévitique 4:1; 6:1; 8:1; 12:1; 14:1; 17:1; 18:1; 19:1; 20:1; 22:1; 23:1; 25:1; 27:1;  il est dit, “…L’Éternel dit à Moïse ” etc. À plusieurs endroits il est dit, “…L’Éternel dit à Moïse et à Aaron… ” (Lévitique 13:1). Ésaïe 2:1 énonce, “ Prophétie d’Ésaïe, fils d’Amots, sur Juda et Jérusalem.” Jérémie 1:1-3 dit, “ Paroles de Jérémie, fils de Hilkija,… La parole de l’Éternel lui fut adressée au temps de Josias, fils d’Amon, roi de Juda, la treizième année de son règne, et au temps de Jojakim, fils de Josias.” Ézéchiel 1:3 il est énoncé, “ La parole de l’Éternel fut adressée à Ézéchiel, fils de Buzi, le sacrificateur, dans le pays des Chaldéens, près du fleuve du Kebar...” Osée 1:1 dit, “ La parole de l’Éternel qui fut adressée à Osée...” Et Joël 1:1 dit, “ La parole de l’Éternel qui fut adressée à Joël, fils de Pethuel.” On retrouve à travers le livre d’Amos la citation, “Ainsi parle l’Éternel.”

    Les références des Écritures citées plus haut, ne nous donnent qu’un petit aperçu où les écrivains des livres de l’Ancien Testament affirment l’inspiration divine pour eux-mêmes.

    Jésus appuie leurs affirmations. Ses apôtres et les écrivains des livres du Nouveau Testament témoignent de même. Tout ceci est indéniable. La question n’est donc pas à savoir si la Bible affirme être divinement inspirée, mais est-ce que cette affirmation peut être véritablement prouvée ? L’athéisme et les septiques nient cette affirmation. Est-ce que ces hommes étaient menteurs, charlatans ou bernés, ou bien proclamaient-ils être des hommes de vérité lorsqu’ils affirmaient l’inspiration divine? Est-ce qu’une telle évidence de l’inspiration divine peut être trouvé dans leurs écrits, une telle harmonie et cohérence entre ces hommes, lesquels ne se sont pratiquement jamais rencontrer l’un et l’autre, afin de prouver hors de tout doute que la Bible est ce qu'elle affirme être, une collection de livres inspirés de Dieu? C’est la tâche que cet écrivain a pris à charge dans ce livre à propos des nombres de la Bible. Il croit fermement avoir un éventail de faits et figures qu’aucun homme ne peut les réfuter avec succès. Il demande une patience et une attention particulière au lecteur durant le temps qu’il s’applique à cette tâche.

    Laissez-moi vous demander : N’est-ce pas raisonnable de penser que le grand Créateur de l’homme désirerait se révéler lui-même à ses créatures, et de partager avec eux la connaissance de sa volonté et son désir les concernant? Quel homme, ayant plusieurs serviteurs, désirerait les garder dans l’ignorance de son existence, ainsi que l’ignorance de sa volonté les concernant en plus du travail qu’ils ont à accomplir?

    Est-ce l'intérêt d'une grande entreprise de laisser ses gens découvrir, du mieux qu'ils peuvent et à leur façon, son existence ? Est-ce que ces gens doivent s'en préoccuper à tout prix ? Doivent-ils travailler pour cette entreprise à leur façon? Est-ce que chacun, avec le temps qu'il lui reste, peut accomplir son travail selon ses propres normes et standards, ne sachant pas qui est son employeur, pourquoi il travaille, ou comment il doit travailler. Ça serait pure folie pour n’importe quelle entreprise de poursuivre un tel but. Toute entreprise, pour avoir du succès, ferait  connaitre son existence, ses objectifs et ses désirs. Elle laisserait savoir à ses gens qu’elle a besoin d’ouvriers. Elle ferait connaitre ce qu’elle veut et comment elle le veut. Cela étant ainsi, n’est-ce pas raisonnable que Dieu veule faire connaitre à ses créatures son existence, ce qu’elles doivent faire, et comment il veut qu’elles le fassent?

    Paul a dit, “ … étant la race de Dieu...” (Actes 17:29) Est-ce qu’aucun père terrestre désirant avoir des enfants dans ce monde garderait ses enfants dans l’ignorance de son existence et de sa volonté pour eux? S’il n’en est pas ainsi, pourquoi Dieu désire-t-il garder sa progéniture dans l’ignorance de son existence et de sa volonté les concernant? Si le grand Créateur de l’univers a désiré se révéler aux hommes n’est-il pas capable de le faire, et de leur faire connaitre sa volonté? Est-ce que le Créateur de l'univers  est si impuissant qu'il est incapable de communiquer avec ses créatures et de se faire connaitre à eux?

    Alors, donc, Dieu désirerait se révéler lui-même à ses créatures, et s’il est capable de communiquer avec eux et leur donner des révélations, ne l’a-t-il pas fait? Dans quel livre quelqu'un s’attendrait-il à trouver cette révélation excepté dans la Bible qui à des centaines de reprises affirment et réaffirment être cette révélation. Alors, n’est-il pas impérial pour chaque homme d’examiner avec diligence les affirmations de ce Livre des livres, et de ne pas prendre à la légère ces affirmations, ou d’accepter les folles idées de l’ennemi? Ne suivrez-vous pas cet écrivain au fur et à mesure qu’il approfondie l’évidence de ce Livre que nous appelons la Bible? Puisque qu’elle est une grande affirmation en elle-même, et que ce qu’elle traite, si véridique, est d’une telle importance, ne convient-il pas à chaque homme d’examiner avec diligence ces affirmations?


Deuxième partie


L'inspiration est prouvée par les nombres bibliques


    Si la Bible est un livre inspiré comme il affirme l'être, ne sont-ce pas ses nombres inspirés autant que ses mots? Un de ces livres s'intitule ''Nombres.'' Il n'est pas appelé simplement par ce nom à cause du dénombrement des enfants d'Israël, mais à cause de la signification des nombres utilisés dans ce livre. Apocalypse 13:18 donne l'indice,“C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six.” Ainsi donc, si le nombre de la bête est calculable par des nombres, ce nombre ne porte-t-il pas l'empreinte de l'inspiration divine? Si ce nombre, six cent soixante-six, a sa signification, est-ce le seul nombre de la Bible qui a une signification? Peut-on conclure que les autres nombres ont aussi une signification? Ne devrions-nous pas chercher à comprendre les nombres aussi bien que les écritures?

    Le psalmiste, parlant du Seigneur, dit, “Il compte le NOMBRE des étoiles, Il leur donne à toutes des noms. Notre Seigneur est grand, puissant par sa force, Son intelligence n’a POINT DE LIMITE.” (Psaumes 147:4-5). Ensuite, dans Ésaïe 40:25-26, Dieu dit, “À qui me comparerez-vous, pour que je lui ressemble ? Dit le Saint. Levez vos yeux en haut, et regardez ! Qui a créé ces choses ? Qui fait marcher en ordre (par NOMBRE) leur armée ? Il les appelle toutes par leur nom ; Par son grand pouvoir et par sa force puissante...” Jésus dit à ses disciples, “Et même les cheveux de votre tête sont tous COMPTÉS.”(Matthieu 10:30)

    Pourquoi les nombres tels que SEPT et DIX se retrouvent si souvent dans les livres prophétiques tel que Daniel et Apocalypse s'ils sont sans signification? Pourquoi associe-t-on si souvent le nombre TROIS à la résurrection du corps s'il n'a aucune signification?

    Si le lecteur suit cette étude sur les nombres bibliques, il s'apercevra que la Bible, du début à la fin, s'appuie sur un vaste système de nombres qui est associé avec les doctrines de la Parole de Dieu. Il s'équipera ainsi d'une armure qui ne pourra être pénétré par les traits enflammés du siècle présent et de l'infidélité.


Nombre un - UNITÉ


    Un est le nombre dans la Bible qui définie l’UNITÉ. L’UNITÉ est une doctrine importante de la Bible. Dans Jean 17:20-21 Jésus pria afin que son peuple forme UN. “Ce n’est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole, afin que tous soient UN, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi…” Pour quelle autre raison Jésus priait-il excepté l’UNITÉ de son peuple lorsqu’il priait afin que tous soient UN?

    Actes 4:32 dit, “La multitude de ceux qui avaient cru n’était qu’UN cœur et qu’une âme…” Il est mention d’une multitude de gens non divisés, mais qui étaient UNIS, et d’UN même accord.

    Dans Éphésiens 4:1-6 le mot UNITÉ est associé avec le nombre UN sept fois consécutives. “Je vous exhorte donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur, à marcher d’une manière digne de la vocation qui vous a été adressée, en toute humilité et douceur, avec patience, vous supportant les uns les autres avec charité, vous efforçant de conserver l’UNITÉ de l’esprit par le lien de la paix. Il y a UN seul corps et UN seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés à UNE seule espérance par votre vocation ; il y a UN seul Seigneur, UNE seule foi, UN seul baptême, UN seul Dieu et Père de tous…”

    Il y eut un temps où les Juifs et les Païens étaient séparés, vivant dans l’inimitié et ayant peu de relation l’un envers l’autre. Mais en Christ cette division est abolie formant maintenant UN. “Car il est notre paix, lui qui des deux n’en a fait qu’UN, et qui a renversé le mur de séparation, l’inimitié, ayant anéanti par sa chair la loi des ordonnances dans ses prescriptions, afin de créer en lui-même avec les deux UN seul homme nouveau, en établissant la paix…” (Éphésiens 2:14-15). Dans Éphésiens 4:3 Paul les exhorte de garder l’UNITÉ de l’Esprit, par le lien de paix. La grâce de Dieu abolit cette division qui était entre le Juif et le Païen en apportant l’UNITÉ de l’Esprit par le lien de paix à tous ceux qui croient. Cela  est devenu possible lorsque Christ des deux n’en fit qu’UN.

    Ça prend plus qu’une union pour apporter l’UNITÉ. Les hommes ont contracté des unions entre nations dans l’espoir d’apporter la paix sur la terre. Mais ils n’ont pas réussi à apporter l’UNITÉ (Harmonie) et la paix. Nous pouvons avoir, et nous avons, union, dissension et guerre. Mais où règne l’UNITÉ il y a paix.

    Laissez-moi vous dire ici que Jésus pria seulement pour l’UNITÉ de ceux qui croit en lui. “Ce n’est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui CROIRONT en moi par leur parole, afin que tous (ceux qui croit) soient un…” (Jean 17 :20-21) Cette prière ne peut en aucun cas être faite pour inclure tous les groupes religieux, sans tenir compte s’ils croient ou non au Seigneur. Elle ne s’applique pas au monde non-croyant. L’UNITÉ est possible seulement pour ceux qui ont été sauvés par la grâce de Dieu. Cette prière de Jésus ne peut en aucun cas être faite sur la base de l’amalgamation des corps religieux sans tenir compte de leurs croyances. Dans cette même optique notre Seigneur a dit, “Et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu’eux aussi soient sanctifiés PAR LA VÉRITÉ.” (Jean 17:19). Donc, L’UNITÉ pour laquelle notre Seigneur pria s’obtient PAR LA VÉRITÉ, non en négligeant la vérité. Tout autre chose est une union créé par l’homme qui a pour fin la confusion, dissension et désastre.


Nombre deux - DIVISION OU SÉPARATION


    DEUX est le nombre qui défini DIVISION ou SÉPARATION. Lorsque ceux qui étaient un seul corps sont séparés en DEUX corps il y a une division. Il se peut que ce soit une DIVISION pacifique, mais cela reste une DIVISION. Plus souvent c’est une DIVISION pacifique.

    Au temps de David et de Salomon toutes les tribus d’Israël étaient unies en UNE nation. Après la vie de Salomon ils ont été divisés en DEUX nations. (1 Rois 12:1-7). Mais Ézéchiel prédit un avenir où la DIVISION sera abolie et les DEUX deviendront UNE nation à nouveau. “Et tu leur diras : Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Voici, je prendrai les enfants d’Israël du milieu des nations où ils sont allés, je les rassemblerai de toutes parts, et je les ramènerai dans leur pays. Je ferai d’eux UNE seule nation dans le pays, dans les montagnes d’Israël ; ils auront tous un même roi, ils ne formeront plus DEUX nations, et ne seront plus divisés en deux royaumes.” (Ézéchiel 37:21-22). Ici le nombre DEUX est encore lié avec DIVISION.

    Il y avait DIVISION entre les DEUX premiers enfants nés dans ce monde. Caïn et Abel. (Genèse 4:1-10). C’était de même avec les DEUX fils d’Abraham, Ismaël et Isaac. (Genèse 21:8-13 et Galates 4:28-29). C’était de même avec les DEUX fils d’Isaac, Ésaü et Jacob. (Genèse 25:27-34 et 27:41-45).

    Dans Matthieu 6:24 Jésus dit, “Nul ne peut servir DEUX maîtres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre ; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre...” Ici le nombre DEUX est lié avec un service et une dévotion DIVISÉS, lequel Jésus dit être impossible.

    Dans Jacques 1:8 il est dit, “c’est un homme irrésolu (DOUBLE pensée, incertain) inconstant dans toutes ses voies.” (Jas 1:8) Un homme à la duplicité de pensée est DIVISÉ en lui-même.

    Avant la mort de Christ les Juifs et les Païens étaient DEUX peuples séparés. Mais pour ceux qui croient, la mort de Christ a aboli cette DIVISION et fit des DEUX un HOMME NOUVEAU. “Car il est notre paix, lui qui des DEUX (Juif et Païen) n’en a fait qu’UN, et qui a renversé le mur de séparation, l’inimitié, ayant anéanti par sa chair la loi des ordonnances dans ses prescriptions, afin de créer en lui-même avec les DEUX UN seul homme nouveau, en établissant la paix,” (Éphésiens 2:14-15)

    Jésus a dit qu’il est venu pour apporter la division. “Pensez-vous que je sois venu apporter la paix sur la terre ? Non, vous dis-je, mais la DIVISION. Car désormais cinq dans une maison seront divisés, trois contre deux, et deux contre trois.” (Luc 12:51-52). Ici il y a une maison DIVISÉE en DEUX camps avec trois d’un coté et deux de l’autre. Souvent les maisons se sont vues DIVISÉES à cause de la grâce de Dieu et de la vérité de Dieu. La vérité de Dieu DIVISE car ceux que Satan aveuglent, le dieu de ce monde, ne reçoivent pas la vérité. Il n’y a rien de mauvais avec la vérité de Dieu ou la grâce de Dieu, mais c’est chose mortelle pour ceux que Satan déçoit, et qui ne reçoivent pas la vérité. Il n’y aurait pas de DIVISION s’ils s’éloignaient de la mauvaise voie et recevraient la vérité. Il y a DEUX esprits opposés dans ce monde : l’Esprit de Christ, et l’esprit du Diable. Tous sont sous l’influence de l’un ou de l’autre ou les DEUX. Par conséquent, la DIVISION que cela apporte continuera aussi longtemps que l’influence de Satan sera parmi les hommes. Jusqu’au moment où il sera lié et que son influence sera anéanti pour mille ans il ne peut y avoir de paix sur terre. La première venue de Jésus n’a pas apporté la paix, mais la DIVISION. Et nous ne devons pas attendre la paix jusqu'à ce que Christ revienne pour la seconde fois. À sa Seconde Venue sur la terre il apportera la paix. Alors la prophétie du chant des anges, “Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, Et paix sur la terre parmi les hommes qu’il agrée !” s’accomplira. Durant ce temps, nous pouvons s’attendre à ce que foyer, familles, communautés et nations soient DIVISÉS par l’enseignement de Christ.

    Majoritairement, notre nation est une nation Chrétienne. Elle a été fondée sur des principes Chrétiens, et plusieurs de ces citoyens chérissent ces principes plus que la vie. Leur influence se ressent encore dans les politiques de notre nation, et leurs prières servent à retenir la nation de dénoncer Dieu ouvertement. La Russie est une nation qui refuse ouvertement de reconnaitre Dieu. Satan utilise la Russie pour garder les nations de la terre DIVISÉES  durant cette présente crise. En son temps Dieu punira la nation païenne. (Ézéchiel 38 :1 à 39 :21).

    Le voile du tabernacle SÉPARAIT le lieu saint et le lieu très saint. “… le voile vous servira de SÉPARATION entre le lieu saint et le lieu très saint.” (Exode 26:33)

    Les animaux qu’Israël avait la permission de manger devaient avoir le sabot DIVISÉ (fendu). “Vous mangerez de tout animal qui a la corne FENDUE (DIVISÉE), le pied fourchu, et qui rumine. Mais vous ne mangerez pas de ceux qui ruminent seulement, ou qui ont la corne fendue seulement. Ainsi, vous ne mangerez pas le chameau, qui rumine, mais qui n’a pas la corne FENDUE (DIVISÉE): vous le regarderez comme impur.” (Lévitique 11:3-4) Donc une des choses qui distingue les animaux purs des impurs était la DIVISION du sabot en DEUX parties. Une autre caractéristique de la pureté était la rumination. Tout animal qui rumine doit avoir l’estomac DIVISÉ.  Dans ces choses Dieu enseigne son peuple à distinguer entre ce qui est pur et impur, la vérité et l’erreur.

    DIVISION et SÉPARATION sont encore démontrées par le nombre DEUX dans Luc 17 :34-36. Ici c’est démontré à TROIS reprises. “Je vous le dis, en cette nuit-là, de DEUX personnes qui seront dans un même lit, l’une sera prise et l’autre laissée ; de DEUX femmes qui moudront ensemble, l’une sera prise et l’autre laissée. De DEUX hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé.” (Luc 17:34-36)

    Le règne de douze ans d’Omri était DIVISÉ en DEUX périodes de six années chacune. Après avoir régné six ans à Thirtsa il acheta la montagne de Samarie pour DEUX talents d’argent. (1 Rois 16:23-24). Ici encore le nombre DEUX se retrouve associé avec DIVISION. Ce passage sera cité encore pour le nombre SIX.

    Lorsque Paul voulait démontrer que celui qui est justifié par la foi est séparé du péché et des voies du monde il utilise le mot “ Baptisé ” à DEUX reprises. “Que dirons-nous donc ? Demeurerions-nous dans le péché, afin que la grâce abonde ? Loin de là ! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché ? Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c’est en sa mort que nous avons été baptisés ?” (Romain 6:1-3). C’est une image de la séparation du péché du croyant. C’est le premier endroit que le baptême est mentionné dans le Livre de Romains. C'est seulement au moment où Paul aborde la question à savoir comment les gens sauvés par la foi à travers la grâce devraient vivre, qu'il utilise le baptême. C’est un acte de déclaration qui démontre la séparation au péché du croyant.

    Il y avait DIVISION dans l’église de Corinthe. (1 Corinthiens 1 :10-13) Dans la même pensée Paul mentionne le baptême SIX fois, vs. 13-17. La seconde fois qu’il mentionne le baptême il nomme DEUX personnes qu’il a baptisé. Crispus et Gaïus. Plus tard il raconte qu’il a aussi baptisé la famille de Stéphanas. Donc DEUX définissant DIVISION, Paul n’a pas fait mention de Stéphanas dans le même énoncé avec Crispus et Gaïus. Ces DEUX représentent la DIVISION dans l’église.

    Plus loin dans ce travail tous les SIX fois que Paul mentionne le baptême sera considéré.


NOMBRE TROIS - LA RÉSURRECTION ET LA TRINITÉ


    TROIS est le nombre qui défini la RÉSURRECTION du corps. Jésus a dit, “... de même que Jonas fut TROIS jours et TROIS nuits dans le ventre d’un grand poisson, de même le Fils de l’homme sera TROIS jours et TROIS nuits dans le sein de la terre.” (Matthieu 12:40). Dans Jean 2:19 il est dit au Juifs, “...Détruisez ce temple, et en TROIS jours je le relèverai.”. Le verset 21 dit qu'il parlait du temple de son corps. À ceci Jésus enseigne que son corps ressusciterait d'entre les morts après avoir été mort durant TROIS jours et TROIS nuits. Non seulement Jésus a-t-il enseigné qu'il ressusciterait d'entre les morts après TROIS jours, mais il a aussi enseigné que les TROIS jours et TROIS nuits que Jonas a passé dans le ventre de la baleine était un type de sa mort  et de sa RÉSURRECTION. Le Livre de Matthieu, le Livre de Jean, le Livre de Jonas s'accordent que le nombre TROIS est associé à la RÉSURRECTION du corps.

    Jésus, durant son ministère personnel, a ressuscité TROIS personnes d'entre les morts. Il a ressuscité le fils de la veuve de Naïn. (Luc 7:11-15). Il a ressuscité la fille du chef Jaïrus. (Luc 8:41-55) Il a ressuscité Lazare de Béthanie. (Jean 11:43-44) Lorsqu'il ressuscita Lazare il ne prononça que TROIS mots: "LAZARE, SORS"!  (LAZARUS, COME FORTH.) (Il y a aussi TROIS mots dans le langage GREC.) Ces TROIS cas sont les seuls cas rapportés où Jésus ressuscite des personnes d'entre les morts durant son ministère personnel. Est-ce une pure coïncidence? Est-ce le fruit du hasard? Ou bien est-ce que notre Seigneur avait un but dans tout cela? Certainement dans son ministère de plus de TROIS ans plusieurs gens sont morts. Pourquoi seulement ces TROIS sont  rapportés, à moins qu'il y ait une signification au nombre TROIS.

    Il y a aussi TROIS cas rapportés dans l'Ancien Testament de gens ressuscités des morts. Le premier était le fils de la veuve de Sarepta. (1 Rois 17:9-24). Ce fils a été ressuscité par le prophète Élie. Nous lisons au verset 21, “Et il (Élie) s’étendit TROIS fois sur l’enfant, invoqua l’Éternel, et dit: Éternel, mon Dieu, je t’en prie, que l’âme de cet enfant revienne au dedans de lui !” Pourquoi Élie s'est étendu TROIS fois sur l'enfant, si ce n'est par inspiration. N'est-ce pas écrit pour notre instruction? Le verset d'ensuite révèle que l'enfant vécu de nouveau.

    Le second cas d'une personne ressuscitée d'entre les morts dans l'Ancien Testament se retrouve dans 2 Rois 4:18-35. Cette fois c'est le prophète Élisée qui ressuscita le fils de la femme Sunamite. Dans le verset 34 il est énoncé, “Il (Élisée) monta, et se coucha sur l’enfant ; il mit (1) sa bouche sur sa bouche, (2) ses yeux sur ses yeux, (3) ses mains sur ses mains, et il s’étendit sur lui. Et la chair de l’enfant se réchauffa.” Plus tard, l'enfant éternua sept fois, et ouvrit ses yeux, v. 35. Pourquoi est-ce rapporté qu'Élisée mit (1) sa bouche sur sa bouche, (2) ses yeux sur ses yeux, (3) ses mains sur ses mains? N'est-ce pas pour démontrer que le nombre TROIS est le nombre associé à la RÉSURRECTION du corps?

    Le troisième et dernier cas se retrouve dans 2 Rois 13:21. Ici ils jettent le corps dans le sépulcre d'Élisée et il revint à la vie. Pourquoi y a-t-il TROIS et seulement TROIS cas rapportés de gens ressuscités d'entre les morts dans l'Ancien Testament? Pourquoi pas seulement deux, ou quatre ou cinq ou plus? N'est-ce pas l'Esprit de Dieu qui en était le guide? Était-ce accidentel?

    Dans Genèse 22:1-13 Dieu dit à Abraham de prendre son fils Isaac et d'aller au  pays de Morija et de l'offrir en holocauste. “Le TROISIÈME jour, Abraham, levant les yeux, vit le lieu de loin.” (v.4). L'écrivain du Livre d'Hébreux raconte qu'Abraham pensait que Dieu est puissant, même pour ressusciter les morts, aussi le recouvra-t-il par une sorte de résurrection. (Hébreux 11:17-19). Pourquoi est-ce qu'Abraham et Isaac eurent besoin de voyager durant TROIS jours? Pourquoi pas deux ou quatre? Dans tout cela Dieu démontrait l'image de son Fils bien-aimé offert et de sa RÉSURRECTION d'entre les morts. Le nombre TROIS devait être lié a cet événement pour compléter la représentation de la RESURRECTION de notre Seigneur. Isaac n'a pas été ressuscité d'entre les morts car l'ange de Dieu est intervenu à temps pour épargner la vie d'Isaac. Mais ce cas était une figure ou un type de la RÉSURRECTION. Les TROIS cas mentionnés plus haut ont été les seules personnes décédées, et qui ont été ramenées à la vie de nouveau.

    Israël voyageât TROIS jours avant de traverser la Mer Rouge. (Exode 12:37 à 13:20). C'est une autre image de la RÉSURRECTION. Moïse dit a Pharaon, “Nous ferons TROIS journées de marche dans le désert, et nous offrirons des sacrifices à l’Éternel, notre Dieu, selon ce qu’il nous dira.” (Exode 8:27). Pourquoi Dieu leur commanda d'aller durant TROIS jours? Pourquoi pas deux, quatre ou plus?

    Pour compléter le tableau comparons l'heure du jour dans Exode 14:27 avec celui de Matthieu 28:1-6 et contemplez la sagesse de Dieu, soyez émerveillés, et croyez. “Moïse étendit sa main sur la mer. Et VERS LE MATIN, la mer reprit son impétuosité...” (Exode 14:27 ). C'était à l'aube du jour. Israël émergea de l'eau du tombeau et se tenait, typiquement, sur le sol de la RÉSURRECTION. Matthieu 28:1 dit, “Après le sabbat, à l’aube (ou au moment que le jour se lève) du premier jour de la semaine, Marie de Magdala et l’autre Marie allèrent voir le sépulcre.”  Les écrits racontent qu'elles ont trouvé le tombeau vide et que les anges leur dirent qu'il était ressuscité d'entre les morts. Pourquoi le nombre TROIS était-il associé avec les deux passages, Israël traversant la Mer Rouge et la RÉSURRECTION de Jésus? Pourquoi retrouve-t-on Israël sortir du tombeau d'eau au même moment de la journée que les femmes trouvèrent le tombeau de Jésus vide? Est-ce que les incrédules répondront à ceci? Alors laissons les lire 1 Corinthiens 5:7, “...car Christ, notre Pâque, a été immolé.”  Et voyez que l'agneau de la Pâque en Égypte était une figure de Christ que Jean appelle “...l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.” (Jean 1:29). Alors laissons les dire pourquoi est-ce qu'après TROIS jours que l'agneau Pascal était immolé qu'Israël traversa la Mer Rouge, et que TROIS jours après la crucifixion de Christ il ressuscita d'entre les morts. Pourquoi sont-ce ces types, figures si complémentaires?

    Quand Israël, sous Josué, vint pour traverser la Mer Rouge il attendit TROIS jours sur la côte est avant de traverser. “Josué, s’étant levé de bon matin, partit de Sittim avec tous les enfants d’Israël. Ils arrivèrent au Jourdain ; et là, ils passèrent la nuit, avant de le traverser. Au bout de TROIS jours, les officiers parcoururent le camp, et donnèrent cet ordre au peuple: Lorsque vous verrez l’arche de l’alliance de l’Éternel, votre Dieu, portée par les sacrificateurs, les Lévites, vous partirez du lieu où vous êtes, et vous vous mettrez en marche après elle.” (Josué 3:1-3 ) Pourquoi a-t-il attendu TROIS jours? Est-ce que les incrédules répondront?

    À TROIS reprises les eaux du Jourdain ont été partagées. La première fois est mentionnée plus haut. La seconde fois nous la retrouvons dans 2 Rois 2:6-8. La troisième fois dans 2 Rois 2:13-14. Pourquoi TROIS fois et seulement TROIS, s'il n'y a aucune signification?

    Dans le chapitre 18 de la Genèse il y eut TROIS personnes qui vinrent vers Abraham pour annoncer que Sara deviendrait enceinte ainsi que la naissance d'Isaac. Dans Romains 4:19 Paul parla que Sara n'était plus en état d'avoir des enfants. Au verset 17 il dit dans la même ligne de pensée,  que Dieu “vivifie les morts.” En redonnant à Sara la possibilité d'avoir des enfants c'est une figure de RÉSURRECTION. Cette vivification a été annoncée par TROIS personnes. (Genèse 18:1-14)

    Ayant vu une partie du témoignage rendu par l'Ancien Testament à propos du nombre TROIS étant associé à la RÉSURRECTION, maintenant retournons au Nouveau Testament. Dans Romains 8:23 le mot “nous-mêmes” est utilisé TROIS fois successivement au fur et à mesure que Paul parle de notre attente de la rédemption du corps qui se fera à la résurrection des morts. “Et ce n’est pas elle seulement ; mais (1) NOUS (NOUS-MÊMES) aussi, qui avons les prémices de l’Esprit, (2) NOUS (NOUS-MÊMES) aussi nous soupirons en (3) NOUS-MÊMES, en attendant l’adoption, la rédemption de notre corps.” Est-ce que les incrédules diront pourquoi le mot NOUS-MÊMES apparait TROIS fois dans ce lien, à un endroit où la RÉSURRECTION du corps est prise en considération?

    Dans 1 Corinthiens 15:41-42 Paul dit, “Autre est l’éclat du (1) soleil, autre l’éclat de la (2) lune, et autre l’éclat des (3) étoiles ; même une étoile diffère en éclat d’une autre étoile. Ainsi en est-il de la RÉSURRECTION des morts...” Pourquoi fait-il mention de TROIS choses : (1) soleil, (2) lune, et les (3) étoiles dans l'enseignement de la RÉSURRECTION?  Ces choses sont-elles le fruit du hasard?

    Il y a TROIS rapports des Sadducéens demandant à Jésus à propos de la femme qui avait marié sept frères, duquel des sept sera-t-elle donc la femme à la RÉSURRECTION. (Matthieu 22:23-32; Marc 12:18-27; et Luc 20:27-39).  Jean n'a pas rapporté cette conversation. Cette conversation étant rapportée que TROIS et seulement TROIS fois démontre que cela est guidé par l'Esprit.

    TROIS fois la RÉSURRECTION de personnes appartenant au Seigneur est associée avec le retour de Christ (1 Corinthiens 15:22-23; Philippiens 3:20-21; et 1 Thessaloniciens 4:16).

    Mais ce n'est pas tout. Lisez 1 Thessaloniciens 4:16, “Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, (1) à la voix d’un archange, et (2) au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, (3) et les morts en Christ ressusciteront premièrement...” Ici une fois de plus le nombre est associé à la RÉSURRECTION. Lorsque Christ vient pour chercher son peuple il viendra (1) à un signal donné, à (2) la voix d'un archange, et au (3) son de la trompette de Dieu. Laissons les incrédules dirent pourquoi tous ces écrivains associent le nombre TROIS avec la RÉSURRECTION à moins que cela ait été inspiré de Dieu. La loi des probabilités s'y opposerait car cela est démontré trop souvent pour que ce soit accidentel. Les écrivains vivaient à des époques trop distantes l'un de l'autre pour s'accorder sur ce point.

    Dans Apocalypse 1:18 le nombre TROIS est encore associé à la RÉSURRECTION. “Je suis le premier et le dernier, et le (1) vivant. J’étais (2) mort ; et (3) voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts.” Si Christ était mort (et il l'était), et maintenant vit, pour toujours, alors il est ressuscité d'entre les morts pour ne plus jamais mourir. Maintenant Christ (1) vit, (2) il était mort, et (3) il vit maintenant pour toujours. Voici le TROISIÈME “Amen” dans l'Apocalypse.
   
    Dans 2 Corinthiens 12:7-9 Paul dit, “Et pour que je ne sois pas enflé d’orgueil, à cause de l’excellence de ces révélations, il m’a été mis une écharde dans la chair... TROIS fois j’ai prié le Seigneur de l’éloigner de moi, et il m’a dit : Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse...”

    Paul pria le Seigneur TROIS fois (le nombre de la RÉSURRECTION) pour que son écharde s'éloigne de lui. Dieu trouva bon de laisser l'écharde dans le corps charnel de Paul. Mais lorsque Paul sera ressuscité d'entre les morts cette écharde ne sera plus.

    TROIS fois le Seigneur dit à propos de ceux qui croient en lui, “et je le ressusciterai au dernier jour.” (Jean 6:40, 44, 54).

    Les Livres de la Genèse, Exode, Josué, 1 Rois, 2 Rois, Jonas, Matthieu, Luc, Jean, Romains, 1 Corinthiens, 2 Corinthiens, 1 Thessaloniciens et Apocalypse s'accordent tous pour associer le nombre TROIS à la RÉSURRECTION. D'autres passages pourraient être utilisés, et le seront pour appuyer la signification des nombres Bibliques aux doctrines de la Bible, mais ceux-ci suffiront pour le moment.

    Le nombre TROIS est aussi associé à la TRINITÉ. Cet écrivain s'est souvent demandé si Jésus ne fut pas mort TROIS jours pour représenter les TROIS personnes en la Divinité. 1 Jean 5:7 dit, (+ Car il y en a TROIS qui rendent témoignage dans le ciel, le Père, la Parole, et le St-Esprit: et les trois sont un.) Dans Genèse 1:26 Dieu dit, “Puis Dieu dit : (1) Faisons l’homme à (2) notre image, selon (3) notre ressemblance...” Ici le pronom pluriel s'appliquant à Dieu est utilisé TROIS fois. Ici la pluralité des personnes divines ressort, et est imprégné dans le nombre TROIS. Dans Genèse 1:27 le pronom singulier est utilisé TROIS fois. “Dieu créa l’homme à (1) son image, (2) il le créa à l’image de Dieu, (3) il créa l’homme et la femme.” Les pronoms “son”, “il” et “il” qui réfère à Dieu sont singuliers tandis que le pronom “notre” dans le verset 26 est pluriel. Genèse 1:26 énonce, “ FAISONS l’homme à NOTRE image...” (pluriel). Dans Genèse 1:27 il est écrit, “Dieu créa l’homme à son (singulier) image...” Ici la TRINITÉ des personnes divines est exposée, et par le même fait l'INDIVISIBILITÉ, ou la parfaite UNITÉ des TROIS personnes.

    Il a été démontré que le nombre TROIS est associé avec la RÉSURRECTION ainsi que la TRINITÉ. Maintenant, voyons comment les TROIS sont impliqués pour apporter la RÉSURRECTION. Lisez Jean 6:40, “La volonté de mon Père, c’est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et je le ressusciterai au dernier jour.” Ceci associe Christ avec notre RÉSURRECTION. Ensuite lisez, “Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.” (Romains 8:11). Ce verset associe le Père et le Saint-Esprit avec le RÉSURRECTION de Christ ainsi qu'avec notre RÉSURRECTION.



NOMBRE QUATRE - CRÉATION - HOMME NATUREL


    QUATRE est le nombre associé à la CRÉATION. Dans  Romains 8:19-22 les mots CRÉATURE et CRÉATION sont utilisés QUATRE fois successivement. “Aussi la (1) création (créature) attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. Car la (2) création (créature) a été soumise à la vanité, — non de son gré, mais à cause de celui qui l’y a soumise, avec l’espérance qu’(3) elle (créature) aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu. Or, nous savons que, jusqu’à ce jour, la (4) création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement”.

Dans la Version Revisée le mot CRÉATION est au QUATRE places. Donc, le mot CRÉATION est utilisé QUATRE fois successivement dans QUATRE versets. C'est la seule fois que ce mot est utilisé dans ce chapitre.

    Dans le premier et le second chapitre de Genèse, dans le rapport de la CRÉATION les mots ANIMAUX, ÊTRE (CRÉATURE) s'y trouve QUATRE fois. (Genèse 1:20; 1:21; 1:24; 2:19).

    Colossiens 1:16-17 stipule, “Car en lui ont été CRÉÉES toutes les choses qui sont dans les (1) cieux et sur la (2) terre, les (3) visibles et les (4) invisibles, (1) trônes, (2) dignités, (3) dominations, (4) autorités. Tout a été CRÉÉ par lui (1) et pour lui (2). Il est avant toutes (3) choses, et toutes choses subsistent (4) en lui.”

    Dans Apocalypse 5:13 à QUATRE places différentes les CRÉATURES attribuent QUATRE paroles de louanges au Père et à Christ.“Et toutes les CRÉATURES qui sont dans le ciel (1), sur la terre (2), sous la terre (3), sur la mer (4), et tout ce qui s’y trouve, je les entendis qui disaient : A celui qui est assis sur le trône, et à l’agneau, soient la (1) louange, (2) l’honneur, la (3) gloire, et la (4) force, aux siècles des siècles !”

    Dans Apocalypse 4:6-8 Jean vit QUATRE CRÉATURES vivantes autour du trône de Dieu, “... au milieu du trône et autour du trône, il y a QUATRE êtres vivants remplis d’yeux devant et derrière.” Prenez note qu'il y avait QUATRE ÊTRES (CRÉATURES) vivants.

    Lorsque l'Agneau prit le livre scellé de sept sceaux, pour l'ouvrir, il est dit, “...les QUATRE ÊTRES (CRÉATURES) vivants et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent devant l’agneau... Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant : Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux ; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute (1) tribu, de toute (2) langue, de tout (3) peuple, et de toute (4) nation ; tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre.” (Apocalypse 5:8-10 ). Les QUATRE ÊTRES (CRÉATURES) vivants représentent ceux rachetés de chaque (1) tribu, (2) langue, (3) peuple, et (4) nation. L'étude du nombre vingt-quatre démontrera  que ce nombre est lié avec le sacerdoce (sacrificateurs croyants).  La couronne que les vieillards portaient (Apocalypse 4:4) démontre qu'ils sont rois.

    Dans le chapitre six  d'Apocalypse  l'Agneau ouvre six sceaux. Lorsqu'il ouvrit les QUATRE premiers sceaux les QUATRES êtres vivants parlèrent. QUATRE chevaliers chevauchaient sur QUATRE chevaux de QUATRE couleurs différentes, et reçurent le pouvoir pour tuer aux QUATRE coins de la terre avec QUATRE choses : par (1) l’épée, par la (2) famine, par la (3) mortalité, et par les (4) bêtes sauvages de la terre. (Apocalypse 6:1-8). Ici les ÊTRES (CRÉATURES) vivants sont liés avec le nombre QUATRE sept fois : (1) quatre ÊTRES (CRÉATURES) vivants, (2) QUATRE sceaux, (3) QUATRE cavaliers, (4) QUATRE chevaux, (5) QUATRE couleurs, (6) le Quart de la population terrestre, (7) QUATRE choses pour tuer.

    Dans Apocalypse 7:1-3 QUATRE anges se tiennent aux QUATRE coins de la terre, retenant les QUATRE vents de la terre afin que le vent ne souffle ni sur la terre, ni sur la mer, ni sur aucun arbre jusqu'a ce que les cent quarante-quatre mille soient marqués du sceau. Un autre ange cria d’une voix forte aux quatre anges de ne faire aucun mal jusqu'à ce que les servants de Dieu soient marqués du sceau. Le nombre QUATRE est utilisé QUATRE fois en relation avec la CRÉATION de Dieu : la terre (1), la mer (2), les arbres (3), et le peuple (4).

    Le nombre QUATRE est utilisé deux fois en relation avec les hommes, les CRÉATURES de Dieu, dans Apocalypse 9:15, “Et les quatre anges qui étaient prêts pour (1) l’heure, le (2) jour, le (3) mois et (4) l’année, furent déliés afin qu’ils tuassent le tiers des hommes.” QUATRE anges et QUATRE périodes de temps.

    Romains 1:25 dit que les hommes adorèrent et servirent la CRÉATURE plus que le Créateur. Dans la même ligne d'idée il dit qu'ils “.. ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images représentant (1) l’homme corruptible, des (2) oiseaux, des (3) quadrupèdes, et des (4) reptiles.” (Romains 1:23). Ici encore le nombre QUATRE est associé avec CRÉATION.

    Dans Ézéchiel 1:4-17 le prophète parle à propos de QUATRE ÊTRES vivants qui avaient QUATRE faces, QUATRE ailes et QUATRE côtés. Ici encore le nombre QUATRE est associé avec CRÉATURES QUATRE fois.

    Nous voyons dans Genèse 1:26  pourquoi le nombre QUATRE devrait être associé avec CRÉATURES, “Puis Dieu (1-Père, 2- Fils, 3- Saint-Esprit) dit : Faisons (4) l’homme ...” La divine TRINITÉ, le Père, la Parole, et l'Esprit, étaient les Créateurs. L'homme, qui était la QUATRIÈME partie, était la CRÉATURE. Qu'importe que l'homme ait été créé, ou les oiseaux, ou les animaux, ou les poissons, la chose créée était la QUATRIÈME partie, et la TRINITÉ était les TROIS premiers. Paul mentionne QUATRE sortes de chair que Dieu a CRÉÉ “Toute chair n’est pas la même chair ; mais autre est la chair des hommes (1), autre celle des quadrupèdes (2), autre celle des oiseaux (3), autre celle des poissons (4).” (1 Corinthiens 15:39)

    Après que Dieu ait CRÉÉ l'homme et les animaux il dit à l'homme, “Et Dieu dit : Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d’arbre et portant de la semence : ce sera votre (1) (homme) nourriture. Et à tout animal de la terre (2), à tout oiseau du ciel (3), et à tout ce qui se meut sur la terre (4), ayant en soi un souffle de vie, je donne toute herbe verte pour nourriture. Et cela fut ainsi.” (Genèse 1:29-30)

    Lorsque l'homme corrompit ses voies sur la terre Dieu dit, “... J’exterminerai de la face de la terre l’homme que j’ai CRÉÉ, depuis l’homme (1) jusqu’au bétail (2), aux reptiles(3), et aux oiseaux du ciel (4)...” (Genèse 6:7). Ici encore le nombre QUATRE est associé avec le mot CRÉÉ.

    Le nombre QUATRE est aussi associé aux corps célestes que Dieu fit. “Dieu dit : Qu’il y ait des luminaires dans l’étendue du ciel, pour séparer le jour d’avec la nuit ; que ce soient des signes (1) pour marquer les époques (2), les jours (3) et les années (4) ;” (Genèse 1:14). Le soleil détermine les saisons, et il y a QUATRE saisons par an, (1) le printemps, (2) l'été, (3) l'automne, et (4) L'hiver. La lune cause les marées, il y a QUATRE marées par jour, deux montantes et deux descendantes.

    “Puis l’Éternel Dieu planta un jardin en Eden,... L’Éternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir (1) et bons à manger (2), et l’arbre de la vie (3) au milieu du jardin, et (4) l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Un fleuve sortait d’Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en QUATRE bras.” (Genèse 2:8-10)

    Cela prouve que Dieu marqua sa CRÉATION avec le nombre QUATRE. La nature s'harmonise avec la Bible sur le nombre QUATRE. Il y a QUATRE points cardinaux à la boussole. Il y a QUATRE saisons. Il y a QUATRE phases lunaires. Il y a QUATRE marées par jour.

    Dans Psaumes 90:3-6 l'homme est comparé à  l'herbe. “Elle fleurit (1) le matin, et elle passe (2), On la coupe (3) le soir, et elle sèche (4).” (v.6).

    Lorsque le Seigneur donna la Grande commission il dit à son peuple, “Puis il leur dit : Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la CRÉATION.” (Marc 16:15 ). Juste avant qu'il soit enlevé il dit à ses disciples, “...et vous serez mes témoins à Jérusalem (1), dans toute la Judée (2), dans la Samarie (3), et jusqu’aux extrémités de la terre (4).” (Actes 1:8). Pourquoi n'a-t-il pas mentionné la Galilée? Cela aurait donné cinq et ce n'est pas le nombre associé avec CRÉATION.

    Le Seigneur dû envoyer une vision spéciale à l'apôtre Pierre pour le convaincre que l'évangile était pour toutes CRÉATURES, non seulement pour les Juifs. Dans cette vision Pierre vit un vase descendant du ciel semblable à un grand drap retenu par les QUATRE coins. Dans ce vase Pierre vit “et où se trouvaient tous les (1) quadrupèdes et  (2) (+des bêtes sauvages), (3) et les reptiles de la terre et les (4) oiseaux du ciel.” (Actes 10:9-12) Cette vision convaincu Pierre que l'évangile était pour toutes les nations. Lorsque Pierre arriva chez Corneille ce fut QUATRE jours après que l'ange eut apparut à Corneille. (Actes 10:30)

    Lorsque s'appliquant à l'homme, le nombre QUATRE représente son état NATUREL ou son état non sauvé. Étant ainsi il est dans l'iniquité, résidant sous la condamnation de Dieu. Apocalypse 9:21 le décrit, “et ils ne se repentirent pas de leurs meurtres (1), ni de leurs enchantements (2), ni de leur impudicité (3) ni de leurs vols (4).” Jude dit de lui, “C’est aussi pour eux qu’Énoch, le septième depuis Adam, a prophétisé en ces termes : Voici, le Seigneur est venu avec ses saintes myriades, pour exercer un jugement contre tous, et pour faire rendre compte à tous les (1) impies parmi eux de tous les actes (2) d’impiété (impies) qu’ils ont commis et de toutes les paroles (3) injurieuses (impies) qu’ont proférées contre lui des pécheurs (4) impies.” (Jude 1:14-15).

Dans cet énoncé le mot IMPIES est utilisé QUATRE fois en parlant des gens non sauvés sur qui le jugement de Dieu s'exécutera.

    Remarquez que c'est Énoch, le septième depuis Adam, qui parla de cette prophétie du jugement de l'homme NATUREL qui est représenté par le nombre QUATRE. SEPT plus QUATRE égale ONZE, qui est le nombre du JUGEMENT.

    En avertissant les croyants de l'influence de l'homme NATUREL ou de l'homme non sauvé, Paul les avertissait contre QUATRE choses, “Prenez garde que personne (représenté par QUATRE) ne fasse de vous sa proie par la (1) philosophie et par une (2) vaine tromperie, s’appuyant sur la (3) tradition des hommes, sur les (4) rudiments du monde, et non sur Christ.” (Colossiens 2:8).

    “Mais à présent que vous avez connu Dieu, ou plutôt que vous avez été connus de Dieu, comment retournez-vous à ces faibles et pauvres rudiments, auxquels de nouveau vous voulez vous asservir encore ? Vous observez les (1) jours, les (2) mois, les (3) temps et les (4) années ! Je crains d’avoir inutilement travaillé pour vous.” (Galates 4:9-11). “Mes enfants, pour qui j’éprouve de nouveau les douleurs de l’enfantement, jusqu’à ce que Christ soit formé en vous, je voudrais être maintenant auprès de vous, et changer de langage, car je suis dans l’inquiétude à votre sujet.” (Galates 4:19-20). Ils observaient QUATRE choses : (1) les jours, (2) les mois, (3) les temps, (4) les années. Ces choses appartiennent à ceux qui sont sous l'esclavage.

    Parlant de l'influence de l'homme du péché sur les non-sauvés, ceux qui périssent, Paul mentionne QUATRE choses. “Et alors paraîtra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il anéantira par l’éclat de son avènement. L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de (1) miracles, de (2) signes et de (3) prodiges mensongers, et avec toutes les (4) séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés.” (2 Thessaloniciens 2:8-10)

    Ismaël, le fils de la servante représente celui selon la chair. “Mais celui de l’esclave naquit selon la chair, et celui de la femme libre naquit en vertu de la promesse.” (Galates 4:23). QUATRE choses sont prédites à Ismaël dans Genèse 16:12. L'ange de l'Éternel dit à Agar, “Il sera comme un âne sauvage (1) ; sa main sera contre tous (2) , et la main de tous sera contre lui (3) ; et il habitera en face de tous ses frères (4).”

    La porte de la cour du tabernacle avait QUATRE piliers. (Exode 27:16). L'homme pécheur devait passer à travers cette porte ayant QUATRE piliers pour s'approcher de l'autel des holocaustes. Les QUATRES piliers de cette porte démontrent l'invitation de Dieu à toute la création à s'approcher de lui par la voie du sacrifice.

    Le monde perdu qui sera sous la domination de la grande prostituée de l'Apocalypse est représenté par QUATRE choses. “Et il me dit : Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des (1) peuples, des (2) foules, des (3) nations, et des (4) langues.” (Apocalypse 17:15).

    Daniel prédit sur QUATRE grandes puissances mondiales, succédé par une CINQUIÈME que Dieu suscitera. (Daniel 2:31-43, et 7:3-23). Ces QUATRE grandes puissances mondiales étaient Babylone, Mèdes-Perses, Grèce, et Rome. Elles étaient dirigées par l'homme naturel, représenté par le nombre QUATRE. Après ces QUATRE vient la CINQUIÈME, qui sera contrôlé par Christ et que ceux qu'il sauve le sont par la grâce. CINQ est le nombre de la “grâce”.

    Dans la parabole du semeur, qui représente l'évangile prêché à l'humanité, Jésus mentionne QUATRE places le (1) long du chemin, (2) les endroits pierreux, (3) les épines, (4) la bonne terre. (Matthieu 13:3-8; Marc 4:3-8 et Luc 8:4-8).

    D'autres Passages pourraient être considérés, et d'autres seront utilisés pour associer le nombre QUATRE lorsque nous considérons CINQ et GRÂCE, mais ceux déjà cités suffiront pour le moment.

    Avant de clore la discussion sur le nombre QUATRE, remarquez le métal utilisé pour symboliser le jugement, c'est-à-dire l'AIRAIN. Quand Israël pécha et que Dieu leur envoya des serpents brûlants comme jugement, ils confessèrent leurs péchés au Seigneur. Alors le Seigneur dit à Moïse de faire un serpent d'AIRAIN et de le placer sur une perche. Ceux qui le regardèrent furent guéris. Ce serpent d'AIRAIN enleva le jugement de Dieu qui était sur Israël. (Nombres 21:5-9). Jésus enseigna dans Jean 3:14-15 qu'il doit être élevé, comme ce serpent d'AIRAIN. L'autel dans le désert sur lequel les sacrifices étaient offerts étaient couverts d'AIRAIN, à l'intérieur et à l'extérieur. Tous les ustensiles pour cet autel étaient d'AIRAIN. (Exode 27:1-6). Cet autel d'AIRAIN où les sacrifices étaient offerts représentait la croix de Christ, où il s'est offert lui-même pour nos péchés. Ceci lie l'AIRAIN avec jugement. L'Airain est aussi lié au nombre QUATRE. 1 Samuel 17:4-7 décrit Goliath ayant six pièces d'armure, et QUATRE d'entre elles étaient d'AIRAIN. Il avait (1) un casque d'AIRAIN, (2) une cotte de mailles en AIRAIN, (3) une jambière d'AIRAIN sur ses jambes, (4) un javelot d'AIRAIN sur ses épaules,  une (5) lance faite de fer, et un (6) bouclier. Dans Apocalypse 9:20 il est dit que les hommes adoreront (1) les démons, les (2) idoles d'or, (3) d'argent, (4) d'AIRAIN, de (5) pierre et de (6) bois. L'AIRAIN, étant lié avec le jugement et le nombre QUATRE, démontre que l'homme naturel, l'homme de la première création, est sous le jugement et la condamnation de Dieu.

    Le nombre QUATRE est associé avec la première CRÉATION dans Genèse, Exode, Nombres, 1 Samuel, Ézéchiel, Daniel, Matthieu, Marc, Luc, Actes, Romains, 1 Corinthiens, Colossiens, 2 Thessaloniciens, Jude et Apocalypse. Ces livres et d'autres s'accordent pour lier le nombre QUATRE avec CRÉATION et l'homme NATUREL, de même que plusieurs livres s'accordent pour associer le nombre TROIS avec la RÉSSURECTION. Est-ce que les non-croyants et les incrédules pourront expliquer pourquoi tous ces livres s'accordent pour associer le nombre TROIS avec la RÉSURRECTION et le nombre QUATRE avec CRÉATION? Diront-ils pourquoi le nombre QUATRE se retrouve autant de fois en relation avec les mots CRÉATURES et CRÉÉ? Comment cela peut-il seulement être arrivé dans un si grand nombre de livres et sur une longue période de temps? Pourquoi les QUATRE ÊTRES vivants dans Ézéchiel 1:5-8 sont représentés ayant QUATRE visages, QUATRE ailes, QUATRE côtés, font que le nombre QUATRE est associé QUATRE fois avec CRÉATURES? Pourquoi à QUATRE endroits différents les CRÉATURES attribuent QUATRE paroles de louange à Dieu? (Apocalypse 5:13) Pourquoi n'en ont-ils pas attribué CINQ ou SIX? Dans Apocalypse 7:12 il y a sept paroles de louanges attribuées à Dieu, mais le mot CRÉATURE n'est pas trouvé à cet égard. Comment est-ce possible que ces écrivains n'aient pas fait de faux pas en associant d'autre nombre avec CRÉATION? Laissons les athées et les non-croyants y répondre s'ils le peuvent. Il n'y a qu'une réponse possible. Tous ces écrivains ont été guidés par celui qui ne commet aucunes erreurs, et qui ne se contredit jamais. “...C’est du Seigneur que cela est venu, Et c’est un prodige à nos yeux ?” (Matthieu 21:42). Sans surprise Paul s'exclame, “O profondeur de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu ! Que ses jugements sont insondables, et ses voies incompréhensibles ! ” (Romains 11:33 ). Au fur et à mesure que l'étude progressera, des choses plus grandes que celles-ci seront exposées, ce qui fera que les enfants de Dieu s'émerveilleront et se réjouiront de la sagesse cachée “... avant les siècles, avait destinée pour notre gloire...” (1 Corinthiens 2:7)


NOMBRE CINQ - GRÂCE


    CINQ est le nombre dans la parole de Dieu qui est associé à la grâce de Dieu. CINQ est QUATRE plus un. C'est le nombre après QUATRE, qui est le nombre de la création. Avant que Dieu ait créé l'homme il envisagea de manifester sa GRÂCE. La preuve se trouve dans 2 Timothée 1:9 “qui nous a sauvés, et nous a adressé une sainte vocation, non à cause de nos œuvres, mais selon son propre dessein, et selon la GRÂCE qui nous a été donnée en Jésus-Christ avant les temps éternels...”

    Le mot GRÂCE est utilisé CINQ fois successivement dans Romains 11:5-6,“De même aussi dans le temps présent il y a un reste, selon l’élection de la GRÂCE. (1) Or, si c’est par GRÂCE (2), ce n’est plus par les œuvres ; autrement la GRÂCE (3) n’est plus une GRÂCE (4). Et si c’est par les œuvres, ce n’est plus une GRÂCE (5) ; autrement l’œuvre n’est plus une œuvre.” (Romains 11:5-6). Le mot GRÂCE ici survient CINQ fois dans deux versets. Le mot n'est plus utilisé dans le chapitre. Alors n'y a-t-il pas une signification?

    Si le lecteur vérifie de nouveau dans la dernière cotation il s'apercevra que les mots ''œuvre'' et ''œuvres'' se retrouvent QUATRE fois. Pourquoi GRÂCE est mentionnée CINQ fois et ''œuvre'' QUATRE fois? La GRÂCE est de Dieu. Les œuvres mentionnées ici sont de l'homme. L'homme naturel, l'homme de la première création, l'homme non-sauvé est représenté par le nombre QUATRE. Il dépend de lui-même et de ses propres œuvres pour son salut. Alors son travail est mentionné QUATRE fois. Si l'homme est sauvé il doit être sorti de la place qu'il occupe, représenté par le nombre QUATRE. Il doit être amené à la GRÂCE, représenté par CINQ. Cela devient plus clair avec une étude approfondie.

    Pierre adresse son épître aux saints dispersés à travers CINQ pays, et il mentionne CINQ doctrines, et ces deux CINQ sont suivis de la GRÂCE de Dieu.“Pierre, apôtre de Jésus-Christ, à ceux qui sont étrangers et dispersés dans le (1) Pont, la (2) Galatie, la (3) Cappadoce, (4) l’Asie et la (5) Bithynie, et qui sont (1) élus selon la (2) prescience de Dieu le Père, par la (3) sanctification de l’Esprit, afin qu’ils deviennent (4) obéissants, et qu’ils participent à (5) l’aspersion du sang de Jésus-Christ : que la grâce et la paix vous soient multipliées !” (1 Pierre 1:1-2). Comment est-ce advenu que Pierre adresse ce livre aux saints de CINQ pays, qu'ensuite il mentionne CINQ doctrines : (1) l'élection, (2) la prescience de Dieu, (3) la sanctification de l'Esprit, (4) l'obéissance (de la foi), (5) l'aspersion du sang de Jésus-Christ, et immédiatement après il poursuit avec le mot GRÂCE. Était-ce accidentel ? Est-ce que les choses sont accidentelles dans la Parole de Dieu?

    Il est écrit dans Éphésiens 4:1-3, “Je vous exhorte donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur, à marcher d’une manière digne de la vocation qui vous a été adressée, en toute (1) humilité et (2) douceur, avec (3) patience, vous (4) supportant les uns les autres avec charité, vous (5) efforçant de conserver l’unité de l’esprit par le lien de la paix.” S'il y a paix il doit y avoir la GRÂCE. L'apôtre dit toujours, dans ses salutation, “que la GRÂCE et la paix vous soient données”  Voir Romains 1:7; 1 Corinthiens 1:3; 2 Corinthiens 2:2; Galates 1-3; Éphésiens 1:2; Colossiens 1:2; 1 Thessaloniciens 1:2; 1 Timothée 1:2; Tite 1:4 et Philémon 3.

    Dans Philippiens 3:9-11 Paul dit qu'il voulait être trouvé en Christ, ayant la justice qui s'obtient par la foi, (1) afin de connaître Christ, (2) et la puissance de sa résurrection, (3) et la communion de ses souffrances, (4) en devenant conforme à lui dans sa mort,  afin qu'il (5) puisse parvenir à la résurrection d’entre les morts. S'il était en Christ il avait certainement la GRÂCE.

    Le nombre CINQ est associé avec rédemption dans Nombres 3:46-48. “Pour le RACHAT des deux cent soixante-treize qui dépassent le nombre des Lévites, parmi les premiers-nés des enfants d’Israël, tu prendras cinq sicles par tête ; tu les prendras selon le sicle du sanctuaire, qui est de vingt guéras. Tu donneras l’argent à Aaron et à ses fils, pour le RACHAT de ceux qui dépassent le nombre des Lévites.” Ici le nombre CINQ est lié avec RÉDEMPTION. Dans Éphésiens 1:7 GRÂCE est associé avec RÉDEMPTION. “En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa GRÂCE,” Le nombre CINQ représente la GRÂCE de Dieu à travers laquelle nous sommes sauvés et sommes rachetés. Il est dit dans Jean 1:17, “...la GRÂCE et la vérité sont venues par Jésus-Christ.” Christ vient de la lignée de Sem. (Genèse 10: 10-26, et Luc 4:23-26) Noé avait trois fils, Sem, Cham et Japhet (Genèse 6:19). Christ étant de la lignée de Sem, c'est donc la lignée de la GRÂCE. Sem eut CINQ fils : Élam, Assur, Arpacschad, Lud et Aram. (Genèse 10:22). Le troisième nommé était Arpacschad. Christ vint par Arpacschad. TROIS est le nombre de la RÉSURRECTION, et la RÉSURRECTION vient au travers de Christ.

    C'est possible selon Genèse 11:10 que Arpacschad eut été le premier né de Sem, mais ce n'est pas déclaré. Il y eut du temps après le déluge pour que deuxautres soit nés avant Arpacschad. Lorsque Dieu mentionne les CINQ, Arpacschad est le TROISIÈME. Alors que toute Écriture est utile pour la doctrine (2 Timothée 3:16) donc le nombre et l'ordre du CINQUIÈME fils de Sem doit être utile pour la doctrine, et ici CINQ est pour la GRÂCE et TROIS pour la RÉSURRECTION, et les deux sont issus de Christ, qui est issu de Sem.

    Christ vient de la lignée de Juda. Juda avait aussi CINQ fils. “Fils de Juda : Er (1), Onan (2), Schéla (3), Pérets (4) et Zarach (5) ; mais Er et Onan moururent au pays de Canaan...” (Genèse 46:12). Dans les CINQ fils il y a le nombre de la GRÂCE. Dans les deux il y a la MORT. Cela en laisse TROIS pour relever la postérité de Juda. C'est le nombre de la RÉSURRECTION. La mort rend la RÉSURRECTION nécessaire. C'est une révélation plus profonde que dans la lignée de Sem. Dans la ligné de Sem nous avions que GRÂCE et RÉSURRECTION d'imagées. Mais dans la lignée de Juda il y a la GRÂCE, la MORT, et la RÉSURRECTION.

    Dans Genèse 15:7 Dieu dit à Abraham,  “L’Éternel lui dit encore : Je suis l’Éternel, qui t’ai fait sortir d’Ur en Chaldée, pour te donner en possession ce pays.” Alors Abraham dit, “... Seigneur Éternel, à quoi connaîtrai-je que je le posséderai ?” (v.8). Dieu répondit en disant, “... Prends une (1) génisse de trois ans, une (2) chèvre de trois ans, un (3) bélier de trois ans, une (4) tourterelle et une jeune (5) colombe.” (v.9). Dans ces CINQ offrandes la GRÂCE est révélée. “En effet, ce n’est pas par la loi que l’héritage du monde a été promis à Abraham ou à sa postérité, c’est par la justice de la foi.” (Romains 4:13). Paul continua et dit, “C’est pourquoi les héritiers le sont par la foi, pour que ce soit par grâce...” (Romains 4:16). Ces CINQ sacrifices représentent la GRÂCE au travers laquelle Abraham et sa postérité hériteront la promesse faite par Dieu.

    Laissons le lecteur prendre note que TROIS de ces sacrifices étaient associés au nombre TROIS: une génisse, une chèvre et un bélier devaient tous être âgés de TROIS ans. Ceci démontre que la promesse faite à Abraham s'accomplira après qu'il sera ressuscité des morts, et cette promesse comporte le mot de la TRINITÉ.

    Dieu a promis CINQ choses à Jacob, (1) de lui donner la terre sur laquelle il était couché, (2) d'être avec lui, (3) de le garder partout où il ira, (4) de le ramener, (5) qu'il ne l'abandonnerait point. (Genèse 28:13-15). Ici c'est la GRÂCE qui donne, la GRÂCE qui accompagne, la GRÂCE qui garde, la GRÂCE qui ramène à la maison, et la GRÂCE qui n'oublie jamais.

    Dieu a fait ces CINQ choses et les accomplira pour la postérité de Jacob. Premièrement il leur promis la terre de Canaan pour héritage. (Deutéronome 1:8). Deuxièmement, il leur a promis d'être avec eux. (Ésaïe 43:1-2). Troisièmement, il leur a promis de les garder partout où ils iront. (Psaumes 121:4-8). Quatrièmement, il a promis de les ramener dans leur pays. (Ézéchiel 37:21-22; 39:25-29; et Amos 9:14-15). Ce que Dieu a commencé à faire. Cinquièmement, il a promis de ne pas les abandonner. (Deutéronome 4:31).

    Il y avait CINQ ingrédients dans l'huile d'onction sainte. Elles étaient de la (1) myrrhe, (2) cinnamome odoriférant, (3) roseau odoriférant, (4) casse, et (5) de l'huile d’olive. (Exode 30:23-25). Cette huile d'onction sainte était un type du Saint-Esprit par qui Jésus a été oint. (Actes 10:38). Dans Hébreux 10:29 le Saint-Esprit est appelé “l’Esprit de la GRÂCE.” Il y a CINQ références au Saint-Esprit en tant que Consolateur. (Jean 14:16; 14-26; 15:26; 16:7 et Actes 9:31.)

    Ésaïe parle de CINQ noms par lesquels Christ serait appelé “... On l’appellera (1) Admirable, (2) Conseiller, (3) Dieu puissant, (4) Père éternel, (5) Prince de la paix.” (Ésaïe 9:6). Dans Jean 1:17 Jean dit “... la GRÂCE et la vérité sont venues par Jésus-Christ.” Le CINQUIÈME nom par lequel il serait appelé était “Prince de la paix.” Dans toutes les salutations de Paul il dit,  “que la grâce et la paix vous soient données.” La GRÂCE apporte la paix.

    L'autel d'airain qui était un type de la croix de Christ, avait CINQ coudées de large, et CINQ coudées de long. (Exode 27:1). Il y avait CINQ ustensiles: (1) chaudrons pour recevoir ses cendres, (2) pincettes, (3) bassins, (4) fourchettes, et (5) des brasiers pour préserver le feu. (Exode 27:3). Le chandelier avait sa (1) tige, ses (2) branches, ses (3) coupes, ses (4) pommeaux et ses (5) fleurs. (Exode 25:31).

    2 Thessaloniciens 2:16 dit que le croyant a reçu “...par sa grâce une consolation éternelle et une bonne espérance...” Le mot ESPÉRANCE survient CINQ fois dans Romains 8:24-25. “Car c’est en ESPÉRANCE que nous sommes sauvés. Or, l’ESPÉRANCE qu’on voit n’est plus ESPÉRANCE : ce qu’on voit, peut-on l’ESPÉRER encore ? Mais si nous ESPÉRONS ce que nous ne voyons pas, nous l’attendons avec persévérance.”

    Dans Romains 8:29-30 il y a CINQ choses rapportées que Dieu fit pour son peuple. (1) Il les a connus d'avance, (2) Il les a prédestinés, (3) Il les a appelés, (4) Il les a justifiés, (5) Il les a glorifiés.

    Dans 2 Corinthiens 12:7-8 Paul demande au Seigneur d'éloigner l'écharde dans sa chair. Dieu lui a dit, “Ma grâce te suffit; car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse.” À cause de la réponse de Dieu, Paul continua en disant, “C’est pourquoi je me plais dans les (1) faiblesses, dans les (2) outrages, dans les (3) calamités, dans les (4) persécutions, dans les (5) détresses, pour Christ ; car, quand je suis faible, c’est alors que je suis fort.” (v.10.) Pourquoi mentionna-t-il ces CINQ choses en association avec la GRÂCE, si CINQ n'est pas le nombre de la GRÂCE? CINQ choses se trouvent à être associées avec la GRÂCE dans 2 Corinthiens 8:7, “De même que vous excellez en toutes choses, en foi (1), en parole (2), en connaissance (3), en zèle (4) à tous égards, et dans votre amour (5) pour nous, faites en sorte d’exceller aussi dans cette œuvre de bienfaisance (GRÂCE).”

    Paul dit dans Romains 6:14, “... puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la GRÂCE.” CINQ choses sont nommées dans Colossiens 2:16-17 desquelles Dieu, par sa GRÂCE, a libéré le croyant. “Que personne donc ne vous juge au sujet du (1) manger ou du (2) boire, ou au (3) sujet d’une fête, d’une (4) nouvelle lune, ou des (5) sabbats: c’était l’ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ.”

    Dans 1 Samuel 16:18 CINQ choses ont été dites de David. C'était après que l'Esprit du Seigneur soit venu sur lui. Dans 1 Samuel 17:40 il prit CINQ pierres lorsqu'il alla rencontrer le géant.

    Il y avait CINQ portiques à la piscine appelée “Béthesda.” Le peuple venait à cet endroit pour être guéri de leurs infirmités. Cela image la GRÂCE.

    Dans la parabole des dix vierges, CINQ prirent de l'huile avec elles, et CINQ n'en prirent pas dans leurs vases, ce qui image ceux avec la GRÂCE, et ceux sans la GRÂCE. Le fait qu'il y eut deux groupes, les sages et les folles, démontre qu'il y avait une différence et une division entre eux existant depuis le début. Les sages prirent avec elles de l'HUILE, qui est une représentation de  l'Esprit de la GRÂCE. Les folles échouèrent à prendre de l'HUILE, qui démontre les gens sans la GRÂCE.(Matthieu 25:1-13). Notez ce que dit l'époux aux vierges folles, “je ne vous connais pas.” Mais Jésus dit à ses brebis “je les connais.” (Jean 10:27). Il est écrit dans 2 Timothée 2:19, “Le Seigneur connaît ceux qui lui appartiennent.” Le fait que les folles étaient appelées vierges ne prouve pas qu'elles représentent les gens sauvés, car elles étaient encore classifiées vierges lorsqu'elles sont revenues et que l'entrée leur a été refusé par l'époux. Regardez les versets 11-12. Si le fait d'être appelé vierges au début de la parabole signifie qu'elles représentent les personnes sauvées, cela prouverait donc aussi qu'elles représentent les gens sauvés à la fin de la parabole, car elles ont de nouveau  été appelées vierges.

    La GRÂCE est démontrée dans Deutéronome 10:12-13.“Maintenant, Israël, que demande de toi l’Éternel, ton Dieu, si ce n’est que tu (1) craignes l’Éternel, ton Dieu, afin de (2) marcher dans toutes ses voies, (3) d’aimer et de (4) servir l’Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur et de toute ton âme ; si ce n’est que tu (5) observes les commandements de l’Éternel et ses lois...” CINQ verbes sont utilisés pour expliquer ce qu'Israël devait faire. Ils sont, (1) craindre, (2) marcher, (3) aimer, (4) servir, (5) observer. Qui peut aimer Dieu et marcher dans ses voies excepté la personne qui a la GRÂCE de Dieu? Après avoir dit à Israël que Dieu exigeait ces CINQ choses, Moïse continua en disant, “Vous circoncirez donc votre cœur, et vous ne roidirez plus votre cou.” (Deutéronome 10:16)

    Jérémie prédisait la GRÂCE future qui sera sur Israël lorsqu'il dit qu'à Jérusalem il devrait y avoir “... Les (1) cris de réjouissance et les (2) cris d’allégresse, Les (3) chants du fiancé et les (4) chants de la fiancée, (5) La voix de ceux qui disent: Louez l’Éternel des armées, Car l’Éternel est bon, car sa miséricorde dure à toujours ! ...” (Jérémie 33:10-11).

    Appliquez ce qui a été dit à quelques passages familiers et voyez la vérité ressortir comme jamais auparavant.

Hébreux 9:14
1. “Combien plus le sang de Christ,
2. qui, par un esprit éternel,
3. s’est offert lui-même sans tache à Dieu,
4. purifiera-t-il votre conscience des œuvres mortes,
5. afin que vous serviez le Dieu vivant !”


   Il y a plusieurs choses dans les CINQ divisions de ce verset. Dans le numéro UN est le Fils, Jésus-Christ, qui par la GRÂCE de Dieu a goûté la mort pour tous les hommes. Le Saint-Esprit est le numéro Deux, l'Esprit de la GRÂCE (Hébreux 10:29), permit à Christ de s'offrir lui-même. Le Père, qui dans 1 Pierre 5:10 est appelé le Dieu de toute GRÂCE, est dans le numéro TROIS, accepta l'offrande de son Fils. L'homme perdu est dans le numéro QUATRE, dans les œuvres mortes, ayant besoin de la GRÂCE. Et au numéro CINQ il devient vivant par la GRÂCE et peut maintenant servir Dieu. La TRINITÉ est dans les TROIS premiers. QUATRE est l'homme avec les œuvres mortes. Et en CINQ il est sauvé par la GRÂCE.

    Laissons ceux qui enseignent que l'homme perdu doit être baptisé pour être sauvé regardez à la division de ce verset. Dans le numéro QUATRE l'homme est trouvé dans les œuvres mortes. Est-ce que ces œuvres peuvent d'une quelconque façon amener l'homme au salut, ou l'aider à ce que ce soit possible?

Jean 3:14-15
1. “Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert,
2. de même il faut que le Fils d’homme soit élevé,
3. Afin que quiconque croit en lui
4. (+ne périsse pas, mais)
5. qu’il ait la vie éternelle.”


    Encore dans le numéro QUATRE le pécheur périt, ayant besoin du salut au travers de la GRÂCE. Dans le numéro CINQ Dieu dans sa GRÂCE offre la vie éternelle à l'homme perdu.

Jean 3:16
1. “Car Dieu a tant aimé le monde
2. qu’il a donné son Fils unique,
3.  afin que quiconque croit en lui
4. ne périsse point, mais
5. qu’il ait la vie éternelle.”


    Les TROIS premiers sont la TRINITÉ. Le numéro UN montre l'amour du Dieu de toute GRÂCE; le numéro DEUX montre le Fils mourant, et par la GRÂCE de Dieu goûta la mort pour tous les hommes; le numéro TROIS montre le Saint-Esprit, l'Esprit de GRÂCE, qui permet à l'homme de croire. Au numéro QUATRE l'homme périt, et dans le numéro CINQ la GRÂCE de Dieu lui offre la vie éternelle.

    QUATRE est le nombre de la première CRÉATION, et lorsque nous l'appliquons à l'homme il signifie son état non sauvé, l'homme naturel. Dans la QUATRIÈME division d'Hébreux 9:14 l'homme est dans ses œuvres mortes. Dans la QUATRIÈME division de Jean 3:14-15 et de Jean 3:16 l'homme est dans son état perdu. Qui, autre que Dieu, qui donne ces nombres par inspiration, peut écrire un Livre comme celui-ci? Est-ce qu'un homme peut en écrire un comme lui? En a-t-il jamais produit un?

Jean 5:24
1. “celui qui écoute ma parole, et
2. qui croit à celui qui m’a envoyé,
3. a la vie éternelle et
4. ne vient point en jugement,
5. mais il est passé de la mort à la vie.”


    Dans le numéro UN Christ, le Fils, parla de la parole, le numéro DEUX montre le Père qui l'envoya. L'Esprit qui vivifie et qui donne la vie est dans le numéro TROIS. (“C’est l’esprit qui vivifie.” Jean 6:63). LE numéro QUATRE montre que celui qui a cru n'est plus de la vieille CRÉATION, mais a été retiré d'où il était pour ne plus être sous le jugement. Il n'appartient plus à la vieille CRÉATION à laquelle Dieu réserve son jugement et sa condamnation. Dans le numéro CINQ il est vivant, sauvé par la GRÂCE, et délivré de cette condamnation éternellement.

    Depuis que la condamnation de Dieu est sur la vieille CRÉATION, représentée par le nombre QUATRE, comment quelqu'un qui n'est plus de la vieille CRÉATION peut-il être de nouveau sous la condamnation? “Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.” (2 Corinthiens 5:17). Remarquez, les CHOSES anciennes sont PASSÉES pour laisser place à la NOUVELLE CRÉATURE. Comparons ceci avec quelque chose d'autre qui sera appelé a passé. Dans Apocalypse 21:1 Jean dit, “Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre ; car le premier ciel et la première terre avaient disparus...” Lorsque la vieille terre aura disparue, sera-t-il possible qu'elle redevienne à l'état de sa première création? Est-ce que la nouvelle terre peut devenir souillée comme l'était la vieille? Est-ce que la malédiction de Dieu pourrait être prononcée sur la nouvelle terre? “Il n’y aura plus d'anathème (aucune malédiction)...” (Apo 22:3). Alors comment un enfant de Dieu appartenant à la NOUVELLE CRÉATION, et pour qui les vieilles choses sont PASSÉES, peut-il être de nouveau sous la condamnation qui pesait sur lui lorsqu'il était dans son ANCIENNE CRÉATION représentée par le numéro QUATRE? La GRÂCE de Dieu représente le numéro CINQ, l'a secouru de ce jugement. Jésus a dit qu'il “...ne vient point en jugement...”

    Le nom de Noé apparait pour la CINQUIÈME fois dans Genèse 6:8 ou il est écrit, “Mais Noé trouva GRÂCE aux yeux de l’Éternel.” Le nom de Ruth apparait pour la CINQUIÈME fois dans Ruth 2:2, “Ruth la Moabite dit à Naomi : Laisse-moi, je te prie, aller glaner des épis dans le champ de celui aux yeux duquel je trouverai GRÂCE...” À la CINQUIÈME place où le nom de Boaz apparait il dit à Ruth de rester avec ses servantes. Ruth lui répondit, “Comment ai-je trouvé grâce à tes yeux, pour que tu t’intéresses à moi, à moi qui suis une étrangère ?” (v.10.) La CINQUIÈME fois que le nom de David apparait est lorsque Saül envoie des messagers vers Isaï, disant, “...Je te prie de laisser David à mon service, car il a trouvé grâce à mes yeux.” (1 Samuel 16:22). Quelles autres preuves quelqu'un pourrait-il demander pour démontrer que CINQ défini la GRÂCE d'un couvert à l'autre de la Bible?



NOMBRE SIX - INFLUENCE DE SATAN SUR L'HOMME


    SIX est le nombre associé avec L'INFLUENCE DE SATAN SUR L'HOMME. Le SIXIÈME personnage dans la Bible est le SERPENT, qui représente SATAN. Les SIX premiers dans la Parole de Dieu sont; La TRINITÉ (3), Adam (4), Ève (5), et le SERPENT (6). (Genèse 1:1-2; Jean 1:1-2; Genèse 2:21-24; Genèse 3:1-15). Dans Apocalypse 12:9 et 20:2 le SERPENT est appelé le DIABLE et SATAN. Donc le SIXIÈME personnage de la Bible est le SERPENT.

    La SIXIÈME fois,  que le nom de Job apparait dans le Livre de Job c'était SATAN qui utilisait son nom, calomniant Job en demandant une question comportant SIX mots. “Et Satan répondit à l’Éternel:
Est-ce d’une manière désintéressée que Job craint Dieu ?”

(Doth-Job-fear-God-for-nought?) 1-2-3-4-5-6 (Job 1:9)

    Dans le récit où Jésus fut tenté dans le livre de Matthieu le mot “Diable” apparait quatre fois, le mot “tentateur” une fois et le mot “Satan” une fois, faisant SIX en tout. (Matthieu 4:1-11). Pour le même récit dans Luc, le mot “Diable” apparait cinq fois, et “Satan” une fois, faisant SIX en tout. (Luc 4:1-13).

    Lorsque Jésus fut accusé de chasser les démons par Béelzébul, le prince des démons, il demanda:
"Comment-Satan peut-il-chasser-Satan ?" 1-2-3-4-5-6 (Marc 3:22-23).
Ici nous retrouvons SIX mots liés avec SATAN.

    Avec SIX mots les scribes et les pharisiens accusèrent Jésus de blasphème.
"Qui est celui-ci, qui prononce des blasphèmes?"
(Who-is-this-which-speaketh-blasphemies?) 1-2-3-4-5-6 (Luc 5:21).

    Les principaux sacrificateurs rejetèrent Jésus comme leur roi en répondant à Pilate avec SIX mots:
"Nous-n’avons-d’autre-roi-que-César." 1-2-3-4-5-6 (Jean 19:15).

    La SIXIÈME fois que l'expression “Mille ans” apparait dans Apocalypse 20:1-8 c'est en relation avec SATAN. “Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison. Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre...” (vs. 7-8).

    Le travail de SATAN est visible avec la relation des SIX coupes. “Le sixième versa sa coupe sur le grand fleuve, l’Euphrate. Et son eau tarit, afin que le chemin des rois venant de l’Orient fût préparé. Et je vis sortir de la bouche du dragon (SATAN), et de la bouche de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs, semblables à des grenouilles. Car ce sont des esprits de démons, qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toute la terre, afin de les rassembler pour le combat du grand jour du Dieu tout-puissant.” (Apocalypse 16:12-14).

    Le travail de SATAN est aussi visible avec la relation au son de la SIXIÈME trompette. (Apocalypse 9:13-20). Verset 20: “Les autres hommes qui ne furent pas tués par ces fléaux ne se repentirent pas des œuvres de leurs mains, de manière à ne point (1) adorer les démons, et les idoles (2) d’or, (3) d’argent, (4) d’airain, de (5) pierre et de (6) bois...”

    Dans la liste des œuvres de la chair décrit par Paul dans Galates 5:19-21, la SIXIÈME est “la Magie.”

    Paul dit à l'église de Corinthe de livrer à Satan, pour la destruction de la chair, l'homme qui avait la femme de son père. Dans le même ordre d'idée il leur dit de ne pas manger avec quelqu'un qui est “ (1) impudique, ou (2)cupide, ou (3)idolâtre, ou (4)outrageux, ou (5)ivrogne, ou (6) ravisseur...” (1Corinthiens 5:11)

    Le ramassis de gens dans le désert convoita SIX choses. “Le ramassis de gens qui se trouvaient au milieu d’Israël fut saisi de convoitise ; et même les enfants d’Israël recommencèrent à pleurer et dirent : Qui nous donnera de la viande à manger ? Nous nous souvenons des (1) poissons que nous mangions en Égypte, et qui ne nous coûtaient rien, des (2) concombres, des (3) melons, des (4) poireaux, des (5) oignons et des (6) aulx.” (Nombres 11:4-5)

    L'armure de Goliath, celui qui défia l'armée d'Israël, avait SIX pièces d'équipement. Elles étaient: (1) sur sa tête un casque d’airain, (2) une cuirasse à écailles d’airain, (3) aux jambes une armure d’airain, (4) un javelot d’airain entre les épaules, une (5) lance et un (6) bouclier. (1 Samuel 17:4-7). Lorsque David alla à sa rencontre il prit CINQ pierres polies, (1 Samuel 17:40).

    Le nombre SIX est associé avec les mauvaises œuvres des méchants chefs. “La trente-huitième année d’Azaria, roi de Juda, Zacharie, fils de Jéroboam, régna sur Israël à Samarie. Il régna SIX mois. Il fit ce qui est mal aux yeux de l’Éternel...” (2Rois 15:8-9) “La trente et unième année d’Asa, roi de Juda, Omri régna sur Israël. Il régna douze ans. Après avoir régné SIX ans à Thirtsa, il acheta de Schémer la montagne de Samarie pour DEUX talents d’argent ; il bâtit sur la montagne, et il donna à la ville qu’il bâtit le nom de Samarie, d’après le nom de Schémer, seigneur de la montagne. Omri fit ce qui est mal aux yeux de l’Éternel, et il agit plus mal que tous ceux qui avaient été avant lui.” (1Rois 16:23-25)

    Le règne de douze années d'Omri fut divisé en DEUX périodes de SIX années chacune. Il régna SIX ans à Thirtsa, et SIX ans à Samarie, et il fit ce qui est mal aux yeux de l'Éternel. Il donna DEUX talents pour la montagne de Samarie. Il a été démontré que le nombre DEUX signifie la DIVISION. Le règne d'Omri a été divisé entre DEUX places.

    Le nombre SIX se retrouve dans la liste des œuvres du malin mentionné par Pierre. “C’est assez, en effet, d’avoir dans le temps passé accompli la volonté des païens, en marchant dans la (1) dissolution, les (2) convoitises, (3) l’ivrognerie, les (4) excès du manger (5) et du boire, et les (6) idolâtries criminelles.” (1Pierre 4:3).

    Le nombre SIX ne semble pas s'appliquer au DIABLE dans 1 Timothée 3:16. Mais ce passage, aussi, est à considérer avec les autres passages du nombre SIX. La clé est dans le mot “manifesté.” Jean a dit, “...Le Fils de Dieu a paru (été manifesté) afin de détruire les œuvres du diable.” (1Jean 3:8)

“Et, sans contredit, le mystère de la piété est grand :

1. Celui qui (Dieu) a été MANIFESTÉ en chair,
2. justifié par l’Esprit,
3. vu des anges,
4. prêché parmi les Gentils,
5. cru dans le monde,
6. élevé dans la gloire.” (1Timothée 3:16)


    Comment ce passage brille-t-il en vérité à la lumière des nombres? Le premier des SIX énoncés est “MANIFESTÉ en chair,” UN défini l'UNITÉ. Jésus déclare son indivisibilité avec le Père, ce qui raviva l'opposition de la foule du Diable. Il est écrit dans Jean 10:30, “Moi et le Père nous sommes UN.” “Alors les Juifs prirent de nouveau des pierres pour le lapider.” (v.31), affichant l'opposition de Satan au témoignage que Jésus et le Père forme UN. “...Le Fils de Dieu a paru (été manifesté) afin de détruire les œuvres du diable.” (1Jean 3:8).

    Le SECOND énoncé est “justifié par l’Esprit.” Lorsque Jean baptisa Jésus le Saint-Esprit vint sur lui et le présenta comme le fils de Dieu. Jean a dit, “Je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser d’eau, celui-là m’a dit : Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et s’arrêter, c’est celui qui baptise du Saint-Esprit. Et j’ai vu, et j’ai rendu témoignage qu’il est le Fils de Dieu.” (Jean 1:33-34). La descente du Saint-Esprit sous forme visible, d'une colombe, a choisi Jésus et l'a SÉPARÉ de tous les autres étant le seul qui est le Fils de Dieu. Donc l'Esprit justifie sa revendication étant le Fils de Dieu. DEUX est le nombre de la DIVISION et la SÉPARATION. Après cela il vaincu le diable dans le désert. (Matthieu 4:1-11).

    Le TROISIÈME énoncé est “vu des anges.” TROIS est le nombre de la RÉSURRECTION. Le matin de la RÉSURRECTION de notre Seigneur les anges de Dieu étaient au sépulcre et témoignèrent de sa résurrection. (Luc 24:4-5; Matthieu 28:1-7; Luc 24:22-23).

    Le QUATRIÈME énoncé est “prêché parmi les Gentils.” Après sa résurrection il a été prêché au Gentils. QUATRE est le nombre représentant le non sauvé ou l'HOMME NATUREL. Durant des années il y a eu une controverse à savoir si oui ou non le non sauvé est sujet à recevoir l'évangile. Un groupe soutient que l'évangile doit être prêché seulement au gens non régénérés. Les Missionnaires Baptistes ont toujours pensé que l'évangile doit être prêché aux perdus. QUATRE est le nombre qui représente l'homme dans son état naturel, celui de la première création. Il est dit ici, dans le QUATRIÈME énoncé, que Christ a été prêché parmi les Gentils, prouvant la nécessité d'annoncer l'évangile aux hommes perdus.

    Le CINQUIÈME énoncé est “cru dans le monde.” CINQ est le nombre de la GRÂCE. Lorsqu'une personne croit en Christ, à cet instant même elle est sauvée par la GRÂCE. “Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés...” (Éphésiens 2:8). Rien ne parle du baptême dans cet énoncé. Alors c'est la “croyance” en Christ qui place l'homme sous la grâce. “À qui nous devons d’avoir eu par la foi accès à cette grâce...” (Romains 5:2). Dans Actes 13:6-12 nous voyons le diable tentant d'empêcher Sergius Paulus de croire.

    Le SIXIÈME énoncé est “reçu en gloire.” Dans Éphésiens 1:20-21 Paul parle de Christ ressuscité d'entre les mort et étant assis à la droite de Dieu dans les lieux célestes, au-dessus de toute principauté, et puissance, et pouvoir, et domination. Paul met à l'évidence ici que les principautés et pouvoirs est le DIABLE et son INFLUENCE. “Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du DIABLE. Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes.” (Éphésiens 6:11-12).

    Lorsque Christ fut reçu dans sa gloire au-dessus de toute principauté et pouvoir, cela MANIFESTA sa victoire sur le DIABLE. Ceci rend le lecteur capable de comprendre les SIX divisions de 1 Timothée 3:16 et de sa relation avec le DIABLE.

    La SIXIÈME fois que le mot “ténèbres” apparait dans 1 Jean c'est, “Mais celui qui hait son frère est dans les ténèbres, il marche dans les ténèbres...” (1 Jean 2:11). Lorsque nous lisons ceci avec la lumière de 1 Jean 3:11-12, le travail du DIABLE devient davantage apparent.“Car ce qui vous a été annoncé et ce que vous avez entendu dès le commencement, c’est que nous devons nous aimer les uns les autres, et ne pas ressembler à Caïn, qui était du MALIN, et qui tua son frère...” (1 Jean 3:11-12). La QUATRIÈME fois que l'on trouve le mot TÉNÈBRE il est dit : “Celui qui dit qu’il est dans la lumière, et qui hait son frère, est encore dans les ténèbres.” (1 Jean 2:9). QUATRE est le nombre de la chair. Alors celui qui hait son frère est dans la chair, et du DIABLE, et est encore dans les TÉNÈBRES, et n'a jamais été dans la lumière, même s'il dit l'être.


NOMBRE SEPT - COMPLÉTUDE OU PERFECTION


    SEPT est le nombre qui dénote la COMPLÉTUDE ou la PERFECTION. Dans Lévitique 23:15-16 le nombre SEPT et le Sabbat, qui était le SEPTIÈME jour, est associé avec le mot COMPLET. “Depuis le lendemain du sabbat, du jour où vous apporterez la gerbe pour être agitée de côté et d’autre, vous compterez SEPT semaines entières (COMPLETes). Vous compterez cinquante jours jusqu’au lendemain du SEPTIÈME sabbat ; et vous ferez à l’Éternel une offrande NOUVELLE.” (Lévitique 23:15-16).

    Le mot COMPLET suit juste après les mots “SEPT semaines” (SEPTIÈME jour). Il y avait quelque chose de NOUVEAU qui prenait place le jour suivant le SEPTIÈME sabbat.

    Le mot TERMINÉ est aussi associé avec le nombre SEPT. “...aux jours de la voix du septième ange quand il commencera à sonner de la trompette, le mystère de Dieu devrait être TERMINÉ...” (Apocalypse 10:7).

    “C'est FAIT” est une autre expression associé avec le nombre SEPT. “Le septième versa sa coupe dans l’air. Et il sortit du temple, du trône, une voix forte qui disait : C’en est FAIT !” (Apocalypse 16:17)

    Le mot CRÉA est utilisé SEPT fois en lien avec le travail créatif de Dieu. (Genèse 1:1; 1:21; 1:27 (trois fois); 2:3 et 2:4). Dieu créa toutes choses en six jours et se reposa le SEPTIÈME. (Genèse 2:1-3). Il désigna SEPT jours pour une semaine, de plus, et non le moindre, les nations supérieures comptent de même le temps de cette façon, SEPT jours par semaine. Est-ce que les athéismes et les non-croyants donnent le crédit à Dieu et à la Bible?

    Il y a SEPT notes dans la gamme musicale: “do, ré, mi, fa, sol, la, si.” Toutes les autres tonalités sont seulement des variations de celles-ci. Lorsque le musicien utilise la huitième note il revient au “do” et recommence. L'homme donna le nom aux notes mais Dieu fixa les sons, comme Dieu fixa les jours de la semaine, et l'homme donna leur nom.

    Noé prît auprès de lui SEPT couples de tous les animaux purs. (Genèse 7:2). Sept jours après, Noé entra dans l'arche, et les eaux du déluge furent sur la terre. (Genèse 7:9-10). Pierre parle de la patience de Dieu qui se prolongeait aux jours de Noé (1 Pierre 3:20). Ces SEPT jours COMPLÉTÈRENT le temps d'attente de Dieu.

    Avant qu'Aaron et ses fils entrent dans leur travail de sacrificateur ils étaient consacrés SEPT jours. (Lévitique 8:31-36). Ici nous avons l'image d'une vie COMPLÈTEMENT ou TOTALEMENT consacrée ou dédiée pour le service du Seigneur.

    Le Jour des Expiations le souverain sacrificateur aspergeait le sang sur le propitiatoire et SEPT fois devant le propitiatoire. (Lévitique 16:14). C'est une image de la COMPLÉTUDE du travail rédempteur de Christ. “Et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle.” (Hébreux 9:12). Lorsque Christ s'est offert volontairement cela MIT FIN aux offrandes par sacrifice. C'en était fini.

    Quand Israël prit la ville de Jéricho Dieu leur demanda de marcher autour de la ville SEPT fois. Alors, le SEPTIÈME jour, lorsqu'ils marchèrent autour de la ville SEPT fois, Ils COMPLÉTÈRENT leur marche. (Josué 6:1-16).

    “et ils dévouèrent par interdit, au fil de l’épée, tout ce qui était dans la ville, (1) hommes et (2) femmes, (3) enfants et (4) vieillards, jusqu’aux (5) bœufs, aux (6) brebis et aux (7) ânes.” (Josué 6:21). C'est une image de la COMPLÈTE destruction de la ville.

    Dans le deuxième chapitre de Daniel, Nebucadnetsar eût un songe d'une immense statue dont la tête était d'or, sa poitrine et ses bras étaient d'argent, son ventre et ses cuisses d'airain, ses jambes de fer, et ses pieds de fer et d'argile. (Daniel 2:31-33). Daniel lui dit qu'il était la tête d'or. (vs. 37-38). Dans le prochain chapitre Nebucadnetsar fit une image d'or devant être adorée. En ce temps il appela SEPT sortes d'officiers pour la dédicace de l'image: (1) les satrapes, (2) les intendants, et (3) les gouverneurs, (4) les grands juges, (5) les trésoriers, (6) les jurisconsultes, (7) les juges. La pénalité pour ceux qui refuseraient d'adorer cette image était la mort en étant jeté dans la fournaise ardente. TROIS enfants Hébreux refusèrent d'adorer l'image et furent jetés dans la fournaise de la mort, et revinrent vivants, imageant la résurrection, identifié par le nombre TROIS. Cette fournaise fut chauffée SEPT fois plus qu'elle ne l'a jamais été. C'est ici la COMPLÈTE DÉLIVRANCE pour le peuple de Dieu de la puissance de la mort. (Daniel 3:1-17). Lorsque ces trois Hébreux sortirent de cette fournaise ardente, ou la mort, il n'y avait aucune trace de feu sur leurs corps et sur leurs vêtements. Lorsque Christ retire son peuple de la mort il n'y aura plus de trace de la mort sur eux. Ils seront COMPLÈTEMENT délivrés de ses pouvoirs.

    Jésus parla SEPT fois sur la croix. (1) Il a dit, “Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font.” (Luc 23:34). (2) Il a dit au malfaiteur, “aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis.” (Luc 23:43). (3) Il a dit, “Eli, Eli, lama sabachthani ? c’est-à-dire : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?” (Matthieu 27:46 et Marc 15:34). (4) Il a dit à Marie, “... voilà ton fils.” et à Jean, “Voilà ta mère” (Jean 19:26-27). (5) Il a dit “J’ai soif.” (Jean 19:28). (6) Il a dit, “Père, je remets mon esprit entre tes mains.” (Luc 23:46). (7) Il a dit, “Tout est accompli.” (Jean 19:30).

    Les paroles de Jésus à la croix citées plus haut semblent selon cet écrivain être l'ordre dans laquelle elles ont été prononcées. L'énoncé, “Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font,” semble avoir été prononcé immédiatement après sa crucifixion. Luc parle de ceux qui se moquaient et riaient de lui. De la sixième à la neuvième heure il y eut des ténèbres sur tout le pays. Les ténèbres étaient si épouvantables que les hommes étaient trop effrayés pour rire et se moquer de lui après cela. Donc le premier énoncé fut avant que les ténèbres arrivent. Cela s'appliquerait aussi au malfaiteur qui se moqua de Jésus. C'est improbable qu'il se moquait de Jésus après que les ténèbres furent venus. Juste après avoir repris l'autre malfaiteur, le malfaiteur repentant demanda à Jésus qu'il se souvienne de lui lorsqu'il reviendra dans son règne. Jésus lui répondit en disant, “aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis.” (Luc 23:39-43). Cet énoncé fut évidement prononcé avant que survienne les ténèbres. Après trois heures de ténèbres, ou lorsque la neuvième heure arriva (Luc 23:46), Jésus a dit, “Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?” Jean raconte que c'est après qu'il ait parlé à sa mère et à Jean, qu'il dit: “J’ai soif.” “Après cela, Jésus, qui savait que tout était déjà consommé, dit, afin que l’Ecriture fût accomplie: J’ai soif.” (Jean 19:26-28). Le verset suivant dit qu'ils lui donnèrent une éponge remplie de vinaigre. (v.29). Ensuite, “Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit : Tout est accompli. Et, baissant la tête, il rendit l’esprit.” (Jean 19:30). Alors évidemment, immédiatement après avoir reçu le vinaigre, Jésus fit cet énoncé, et immédiatement après cela il a dit, “Tout est accompli.” Alors il baissa sa tête sur sa poitrine et expira.

    Le livre d'Apocalypse est le dernier livre de la Bible. Il TERMINE la volonté révélatrice de Dieu à l'homme. Puisqu'il est à la fin de la Bible, quelqu'un pourrait s’attendre de trouver avec abondance le nombre SEPT, c'est exactement le cas. Le Livre fut écrit à SEPT églises. Christ fut imagé marchant au milieu de  SEPT chandeliers d'or. (Apocalypse 1:12-13 et 2:1). Dans sa main il tenait SEPT étoiles. (1:16). Les SEPT étoiles représentent les SEPT anges des SEPT églises et les SEPT chandeliers représentent les SEPT églises. (1:20). Il y avait SEPT lampes ardentes devant le trône. (4:5). Il y avait un livre avec SEPT sceaux. (5:1). SEPT paroles de louanges furent attribuées à Christ. (5:12). Dans le chapitre 6:15, SEPT classes d'hommes effrayés se cachèrent dans les rochers et dans les montagnes. Dans le chapitre 8:2 il y avait SEPT anges avec SEPT trompettes. Dans le chapitre 7:12 SEPT paroles de louanges furent attribuées à Christ et au Père. Dans le chapitre 10:3 il y a SEPT tonnerres. Lorsque la SEPTIÈME TROMPETTE SONNERAIT le mystère de Dieu serait TERMINÉ OU COMPLÉTÉ. D'autres SEPT peuvent être trouvés dans 11:13; 12:3; 13:1; 15:6-7: 17:1 et 17:3. Les mots “Béni”, “Patience”, “Tremblement de terre”, “Jugement” se retrouvent SEPT fois.

    La SEPTIÈME fois que le nom de Noé apparait il est dit, “...Noé était un homme juste et intègre (PARFAIT) dans son temps ; Noé marchait avec Dieu.” (Genèse 6:9)


NOMBRE HUIT - LA NOUVELLE NAISSANCE OU NOUVELLE CRÉATION



    HUIT est le nombre pour la NOUVELLE NAISSANCE ou LA NOUVELLE CRÉATION. QUATRE est le nombre de la première CRÉATION. HUIT est deux fois QUATRE. Les TROIS êtres divins qui ont travaillé à la CRÉATION du premier homme, sont impliqués dans le deuxième lorsqu'il NAIT DE NOUVEAU. La Trinité est impliquée DEUX fois, et l'homme deux fois, dans les deux créations. Deux fois TROIS (Trinité) plus deux fois UN (homme) égale HUIT. Les Écritures en témoignent abondamment.

    Le premier texte à considérer est dans Colossiens 3:9-11. Ici l'énoncé à propos du NOUVEL HOMME est suivi de HUIT choses. “Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses œuvres, et ayant revêtu l’HOMME NOUVEAU, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l’image de celui qui l’a créé. Il n’y a ici ni (1) Grec ni (2) Juif, ni (3) circoncis ni (4) incirconcis, ni (5) barbare ni (6) Scythe, ni (7) esclave ni (8) libre...” (Colossiens 3:9-11 ).

    Maintenant regardons ce que dit 2 Pierre 1:4-7, “lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la NATURE DIVINE, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise, à cause de cela même, faites tous vos efforts pour joindre à votre (1) foi la (2) vertu, à la vertu la (3) science, à la science la (4) tempérance, à la tempérance la (5) patience, à la patience (6) la piété, à la piété (7) l’amour fraternel, à l’amour fraternel la (8) charité.” (2 Pierre 1:4-7).

    La nature divine est reçue par la NOUVELLE NAISSANCE. Ces HUIT choses donnent la certitude à la personne qui les possède qu'elle est NÉE DE NOUVEAU, et qu'elle est appelée et élue de Dieu. (v.10).

    HUIT personnes furent épargnées du déluge dans l'arche. (1 Pierre 3:20). Le monde fut repeuplé de nouveau avec ces HUIT personnes. C'est une figure de la NOUVELLE NAISSANCE.

    La circoncision des enfants mâles d'Israël est un type de la NOUVELLE NAISSANCE. “Le Juif, ce n’est pas celui qui en a les dehors ; et la circoncision, ce n’est pas celle qui est visible dans la chair. Mais le Juif, c’est celui qui l’est intérieurement ; et la circoncision, c’est celle du cœur, selon l’esprit et non selon la lettre...” (Romains 2:28-29). L'enfant mâle était circoncit le HUITIÈME jour. “A l’âge de huit jours, tout mâle parmi vous sera circoncis, selon vos générations...” (Genèse 17:12).

    David était le HUITIÈME fils d'Isaï. “Isaï fit passer ses sept fils devant Samuel ; et Samuel dit à Isaï : L’Éternel n’a choisi aucun d’eux. Puis Samuel dit à Isaï : Sont-ce là tous tes fils ? Et il répondit : Il reste encore le plus jeune (David, le HUITIÈME), mais il fait paître les brebis. Alors Samuel dit à Isaï : Envoie-le chercher... L’Éternel dit à Samuel : Lève-toi, oins-le, car c’est lui !” (1 Samuel 16:10-12).

    La consécration d'Aaron et de ses fils était de SEPT jours.. (Lévitique 8:31-36). “Le huitième jour, Moïse appela Aaron et ses fils, et les anciens d’Israël. Il dit à Aaron : Prends un jeune veau pour le sacrifice d’expiation, et un bélier pour l’holocauste, l’un et l’autre sans défaut, et sacrifie-les devant l’Éternel.” (Lévitique 9:1-2). Alors Aaron et ses fils entrèrent dans leur sacerdoce le HUITIÈME jour.

    Matthieu 19:29 démontre une personne     qui est NÉE DE NOUVEAU. “Et quiconque aura quitté, à cause de mon nom, ses (1) frères, ou ses (2) sœurs, ou son (3) père, ou sa (4) mère, ou sa (5) femme, ou ses (6) enfants, ou ses (7) terres, ou ses (8) maisons, recevra le centuple, et héritera la vie éternelle.” (Matthieu 19:29). Seulement une personne qui est NÉE DE NOUVEAU fera ces choses mentionnées dans ce passage.

    Lorsque Dieu voulait qu'Israël lui construise le tabernacle il a dit à Moise, “Ils me feront un sanctuaire, et j’habiterai au milieu d’eux.” (Exode 25:8). Les enfants d'Israël campèrent autour du tabernacle en HUIT groupes; QUATRE positionnés à l'extérieur et QUATRE positionnés à l'intérieur. Le camp de Juda, contenant trois tribus,  était dans le cercle extérieur du côté est. (Nombres 2:3-7). Au sud était le camp de Ruben, avec trois tribus. (Nombres 2:10-14). À l'ouest était le camp d'Éphraïm, avec trois tribus. (Nombres 2:18-22). Au nord le camp de Dan, avec trois tribus. (Nombres 2:25-29). Dans le cercle intérieur il y avait QUATRE divisions de Lévites. Ils étaient placés près du tabernacle pour épargner les groupes extérieurs de la colère de Dieu. “Les enfants d’Israël camperont chacun dans son camp, chacun près de sa bannière, selon leurs divisions. Mais les Lévites camperont autour du tabernacle du témoignage, afin que ma colère n’éclate point sur l’assemblée des enfants d’Israël ; et les Lévites auront la garde du tabernacle du témoignage.” (Nombres 1:52-53). *Notez: Dans ce verset c'est appelé le tabernacle du “Témoignage.”

    Le troisième chapitre de Nombres donne les QUATRE divisions du cercle intérieur des Lévites. Les Guerschonites étaient à l'ouest. (v.23). Les Kehathites étaient au sud. (v.27). Les Merarites étaient au nord. (vs. 33-35). Moïse et Aaron ainsi que les fils d'Aaron étaient à l'est devant la porte. (v.38).

    Dans le centre du camp était le tabernacle. La résidence de Dieu. Au milieu des HUIT groupes. Ceci est une image de Christ résidant dans le coeur de tous ceux qui sont NÉS DE NOUVEAU. Ces HUIT groupes étaient positionnés autour du tabernacle pour imager la présence de Dieu à l'intérieur et à l'extérieur de ceux qui sont NÉS DE NOUVEAU. HUIT est le nombre de la NOUVELLE NAISSANCE.

    Dans la conversation de notre Seigneur avec Nicodème à propos de la NOUVELLE NAISSANCE, le mot “NAÎTRE” apparait HUIT fois. (Jean 3:1-8). Dans sa conversation avec la femme samaritaine sur l'eau de vie, le mot “EAU” apparait HUIT fois. Dans cette relation le mot “PUIT” apparait CINQ fois. (Jean 4:5-15). HUIT est le nombre pour la NOUVELLE NAISSANCE, et CINQ est le nombre de la GRÂCE. Ceci démontre que la NOUVELLE NAISSANCE se produit par L'EAU DE VIE et non par les eaux du baptême. Jésus n'a jamais mentionné le baptême ni à Nicodème ni à la femme Samaritaine. “Vous puiserez de l’eau avec joie Aux sources du salut,” (Ésaïe 12:3).

    La HUITIÈME fois que le nom de Noé apparait il est écrit, “Noé marchait avec Dieu.” (Genèse 6:9).


NOMBRE NEUF - LE FRUIT DE L'ESPRIT


    NEUF est le nombre pour le FRUIT DE L'ESPRIT. NEUF suit HUIT, qui représente la NOUVELLE NAISSANCE. Après avoir un bon arbre, la prochaine chose à s'attendre est qu'il produise un bon fruit. “Ou dites que l’arbre est bon et que son fruit est bon...” (Matthieu 12:33). Le bon fruit est le résultat d'un arbre devenu bon. L'arbre (l'homme) devient bon par la NOUVELLE NAISSANCE. Comme NEUF suit HUIT, alors le bon fruit, le FRUIT DE L'ESPRIT, est le résultat de la NOUVELLE NAISSANCE.

    Il est écrit dans Galates 5:22-23, “Mais le fruit de l’Esprit, c’est (1) l’amour, la (2) joie, la (3) paix, la (4) patience, la (5) bonté, la (6) bénignité, la (7) fidélité, la (8) douceur, la (9) tempérance ; la loi n’est pas contre ces choses.” (Galates 5:22-23).

    NEUF choses sont mentionnées ici pour le FRUIT DE L'ESPRIT. Combien merveilleuse et appropriée est la Parole de Dieu en toute chose! Avec quelle infinie sagesse a-t-il orchestré et arrangé sa Parole! Qui peut dénier ces choses? Quel non-croyant ou athéiste faisant face à ces faits peut réfuter une telle sagesse?

    La largeur du parvis du tabernacle était de cinquante coudées. (Exode 27:12), et il y avait dix colonnes du côté ouest. “Du côté de l’occident, il y aura pour la largeur du parvis cinquante coudées de toiles, avec dix colonnes et leurs dix bases.” Entre ces dix colonnes il y avait NEUF espaces. Le Saint-Esprit vint cinquante jours après que Christ fut ressuscité d'entre les morts, démontrant que CINQUANTE défini le Saint-Esprit et son travail. Les NEUF espaces des toiles sur la largeur du parvis de cinquante coudées associent le NEUF avec le travail de l'ESPRIT, et montrent le FRUIT DE L'ESPRIT.

    Dans la loi concernant l'année du Sabbat et ce qui suivait était tout deux une image de la NOUVELLE NAISSANCE ainsi que le FRUIT DE L'ESPRIT. Dieu a dit  à Israël, “... Quand vous serez entrés dans le pays que je vous donne, la terre se reposera : ce sera un sabbat en l’honneur de l’Éternel. Pendant six années tu ensemenceras ton champ, pendant six années tu tailleras ta vigne ; et tu en recueilleras le produit. Mais la septième année sera un sabbat, un temps de repos pour la terre, un sabbat en l’honneur de l’Éternel : tu n’ensemenceras point ton champ, et tu ne tailleras point ta vigne.” (Lévitique 25:2-4). Dans le même chapitre il leur ai dit ce qu'il devait manger dans la SEPTIÈME, la HUITIÈME et la NEUVIÈME année. “Si vous dites : Que mangerons-nous la septième année, puisque nous ne sèmerons point et ne ferons point nos récoltes ? je vous accorderai ma bénédiction la sixième année, et elle donnera des produits pour trois ans. Vous sèmerez la huitième année, et vous mangerez de l’ancienne récolte ; jusqu’à la neuvième année, jusqu’à la nouvelle récolte, vous mangerez de l’ancienne.” (vs. 20-22). Ceci démontre que dans la sixième, septième et huitième année ils mangèrent de ce qu'ils avaient semé la sixième année. Dans la HUITIÈME année ils semèrent de nouveau, et dans la NEUVIÈME ils commencèrent à manger le fruit qu'ils avaient semé dans la HUITIÈME année. C'est une figure du FRUIT DE L'ESPRIT, représenté par le nombre NEUF, suivant la NOUVELLE NAISSANCE, représenté par le nombre HUIT.

    Dans 1 Corinthiens 12:8-10, Paul mentionne NEUF dons de l'Esprit. “En effet, à l’un est donnée par l’Esprit une (1) parole de sagesse ; à un autre, une (2) parole de connaissance, selon le même Esprit ; à un autre, la (3) foi, par le même Esprit ; à un autre, le (4) don des guérisons, par le même Esprit ; à un autre, le (5) don d’opérer des miracles ; à un autre, la (6) prophétie ; à un autre, le (7) discernement des esprits ; à un autre, la (8) diversité des langues ; à un autre, (9) l’interprétation des langues.”

    Dans Matthieu 5:3-12 notre Seigneur Jésus parla de NEUF béatitudes dans son sermon sur la montagne.


NOMBRE DIX - LA LOI


    DIX est le nombre qui représente la LOI. Il y avait DIX commandements dans la LOI qui était écrite sur des tables de pierres. (Exode 20:1-17; Deutéronome 10:1-4).

    Dans Galates 4:21-24 Agar (Hagar) était un type de la loi. Paul dit au Galates, qui étaient devenus embrouiller dans la LOI. “Dites-moi, vous qui voulez être sous la loi, n’entendez-vous point la loi ? Car il est écrit qu’Abraham eut deux fils, un de la femme esclave, et un de la femme libre. Mais celui de l’esclave naquit selon la chair, et celui de la femme libre naquit en vertu de la promesse. Ces choses sont allégoriques ; car ces femmes sont deux alliances. L’une du mont Sinaï, enfantant pour la servitude, c’est Agar.” Ceci associe Agar (Hagar) avec la LOI. Dans Genèse 16:3 elle est associée avec le nombre DIX. “Alors Saraï, femme d’Abram, prit Agar, l’Egyptienne, sa servante, et la donna pour femme à Abram, son mari, après qu’Abram eut habité DIX années dans le pays de Canaan.” Ceci associe Agar (Hagar), qui était un type de la LOI avec le nombre DIX. Était-ce un accident, ou est-ce que Dieu a orchestré ces choses pour un but? Est-ce profitable pour la doctrine? N'était-ce pas pour démontrer que le nombre DIX représente la loi?

    Dans Galates 4:4-5 il y est dit, “mais, lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme, né sous la loi, afin qu’il rachetât ceux qui étaient sous la LOI, afin que nous reçussions l’adoption.”  Ceci prouve que l'agneau de la Pâque était un type de Christ. Dans Exode 12:3 l'agneau de la Pâque est associé avec le nombre DIX. “Parlez à toute l’assemblée d’Israël, et dites : Le DIXIÈME jour de ce mois, on prendra un agneau pour chaque famille...” Pourquoi est-ce que l'agneau était pris au DIXIÈME jour du mois? N'était-ce pas pour symboliser que Christ devait naître sous la loi afin de pouvoir racheter ceux qui sont sous la loi?

    L'agneau était pris le DIXIÈME jour. (Exode 12:6) “Vous le garderez jusqu’au quatorzième jour de ce mois ; et toute l’assemblée d’Israël l’immolera entre les deux soirs.” (Exode 12:6)

    Il y a aussi un type de la loi dans le Livre de Ruth. “Ils prirent des femmes Moabites, dont l’une se nommait Orpa, et l’autre Ruth, et ils habitèrent là environ DIX ans.” (Ruth 1:4). Le nombre DIX est mentionné ici et dans cette même relation avec la mort. Le verset d'ensuite dit, “Machlon et Kiljon MOURURENT tous les deux, et Naomi resta privé de ses deux fils et de son mari.” (v.5). Nous rappelant que la LOI est le ministère de la MORT, c'est pourquoi nous voyons la mort de ces deux hommes en relation avec le nombre DIX. “Or, si le ministère de la mort, gravé avec des lettres sur des pierres (les dix commandements)... combien le ministère de l’esprit ne sera-t-il pas plus glorieux !” (2 Corinthiens 3:7-8).

    Le MORT une fois de plus suit le numéro DIX dans Juges 12:11-12 “Après lui, Elon de Zabulon fut juge en Israël. Il fut juge en Israël pendant DIX ans ; puis Elon de Zabulon mourut, et fut enterré à Ajalon, dans le pays de Zabulon.”

    C'est pourquoi DIX est le nombre qui définit la LOI. Lorsque la signification de ce nombre est appliquée au tabernacle, cela devient plus apparent. Les planches du tabernacle avaient DIX coudées de long. Il y avait DIX tapis de lin sur le dessus et DIX colonnes du côté orient du parvis. (Exode 26:1; 26:16; 27:12). Ceci démontre Christ, né sous la LOI, accomplissant la LOI, et rachetant son peuple de la LOI.

    Paul dit,  “parce que la loi produit la COLÈRE...” (Romains 4:15). Dans Galates 5:19-21 Paul énumère les oeuvres de la chair. La DIXIÈME oeuvre de cette liste est la COLÈRE.

NOMBRE ONZE - JUGEMENT


    ONZE est le nombre qui est associé avec le JUGEMENT. ONZE est un de plus que DIX. Le nombre DIX représente la LOI. Une loi brisée apporte le JUGEMENT.

    Dans Genèse 15:13-14 le Seigneur a dit à Abraham, “... Sache que tes descendants seront étrangers dans un pays qui ne sera point à eux ; ils y seront asservis, et on les opprimera pendant quatre cents ans. Mais je JUGERAI la nation à laquelle ils seront asservis, et ils sortiront ensuite avec de grandes richesses.” Ensuite dans Exode 6:6  le Seigneur a dit, “... Je suis l’Éternel, je vous affranchirai des travaux dont vous chargent les Egyptiens, je vous délivrerai de leur servitude, et je vous sauverai à bras étendu et par de grands JUGEMENTS.”

    Il y eu ONZE JUGEMENTS contre les Égyptiens.
 Ils vont comme suit:
  1.   La plaie du sang. (Exode 7:19-21).
  2.   La plaie des grenouilles. (Exode 8:1-7).
  3.   La plaie de poux. (Exode 8:16-17).
  4.   La plaie des mouches. (Exode 8:21-24).
  5.   La plaie de la peste. (Exode 9:1-7).
  6.   La plaie des ulcères et des pustules. (Exode 9:8-11).
  7.   La plaie de la grêle. (Exode 9:22-25).
  8.   La plaie des sauterelles. (Exode 10:12-15).
  9.   La plaie des ténèbres. (Exode 10:21-23).
  10.   La mort des premier-né. (Exode 12:29-30).
  11.   La précipitation à la Mer Rouge. (Exode 14:24-28).

    Israël fut délivré du JUGEMENT qui tomba sur les premiers-né des Égyptiens à cause du sang de l'agneau de la Pâque. C'était le DIXIÈME JUGEMENT. DIX représente la LOI. Ceci démontre ou donne une image de la délivrance de la condamnation de la LOI au travers de la foi par le sang de Christ. Ceci représente le salut de l'âme. Mais après le salut de l'âme il y a toujours la question de la sécurité. Nous avons l'image de la protection du peuple d'Israël contre l'armée des Égyptiens par la colonne de nuée et de feu qui se tenait entre les deux camps. “L’ange de Dieu, qui allait devant le camp d’Israël, partit et alla derrière eux ; et la colonne de nuée qui les précédait, partit et se tint derrière eux. Elle se plaça entre le camp des Egyptiens et le camp d’Israël. Cette nuée était ténébreuse d’un côté, et de l’autre elle éclairait la nuit. Et les deux camps n’approchèrent point l’un de l’autre pendant toute la nuit.” (Exode 14:19-20).  Ceci démontre la sécurité éternelle des enfants de Dieu. Parmi les dix-sept choses que Paul énonça à propos de ce qui ne peut nous séparer de l'amour de Dieu il mentionne les dominations et les puissances.

    En plus du salut de l'âme et de sa sécurité éternelle il y a le salut du corps, qui prendra place à la résurrection du corps. Ceci fut imagé lors du passage d'Israël au travers de la Mer Rouge. C'était le ONZIÈME jugement contre les Égyptiens. Le Baptême dans l'eau image la même chose.

    Noé a prononcé un JUGEMENT sur Canaan, un fils de Cham, parce que Cham a vu la nudité de son père lorsqu'il était nu dans sa tente. Noé a dit, “... Maudit soit Canaan ! Qu’il soit l’esclave des esclaves de ses frères !” (Genèse 9:20-25). Dans Genèse 10:15-18  il est dit que Canaan eut ONZE fils. “Canaan engendra (1) Sidon, son premier-né, et (2) Heth ; et les (3) Jébusiens, les (4) Amoréens, les (5) Guirgasiens, les (6) Héviens, les (7) Arkiens, les (8) Siniens, les (9) Arvadiens, les (10) Tsemariens, les (11) Hamathiens. Ensuite, les familles des Cananéens se dispersèrent.” Ceci devrait répondre à ceux qui affirment que Dieu n'a rien à voir avec la malédiction prononcée sur Canaan.

    Dans Abdias 1:18 Dieu a prononcé un JUGEMENT contre la maison d'Ésaü.“La maison de Jacob sera un feu, et la maison de Joseph une flamme ; Mais la maison d’ÉSAÜ sera du chaume, Qu’elles allumeront et consumeront ; Et il ne restera rien de la maison d’ÉSAÜ, Car l’Éternel a parlé.” Ce JUGEMENT a été imagé d'avance par les ONZE chefs de la maison d'ESAÜ. “Voici les noms des chefs issus d’ESAÜ, selon leurs tribus, selon leurs territoires, et d’après leurs noms : le chef (1) Thimna, le chef (2) Alva, le chef (3) Jetheth, le chef (4) Oholibama, le chef (5) Ela, le chef (6) Pinon, le chef (7) Kenaz, le chef (8) Théman, le chef (9) Mibtsar, le chef (10) Magdiel, le chef (11) Iram. Ce sont là les chefs d’Edom, selon leurs habitations dans le pays qu’ils possédaient. C’est là Esaü, père d’Edom.” (Genèse 36:40-43).

    Dans Jérémie 52:1 il est dit que Sédécias régna “ONZE ans à Jérusalem.” Il était un roi méchant. “Il fit ce qui est mal aux yeux de l’Éternel...” (v.2). Dans le verset 5 Jérusalem fut assiégée jusqu’à la ONZIÈME année du roi Sédécias par le roi de Babylone. Alors Sédécias fut capturé et amené captif à Babylone et un JUGEMENT fut prononcé contre lui. (v. 7-9). Une fois de plus, le nombre ONZE se voit associer avec JUGEMENT.

    Dans Ésaïe 3:1-3 le nombre ONZE est de nouveau associé avec JUGEMENT. Il est aussi associé avec le nombre QUATRE, qui démontre le jugement de Dieu contre l'homme naturel ou l'homme non sauvé. “Le Seigneur, l’Éternel des armées, Va ôter de Jérusalem et de Juda Tout (1) appui et toute (2) ressource, Toute (3) ressource de pain Et toute (4) ressource d’eau, (maintenant prenez note des ONZE types d'hommes mentionnés). Le (1) héros et (2) l’homme de guerre, Le (3) juge et le (4) prophète, le (5) devin et (6) l’ancien, Le (7) chef de cinquante et le (8) magistrat, Le (9) conseiller, (10) l’artisan distingué et (11) l’habile enchanteur.”

    À Kadès, quelques fois appelé Kadès-Barnéa, les enfants d'Israël apportèrent un JUGEMENT sur eux en refusant d'aller et de prendre possession de la terre promise après que les douze espions furent revenus. Ils furent condamnés à errer dans le désert jusqu'à ce que quarante années soient écoulées, et jusqu'à ce que tous ceux de 20 ans et au-dessus qui avait été dénombrés meurent, à l'exception de Josué et de Caleb. (Nombres 13:25 à 14:31). Maintenant lisons Deutéronome 1:2. “Il y a ONZE journées depuis Horeb, par le chemin de la montagne de Séir, jusqu’à Kadès-Barnéa.” Ces ONZE jours de voyagement les amenèrent au lieu où le JUGEMENT s'est étendu sur eux. Le pays de Sinaï est souvent appelé Horeb. (Deutéronome 5:2-27 et Exode 19:1 à 20:19). À Horeb, ou au Sinaï, est là où la LOI, représentée par le nombre DIX, fût donnée. ONZE est un de plus que DIX. Combien est-ce approprié que le nombre ONZE se retrouve immédiatement après Horeb, et que ces ONZE jours amenèrent Israël à un lieu de JUGEMENT. Était-ce une pure coïncidence? Certainement pas. Cela a été tellement orchestré par CELUI qui inspire les Écritures afin de nous démontrer la relation entre la LOI, représentée par le nombre DIX, et le JUGEMENT, représenté par le nombre ONZE. Laissons ceux qui se moquent de l'inspiration de la Bible répondre à ces choses. Pourquoi y eut-il ONZE JUGEMENTS sur l'Égypte, pas plus pas moins? Pourquoi dans la maison d'Ésaü, sur laquelle des JUGEMENTS furent prononcés des siècles plus tard, y eut-il ONZE chefs? Pourquoi est-ce que Horeb, où la LOI fut donnée, le nombre ONZE, ainsi que Kadès-Barnéa furent-ils tous mentionnés dans le même verset? Les moqueurs devraient savoir qu'enfreindre la LOI apporte le JUGEMENT. Laissons-les ignorer les feux de circulation dans une ville et voir s'ils ne rencontreront pas le JUGEMENT. ONZE suit DIX avec autant de certitude que le JUGEMENT suit une LOI transgressée. Ces choses sont rationnelles, logiques et sont selon les Écritures. La Parole de Dieu est si profonde et pourtant si simple!

    Jean vit ONZE choses en relation avec le JUGEMENT au grand trône blanc. Il vit “... (1) un grand trône blanc, et (2) celui qui était assis dessus... (3) Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. (4) Des livres furent ouverts. Et un (5) autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les (6) morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres. (7) La mer rendit les morts qui étaient en elle, la (8) mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux ; et (9) chacun fut jugé selon ses œuvres. Et la (10) mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort, l’étang de feu. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu.” Et il vit (11) ceux dont le nom ne fut point trouvé écrit dans le livre de vie jeté dans le lac de feu. (Apocalypse 20:11-15).

    Laissons le lecteur lire le passage en référence et voir si ces choses ne sont pas listées correctement. Depuis que Jean a dit que les hommes étaient JUGÉS selon leurs oeuvres, à deux endroits, l'écrivain les énuméra et en trouva ONZE. (Apocalypse 20:12-13). Il y avait une raison pour cette répétition. C'était en effet pour nous laisser savoir que dans ce JUGEMENT les sujets seront ceux qui sont morts tant spirituellement que physiquement, avant d'être ressuscités.

    Le JUGEMENT dans Apocalypse 20:11-15 sera le JUGEMENT final. La Bible parle de plusieurs autres jugements. Apocalypse 19:2 nous dit, “...ses jugements (au pluriel) sont véritables et justes ; car il a jugé la grande prostituée...” Mais celui d'Apocalypse 20:11-15 sera le dernier.

NOMBRE DOUZE - GOUVERNEMENT DIVIN


    DOUZE est le nombre pour le GOUVERNEMENT par résolution DIVINE. Jésus a dit à ses disciples, “... Je vous le dis en vérité, quand le Fils de l’homme, au renouvellement de toutes choses, sera assis sur le trône de sa gloire, vous qui m’avez suivi, vous serez de même assis sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d’Israël.” (Matthieu 19:28). Les DOUZE apôtres seront assis sur leurs DOUZE trônes, jugeant et régnant avec notre Seigneur sur son trône durant son règne. Ils occuperont ces DOUZE trônes par ordre DIVIN.

    Genèse 17:20 énonce qu'Ismaël engendra DOUZE princes, et dans Nombres 1:5-16 il y a DOUZE princes nommés sur les DOUZE tribus d'Israël. Et, “Salomon avait douze intendants sur tout Israël. Ils pourvoyaient à l’entretien du roi et de sa maison, chacun pendant un mois de l’année.” (1 Rois 4:7).

    Il y a DOUZE mois dans l'année. Il y a aussi DOUZE signes du Zodiaque. Dr. Seiss, dans son livre “Gospel in the Stars” “(Evangile dans les étoiles)”, affirme que les DOUZE signes du Zodiaque ont été acceptés des astrologues à travers les siècles, et qu'aucun d'eux ne savent où l'étendue des étoiles a commencé. Quelques uns affirment que cela vient d'avant le déluge. Selon l'opinion du Dr. Seiss cela fut révélé par le Seigneur à des hommes tel qu'Énoch et Noé. Les DOUZE signes du Zodiaque ont été mentionnés dans le livre de Job, le plus vieux livre de la Bible. Dieu a dit à Job, “Fais-tu paraître en leur temps les signes du zodiaque, Et conduis-tu la Grande Ourse avec ses petits ?” (Job 38:32). Dans la bible King James la traduction se lit, “Peux-tu sortir Mazzaroth en sa saison? ou peux-tu guider la grande Ourse avec ses petits?” La traduction marginale se lit “Les DOUZE signes”. Même le témoignage des étoiles est en accord avec les nombres de la Bible. C'est sans étonnement que le Psalmiste a dit, “... Les cieux racontent la gloire de Dieu, Et l’étendue manifeste l’œuvre de ses mains. Le jour en instruit un autre jour, La nuit en donne connaissance à une autre nuit.” (Psaumes 19:1-2).

    DOUZE est le nombre qui vient après ONZE. Le règne de Christ et des ses apôtres et des saints suivra le jugement de la grande prostituée. (Apocalypse 17:1 à 19:2) et le jugement de la bête et de ses associés. (Apocalypse 19:11-21). Le récit de ce règne se retrouve dans Apocalypse 20:1-6. Ce récit suit immédiatement après la prophétie de la destruction de la bête, son armée, et des rois de la terre, tel qu'énoncé dans Apocalypse 19:11-21. DOUZE suit ONZE, et le règne d'Apocalypse 20:1-6 suit le JUGEMENT d'Apocalypse 19:11-12. N'est-ce pas approprié lorsque tout est conforme et en accord selon la vérité?

   Laissons les opposants du temps *pré millénarisme, les *anti millénarismes, les *post millénarismes, et les *a millénarismes utiliser les nombres et prouver leur position s'ils le peuvent. De plus amples détails seront donnés plus tard. (* voir définition plus bas)

    Il y a des choses encore plus surprenantes qui suivront, devant lesquelles l'esprit étroit de l'homme n'est rien, et la grandeur de notre Dieu éclipsera toutes choses. Dans Jean 19:11 Jésus dit à Pilate qu'il n’aurait aucun pouvoir ni autorité contre lui s’il ne lui avait été donné d’en haut. Ceci fut exprimé par les DOUZE mots Grecs. “Auk (1) eixes (2) exousian (3) audemian (4) kata (5) emou (6) ei (7) mn (8) an (9) soi (10) dedomenon (11) anothen (12) ”. L'AUTORITÉ ici vient d'en haut. Si cette AUTORITÉ vient d'en haut, alors cette AUTORITÉ vient de Dieu. Ces DOUZE mots Grecs que Jésus a utilisé pour dire à Pilate qu'il n’aurait aucun pouvoir ni autorité contre lui s’il ne lui avait été donné d’en HAUT, est exactement le nombre qui a été trouvé pour définir l'AUTORITÉ DIVINE. Il sera démontré plus tard comment ce nombre s'agence avec d'autre nombre.

- - -

*pré millénarisme : les pré millénaristes conçoivent le retour de Jésus-Christ avant le millénium.

*anti-millénarismes : sont ceux qui ne soutiennent pas l'idée d'un règne terrestre du Messie, après que celui-ci aura chassé l'Antéchrist et préalablement au Jugement dernier.

*post millénarismes : Les post millénaristes situent la seconde venue de Christ, le retour du Messie, après les mille ans de règne.

*a millénarismes : Les a millénaristes refusent la pensée d'un règne de Jésus-Christ sur Terre. Ils assimilent le millénium avec le règne éternel (chapitres 21 et 22 de l'Apocalypse) et appliquent les prophéties concernant le rétablissement d'Israël à l'Église.


NOMBRE TREIZE - DÉPRAVATION OU RÉBELLION


    TREIZE est le nombre qui est associé avec DÉPRAVATION OU RÉBELLION. TREIZE suit DOUZE, qui est le nombre du gouvernement par résolution divine. La dernière RÉBELLION de Satan et de l'homme suit immédiatement après le règne de mille ans écrit dans Apocalypse 20:1-6. “Quand les mille ans seront accomplis (à la fin du règne de mille ans), Satan sera relâché de sa prison. Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre ; leur nombre est comme le sable de la mer. Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée. Mais un feu descendit du ciel, et les dévora.” (Apocalypse 20:7-9). Ce sera la dernière rébellion contre Dieu et son autorité.

    Jésus nomme TREIZE choses lorsqu'il donne une image sur le coeur REBELLE ET DÉPRAVÉ de l'homme, dans Marc 7:21-22. “Car c’est du dedans, c’est du cœur des hommes, que sortent les (1) mauvaises pensées, les (2) adultères, les (3) impudicités, les (4) meurtres, les (5) vols, les (6) cupidités, les (7) méchancetés, la (8) fraude, le (9) dérèglement, le (10) regard envieux, la (11) calomnie, (12) l’orgueil, la (13) folie.”

    Si ceci n'image pas la DÉPRAVATION du cœur de l'homme, où irons-nous la trouver? Sans égard à l'indignation que l'homme peut avoir de cette image, c'est l'inculpation que le Fils de l'homme a prononcé contre lui.

    Le mot “Dragon” qui est un symbole du Diable (Apocalypse 12:9), se retrouve TREIZE fois dans le Livre d'Apocalypse. Voir les chapitres 12:3; 12:4; 12:7 (deux fois); 12:9; 12:13; 12:16; 12:17; 13:2; 13:4; 13:11; 16:13; 20:2. Le Dragon, ou Diable, est derrière toute RÉBELLION.

    Nimrod, dans Genèse 10:6-8, était le TREIZIÈME dans la lignée de Cham qui a vu la nudité de son père dans sa tente. Leurs noms sont : (1) Cham, (2) Cusch, (3) Mitsraïm, (4) Puth, (5) Canaan, (6) Saba, (7) Havila, (8) Sabta, (9) Raema, (10) Sabteca, (11) Séba, (12) Dedan, (13) Nimrod. Le commencement du royaume de Nimrod fut Babel, (Genèse 10:9-10). Ce fut à cet endroit que les hommes se rebellèrent contre le commandement de Dieu de remplir toute la terre. (Genèse 11:1-9).

    Genèse 14:4 dit, “Pendant douze ans, ils avaient été soumis à Kedorlaomer ; et la TREIZIÈME année, ils s’étaient révoltés.” Prenez note que le nombre DOUZE associé avec le règne du gouvernement de Kedorlaomer, et que le nombre TREIZE est associé avec la RÉBELLION contre ce gouvernement. Ici les deux nombres sont utilisés, DOUZE qui représente le GOUVERNEMENT par AUTORITÉ DIVINE, et TREIZE qui représente la RÉBELLION contre Dieu.

    Israël était appelé une nation rebelle par Moïse. Quelques jours avant sa mort il leur a dit, “... Depuis le jour où tu es sorti du pays d’Égypte jusqu’à votre arrivée dans ce lieu, vous avez été REBELLES contre l’Éternel.” (Deutéronome 9:7). Il leur a aussi dit, “Vous avez été REBELLES contre l’Éternel depuis que je vous connais.” (Deutéronome 9:24).

    Les mots “REBELLER” (verbe),  “RÉBELLION,” “REBELLÉ,” “REBELLE” (nom), et “REBELLES” sont utilisés TREIZE fois concernant la conduite d'Israël durant leur marche dans le désert. Ces mots se retrouvent dans Nombres 14:9; 17:10; 20:24; 27:14; Deutéronome 1:26; 1:43; 9:7; 9:23; 9:24; 31:27 (deux fois); et Psaumes 78:8. Une lecture attentionnée du chapitre 78 de Psaumes démontrera que l'écrivain discutait de l'expérience d'Israël dans le désert. Ce mot se retrouve aussi dans Psaumes 107:11. Mais une lecture de ce passage démontrera qu'il n'est pas question de  l'expérience d'Israël dans le désert mais plutôt sa dispersion. Les versets 2 et 3 le démontrent. “Qu’ainsi disent les rachetés de l’Éternel, Ceux qu’il a délivrés de la main de l’ennemi, Et qu’il a rassemblés de tous les pays, De l’orient et de l’occident, du nord et de la mer !” Donc TREIZE fois ces mots sont utilisés concernant l'expérience d'Israël de l'Égypte jusqu'en Canaan.

    En comptant la tribu Lévitique il y avait TREIZE divisions de la nation. Jacob eut douze fils. Leurs noms sont (1) Ruben, (2) Siméon, (3) Lévi, (4) Juda, (5) Dan, (6) Nephthali, (7) Gad, (8) Aser, (9) Issacar, (10) Zabulon, (11) Joseph, (12) Benjamin. (Genèse 29:32 à 30:24; 35:16-19).

    Joseph eut deux fils, Manassé et Ephraïm. Jacob les adopta comme ses fils. (Genèse 48:5). Ceci élimina le nom de Joseph de la liste des tribus, en laissant onze. Mais ceci rajouta les noms de Ephraïm et Manassé, faisant TREIZE en tout.

    Lorsque les tribus furent dénombrées dans Nombres 1:1-46 les Lévites ne furent pas dénombrés parmi eux. “Les Lévites, selon la tribu de leurs pères, ne firent point partie de ce dénombrement.” (v.47). C'est pourquoi nous lisons si souvent à propos des DOUZE tribus d'Israël. Mais si nous incluons les Lévites dans le compte il y a TREIZE tribus, ou divisions.

    Il y avait DOUZE princes choisis pour les DOUZE tribus qui furent dénombrées. La liste des tribus et de leurs princes se retrouvent dans Nombres 1:5-16. Ils sont comme suit:

 

Tribus: Princes:
1 Ruben Elitsur
2 Siméon Schelumiel
3 Juda Nachschon
4 Issacar Nethaneel
5 Zabulon Eliab
6 Ephraïm Elischama
7 Manassé Gamliel
8 Benjamin Abidan
9 Dan Ahiézer
10 Aser Paguiel
11 Gad Eliasaph
12 Nephthali Ahira
 
    Si le lecteur examine Nombres 1:5-16 il déterminera que cette liste est exacte. S'il regarde attentivement il trouvera que le nom de la tribu de Lévi et le nom d'Aaron ne sont pas dans cette liste. Lorsqu'il y eut une RÉBELLION contre le sacerdoce d'Aaron (Nombres 16:1-47), l'Éternel demanda aux princes d'apporter leurs verges à Moïse. Chacun de leurs noms devaient être écrits sur sa verge. Alors Aaron apporta la verge de la tribu de Lévi, et il la plaça parmi les DOUZE verges. Ceci fait TREIZE verges en tout, une pour chaque prince nommé plus haut, et une pour Aaron. Ces verges furent déposées et restèrent dans le tabernacle toute la nuit. Le lendemain matin la verge d'Aaron avait poussé des (1) boutons, (2) produit des fleurs, (3) et mûri des amandes. Ils regardèrent, et chacun prit sa verge. Alors Dieu dit à Moïse, “Reporte la verge d’Aaron devant le témoignage, pour être conservée comme un signe pour les enfants de RÉBELLION...” (Nombres 17:10). Ici le nombre TREIZE est associé avec RÉBELLION.

    La verge d'Aaron est aussi figurative de la résurrection de notre Seigneur. Quand Aaron apporta cette verge à Moïse c'était un bâton de marche sans vie. Le lendemain matin c'était un bâton vivant avec des (1) boutons, (2) des fleurs, et des (3) amandes. C'était un témoin contre ceux qui se REBELLÈRENT et rejetèrent le sacerdoce d'Aaron. De même que la résurrection de Christ fut un témoin contre ceux qui ont rejeté Christ et qui le firent mourir. L'évidence se lis dans des passages tel que Actes 2:32-37; 3:13-15; et 5:22-28.

    Il y avait TREIZE divisions de la Terre Promise. Durant le temps qu'aucun pays n'était donné aux Lévites, deux portions furent données à la tribu de Manassé. La moitié de la tribu eut une portion à l'orient du Jourdain. L'autre moitié eut sa part à l'occident du Jourdain. Le lecteur peut vérifier ces faits en se référant aux cartes de sa Bible ou en examinant les Livres de Deutéronome et Josué.

    Dans Deutéronome 31:27 Moïse a dit à Israël, “Car je connais ton esprit de RÉBELLION et la roideur de ton cou. Si vous êtes REBELLES contre l’Éternel pendant que je suis encore vivant au milieu de vous, combien plus le serez-vous après ma mort !” La TREIZIÈME fois leur RÉBELLION dans le désert est référée pour symboliser leur nature et conduite REBELLE lorsque Moïse est encore en vie. La TREIZIÈME division image leur RÉBELLION après la mort de Moïse. C'est une image de la nature REBELLE de l'humanité, soit Juifs et Grecs, et la DÉPRAVATION de toute l'humanité.

    Dans Esther 3:8-13 Haman, l'ennemi des Juifs, eut un décret signé le TREIZIÈME jour du premier mois afin de faire périr les Juifs le TREIZIÈME jour du douzième mois.

    Dans Jérémie 5:20-23 l'Éternel dit à Jérémie d'annoncer ceci à la maison de Jacob, et de le publier dans Juda disant, “... Ce peuple a un cœur indocile et REBELLE ; Ils se RÉVOLTENT, et s’en vont.” Jérémie 1:1-2 se lit, “Paroles de Jérémie, fils de Hilkija ... La parole de l’Éternel lui fut adressée au temps de Josias, fils d’Amon, roi de Juda, la TREIZIÈME année de son règne,” Comment est-ce arrivé que ce fut durant la TREIZIÈME année du règne de Josias que l'Éternel appela Jérémie pour prophétiser à un peuple REBELLE?

    Les TREIZE choses méchantes qui sortent du cœur de l'homme ont été démontré dans Marc 7:21-22. Il a été démontré que le mot “Dragon” (diable) se retrouve TREIZE fois dans le Livre d'Apocalypse. Nimrod, un REBELLE, se trouve à être le TREIZIÈME mentionné dans la lignée de Cham. La RÉBELLION contre Kedorlaomer fut durant la TREIZIÈME année de son règne. Il y eut TREIZE RÉBELLIONS d'Israël en référence avec leur marche dans le désert. Il y eut TREIZE verges utilisées en relation avec la RÉBELLION contre le sacerdoce d'Aaron. La TREIZIÈME verge fut utilisée comme un signe contre les REBELLES. Il y avait TREIZE divisions dans le pays des nations d'Israël, qui était appelée une nation REBELLE. En comptant la tribu de Lévi les tribus étaient divisées en TREIZE. Jérémie fut appelé dans la TREIZIÈME année du règne de Josias afin de prophétiser contre un peuple REBELLE.

    Dans Romains 1:29-31 il y a 23 choses énumérées contre l'homme pécheur. La TREIZIÈME est “haïssant Dieu.” “Comme ils ne se sont pas souciés de connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur sens réprouvé, pour commettre des choses indignes, étant remplis de toute espèce (1) d’injustice, de (2) (+fornication), de (3) méchanceté, de (4) cupidité, de (5) malice ; (6) pleins d’envie, de (7) meurtre, de (8) querelle, de (9) ruse, de (10) malignité ; (11) rapporteurs, (12) médisants, (13) impies(haïssant Dieu)... etc. Comment est-ce arrivé que le TREIZIÈME de cette liste soit “haïssant Dieu”? Il ne peut y avoir qu'une réponse : TREIZE est le nombre pour la NATURE DÉPRAVÉE, REBELLE, PÉCHERESSE, de l'homme. Étant DÉPRAVÉ dans sa NATURE, il hait Dieu. “car l’affection de la chair est inimitié contre Dieu.” (Romains 8:7). C'est une chose à considérer pour ceux qui nient la doctrine de la DÉPRAVATION.

    Mais ce n'est pas tout. Si le lecteur examine Nombres 3:39-51 il trouvera que l'Éternel prit les Lévites à la place de tous les premiers-nés. Cet échange était une personne pour une personne jusqu'à ce que le nombre des Lévites soit atteint. Il resta 273 premiers-nés qui devaient être rachetés pour CINQ shekels (le shekel est de vingt guéras) par personne. Divisez 273 par 13, le nombre de la DÉPRAVATION, et le résultat est exactement 21, sans reste. Le lecteur peut lui-même faire la division. Il y a exactement 21 péchés d'écrits contre Israël de l'Égypte au Jourdain. Ils se retrouvent dans les versets suivants:

  1.     Exode 14:10-12
  2.     Exode 15:23-24
  3.     Exode 16:1-3
  4.     Exode 16:19-20
  5.     Exode 16:27-28
  6.     Exode 17:1-4
  7.     Exode 32:1-9
  8.     Lévitique 10:1-2
  9.     Lévitique 24: 10-14
  10.     Nombres 11:1-3
  11.     Nombres 11:10-35
  12.     Nombres 12:1-15
  13.     Nombres 14:1-11
  14.     Nombres 14:40-45
  15.     Nombres 15:32-36
  16.     Nombres 16:1-35
  17.     Nombres 16:41-50
  18.     Nombres 20:1-6
  19.     Nombres 20:8-12
  20.     Nombres 21:4-9
  21.     Nombres 25:1-9

    Le TREIZIÈME péché dans la liste ci-haut est quand Israël se REBELLA et REFUSA d'aller et de prendre possession du pays. Josué et Caleb essayèrent de les persuader d'aller et d'en prendre possession en leur disant, “Seulement, ne soyez point REBELLES contre l’Éternel ...” (Nombres 14:6-9). Mais ils refusèrent d'écouter cette instruction. Ils se REBELLÈRENT. Trois des TREIZE premiers péchés étaient de nature individuelle. Ceux-ci furent commis pas Nadab et Abihu (Lévitique 10:1-3), par l'homme qui blasphéma contre Dieu (Lévitique 24:10-14), et par Marie et Aaron (Nombres 12:1-5). La nation entière tenta Dieu DIX fois. (Nombres 14:22-23). À cause de ces DIX péchés nationaux le peuple n'eut pas la permission d'entrer dans la terre promise. DIX est le nombre de la LOI. Ceci démontre qu'il n'y a pas d'héritage par la LOI. Le TREIZIÈME péché était un acte de RÉBELLION. Josué et Caleb dirent au peuple,  “... ne soyez point REBELLES contre l’Éternel ...” Ils ont méprisé cette avertissement. Additionnez 13 pour cette RÉBELLION, à 10 pour le nombre de fois que la nation tenta Dieu, et la somme est 23, nombre qui représente la MORT. Dieu renvoya le peuple dans le désert pour MOURIR. (Nombre 14:30-35).

    La nature REBELLE ou DÉPRAVÉE d'Israël fut la raison pourquoi ils commirent ces 21 péchés. La DÉPRAVATION, qui résulte en un péché extérieur, rend la rédemption du péché nécessaire. Le nombre de la RÉBELLION, 13, multiplié par 21, le nombre de péchés commis, égal 273, le nombre de premiers-nés qui devaient être rachetés après l'échange avec les Lévites. Cette rédemption fut faite avec CINQ shekels d'argent par personne. CINQ est le nombre de la GRÂCE. (Éphésiens 1:7). “En lui nous avons la RÉDEMPTION par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce ...”

    Soustrayez 13, le nombre de la DÉPRAVATION et de la RÉBELLION, de 21, le nombre de péchés commis, et il en reste 8, le nombre de la NOUVELLE NAISSANCE. Moïse leurs a dit, “Vous circoncirez donc votre cœur, et vous ne roidirez plus votre cou.” (Deutéronome 10:16). Il leurs a aussi dit, “Car je connais ton esprit de rébellion et la roideur de ton cou ...” (Deutéronome 31:27). Moïse leur a dit qu'ils avaient besoin de circoncire leur cœur, ou d'être né de nouveau, ce qui prendrait soin de leur nature REBELLE et de leur cou raide. C'était en accord avec ce que ces nombres avait à enseignés: 21 moins 13 égal 8, la NOUVELLE NAISSANCE, ou la circoncision du cœur.

    Dans Ézéchiel 36:26 Dieu a promis à Israël de leur donner un NOUVEAU COEUR et d'ôter leur cœur de pierre. “Je vous donnerai un cœur nouveau... j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair.” Cette GRÂCE ajoute et soustrait. Elle donne et elle reprend. Ajoutez 3 pour la TRINITÉ, à 5 pour la GRÂCE; la somme est 8, la NOUVELLE NAISSANCE. Soustrayez (enlevez) 5 pour la GRÂCE de 13 pour la RÉBELLION ou la DÉPRAVATION, et le résultat est 8, le nombre de la NOUVELLE NAISSANCE. Ceci montre Dieu à travers la GRÂCE, ôtant le malin ou le cœur de pierre.

    Pourquoi est-ce que le système des nombres de la Bible fonctionne si bien? Pourquoi coïncide-t-il avec toutes les Écritures? Laissons ceux qui doutent répondre s'ils le peuvent. Laissons-les dire pourquoi les nombres s'harmonisent. Est-ce que l'écrivain peut avoir planifié une telle chose de sa propre pensée? Un an auparavant ce n'était même pas dans ses projets.

    Maintenant regardons aux multiples facteurs impliqués dans l'équation plus haut. La rédemption des 273 premiers-nés prit place dans Nombres 3:39-46 quand Israël était encore campé au Sinaï. Plusieurs de ces 21 péchés n'avaient pas encore été commis. Le dernier péché a été commis dans Nombres 25:1-9, environ 38 ans plus tard. Jusqu'ici ces péchés étaient inclus dans la rédemption des 273 premiers-nés. Cela prend les 21 péchés en entier pour faire 13, le nombre de la RÉBELLION, pour diviser en part égale les 273 qui ont été rachetés. Le fait à considérer est que dans une vaste population, parmi laquelle il y en avait 22, 273 (Nombres 3:43) premiers-nés, des bébés naissaient chaque jour. Les mâles étaient comptés depuis l'âge d'un mois et au-dessus. Chaque jour un enfant, ou plus, atteignait l'âge d'un mois. Dieu devait appeler le dénombrement au moment exact pour que l'équation soit juste. Il devait contrôler le taux de naissance et de mortalité. Son esprit, sa sagesse, sa puissance devaient concevoir tout cela, et organiser les choses afin que l'équation soit juste. Si le nombre impair avait été 272 au lieu de 273 l'image aurait été brouillée. L'équation n'aurait pas été juste. Si le nombre avait été 274 ou 275, ou tout autre nombre, cela n'aurait pas fonctionné. Il DEVAIT être 273, pas plus, pas moins. Rien d'autre que l'esprit infini de Dieu ne pouvait ordonner et concevoir une chose comme celle-ci! Son omniscience et son omnipotence ont rendu cela possible. Devant une telle sagesse et puissance laissons l'homme s'émerveiller!

    Peut-on trouver un autre Livre semblable à la Parole de Dieu? Y a-t-il quelque chose de semblable dans le livre des Mormons, le Coran, les écrits des philosophes ou tout autre dirigeants religieux? Peuvent-ils démontrer une telle préscience? Peuvent-ils regarder vers les choses à venir et les annoncer avec des nombres, comme la Parole de Dieu le fait? Peuvent-ils faire en sorte que leurs équations fonctionnent d'autant de façon?

    Pour rajouter à l'émerveillement, observez pour un instant les couvertures du tabernacle. (Exode 26:1-13).  Il y avait 10 tapis de fin lin retors et 11 tapis de poil de chèvre, faisant 21 en tout, le nombre exact de péchés écrits contre les enfants d'Israël dans le désert. Au-dessus de ces 21 tapis il y avait une couverture de peaux de béliers teinte en rouge, représentant le sang et la mort. Et en-dessous de cette couverture il y avait les 21 tapis. Lisez Romains 4:7 “Heureux ceux dont les iniquités sont pardonnées, Et dont les péchés sont couverts !” Dieu était en train de dire à Israël et à nous que l'effusion du sang de Christ est une couverture pour nos péchés. “O profondeur de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu ! Que ses jugements sont insondables, et ses voies incompréhensibles !” (Romains 11:33). L'abri du sang répandu non seulement des péchés déjà commis, mais aussi des péchés futurs, et fourni la rédemption pour les temps à venir.

    Les figures plus hautes et les Écritures notées prouvent que la nation d'Israël était incirconcise de cœur, donc elle n'a jamais eu la NOUVELLE NAISSANCE. Tous les efforts tentant de les utilisés comme exemple d'apostasie n'atteignent pas le but visé. Ils tombèrent dans le désert par la malédiction de la mort, mais ils ne tombèrent pas à cause de leur état régénéré. S'ils avaient été régénérés Moïse ne les aurait pas exhortés à circoncire leur cœur.


NOMBRE QUATORZE - DÉLIVRANCE OU SALUT


    QUATORZE est le nombre qui représente la DÉLIVRANCE ou le SALUT. Ce fut le QUATORZIÈME jour du premier mois de l'année que les enfants d'Israël furent DÉLIVRÉS de l'esclavage de l'Égypte, et du jugement de la plaie qui tomba sur les premiers-nés des Égyptiens. “Vous le garderez (l'agneau de la pâque) jusqu’au QUATORZIÈME jour de ce mois ; et toute l’assemblée d’Israël l’immolera entre les deux soirs. On prendra de son sang, et on en mettra sur les deux poteaux et sur le linteau de la porte des maisons où on le mangera.” (Exode 12:6-7).

    “Cette nuit-là, je passerai dans le pays d’Égypte, et je frapperai tous les premiers-nés du pays d’Égypte, depuis les hommes jusqu’aux animaux, et j’exercerai des jugements (c'était le 10ième jugement) contre tous les dieux de l’Égypte. Je suis l’Éternel. Le sang vous servira de signe sur les maisons où vous serez ; je verrai le sang, et je passerai par-dessus vous, et il n’y aura point de plaie qui vous détruise, quand je frapperai le pays d’Égypte.” (Exode 12:12-13).

    “Vous observerez cela comme une loi pour vous et pour vos enfants à perpétuité. Quand vous serez entrés dans le pays que l’Éternel vous donnera, selon sa promesse, vous observerez cet usage sacré. Et lorsque vos enfants vous diront : Que signifie pour vous cet usage ? Vous répondrez : C’est le sacrifice de Pâque en l’honneur de l’Éternel, qui a passé par-dessus les maisons des enfants d’Israël en Égypte, lorsqu’il frappa l’Égypte et qu’il sauva (DÉLIVRA) nos maisons. Le peuple s’inclina et se prosterna.” (Exode 12:24-27).

    “Voici les fêtes de l’Éternel, les saintes convocations, que vous publierez à leurs temps fixés. Le premier mois, le QUATORZIÈME jour du mois, entre les deux soirs, ce sera la Pâque de l’Éternel.” (Lévitique 23:4-5).

    Le nombre QUATORZE se retrouve trois fois de suite à être associé avec la venue de Christ dans le monde, et il est venu pour SAUVER, ou DÉLIVRER son peuple de leurs péchés.

    “Il y a donc en tout QUATORZE générations depuis Abraham jusqu’à David, QUATORZE générations depuis David jusqu’à la déportation à Babylone, et QUATORZE générations depuis la déportation à Babylone jusqu’au Christ.” (Matthieu 1:17).

    Le 18ième  verset parle à propos de Marie, “... Marie, sa mère, ayant été fiancée à Joseph, se trouva enceinte, par la vertu du Saint-Esprit, avant qu’ils eussent habité ensemble.” Comme Joseph pensait à ce qu'il ferait voici, un ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit, “... ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l’enfant qu’elle a conçu vient du Saint-Esprit ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus ; c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.” (Matthieu 1:20-21). QUATORZE est le nombre de la DÉLIVRANCE ou du SALUT. TROIS est le nombre pour la RÉSURRECTION. Afin de SAUVER son peuple il était nécessaire que Christ meure et qu'il ressuscite d'entre les morts.

    Le salut de l'âme prend place lorsque quelqu'un croit, à ce moment il est couvert par le sang de Christ, “Notre Pâque.” Mais notre corps ne sera pas DÉLIVRÉ de l'esclavage de la corruption jusqu'au jour de la résurrection des morts.“Car la création a été soumise à la vanité, — non de son gré, mais à cause de celui qui l’y a soumise, avec l’espérance qu’elle aussi sera affranchie (DÉLIVRÉE) de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu. Or, nous savons que, jusqu’à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement. Et ce n’est pas elle seulement ; mais (1) NOUS aussi, qui avons les prémices de l’Esprit, (2) NOUS aussi (3) NOUS soupirons en nous-mêmes, en attendant l’adoption, la rédemption de notre corps.” (Romains 8:20-23).

    Ceci explique pourquoi les nombres QUATORZE et TROIS se retrouvent ensemble. QUATORZE est pour la DÉLIVRANCE et TROIS pour la RÉSURRECTION. Dans 1 Chroniques 25:4-6 QUATORZE fils d'Héman sont mentionnés, et TROIS filles qui étaient des chanteurs dans la maison de L'Éternel. Israël fut délivré de la plaie d'Égypte le QUATORZIÈME jour. TROIS jours plus tard ils passèrent au travers de la Mer Rouge, qui est une figure de la résurrection. Alors ils chantèrent un cantique à l'Éternel. Dans cette chanson il était dit, “L’Éternel est ma force et le sujet de mes louanges ; C’est lui qui m’a sauvé...” (Exode 15:2). C'est en lien avec les QUATORZE fils et TROIS filles d'Héman qui étaient chanteurs dans la maison de l'Éternel. Les enfants d'Israël se réjouissent dans le salut de leurs âmes, et chantent leur joie. Et ils se réjouissent dans l'espoir de leur RÉSURRECTION.

    Dans Galates 1:15-16 Paul raconte qu'en lui Dieu a révélé son fils afin qu'il le prêche parmi les Gentils. Quelques versets plus bas il raconte que QUATORZE ans plus tard il monta à Jérusalem avec Barnabas et Tite. (Galates 2:1). Les écrits montrent que la mission de Paul à cette occasion était afin de discuter avec les apôtres et les anciens à savoir si la circoncision était nécessaire pour le SALUT. (Actes 15:1-2). Le nom de Paul apparait la QUATORZIÈME fois dans cette association. Si l'on commence à compter à partir d'où il est écrit, “Alors Saul, appelé aussi Paul...” (Actes 13:9) alors la QUATORZIÈME fois que le nom de Paul est trouvé est dans Actes 15:2 où il est écrit. “... et les frères décidèrent que Paul et Barnabas, et quelques-uns des leurs, monteraient à Jérusalem vers les apôtres et les anciens, pour traiter cette question.” La question était à savoir si la circoncision était essentielle pour le salut. Mais si le compte commence dans Actes 13:13 où Paul n'est plus appelé Saul, mais Paul seulement, alors la QUATORZIÈME fois que le nom de Paul se retrouve est dans Actes 15:12, juste après que Pierre est dit, “Mais c’est par la grâce du Seigneur Jésus que nous croyons être sauvés, de la même manière qu’eux.” (v.11). Dans l'un ou l'autre des cas le nom de Paul se retrouve la QUATORZIÈME fois en étant lié avec la discussion à propos du SALUT. Et Galates 2:1-5 montre que c'était QUATORZE ans après que Paul lui-même fut SAUVÉ.

    Dans son voyage à Rome, Paul et ses compagnons furent prit dans une violente tempête. (Actes 27:14-44). Lorsque les hommes perdirent toute espérance d'être sauvé Dieu envoya son ange dire à Paul qu'ils en sortiraient tous vivants. Par l'autorité de la Parole de Dieu Paul leur a dit qu'aucun ne périraient. Il y avait 276 personnes à bord du bateau (v.37). Dans Romains 1:29-32 nous apprenons que le nombre 23 est le nombre de la mort. DOUZE, le nombre pour l'autorité divine, est exactement 23 fois dans 276.  276 divisé par 12 égal 23. Ils furent sauvés de la mort de l'orage le QUATORZIÈME jour. (vs. 33-44). Ceci fut en regardant le nombre QUATORZE étant le nombre pour le SALUT. 


NOMBRE QUINZE - REPOS


    QUINZE est le nombre du REPOS. Le REPOS est le résultat d'une DÉLIVRANCE, ou du SALUT. Trois fois par an Israël se REPOSAIT au QUINZIÈME jour du mois, “Et le QUINZIÈME jour de ce mois (le premier mois, v.5), ce sera la fête des pains sans levain en l’honneur de l’Éternel ; vous mangerez pendant sept jours des pains sans levain. Le premier jour (15ième), vous aurez une sainte convocation : vous ne ferez aucune œuvre servile.” (Lévitique 23:6-7). “Parle aux enfants d’Israël, et dis : Le QUINZIÈME jour de ce SEPTIÈME mois, ce sera la fête des tabernacles en l’honneur de l’Éternel, pendant sept jours. Le premier jour, il y aura une sainte convocation : vous ne ferez aucune œuvre servile.” (Lévitique 23:34-35). À ces deux occasions ils se reposèrent de leur travail le QUINZIÈME jour.

    Le troisième cas se trouve dans le Livre d'Esther. “Mardochée écrivit ces choses, et il envoya des lettres à tous les Juifs qui étaient dans toutes les provinces du roi Assuérus, auprès et au loin. Il leur prescrivait de célébrer chaque année le quatorzième jour et le QUINZIÈME jour du mois d’Adar comme les jours où ils avaient obtenu du repos en se délivrant de leurs ennemis...” (Esther 9:20-22)

    Après la première création Dieu se reposa le SEPTIÈME jour. Ajoutez HUIT, le nombre pour la nouvelle naissance, à SEPT, le jour que Dieu se reposa de sa première création, et vous obtenez QUINZE, le nombre pour le REPOS spirituel. SEPT plus HUIT égale QUINZE.

    Peut-être que le lecteur a observé que l'étude des nombres de la Bible, et de leurs applications aux vérités de la Bible, est comme apprendre les mathématiques dans la vie d'un enfant. Il doit apprendre les petits nombres avant d'être prêt à avancer et d'étudier l'arithmétique. Donc notre connaissance des petits nombres de la Bible nous aide dans la compréhension des plus grands.

    La QUINZIÈME fois que le nom de Naomi est trouvé est lorsqu'il est dit à Ruth, “Ma fille, je voudrais assurer ton repos, afin que tu fusses heureuse.” (Ruth 3:1). Elle eut le repos au travers de Boaz, le parent ayant le droit de rachat. (Chapitre 4).


NOMBRE SEIZE - L'AMOUR


    SEIZE est le nombre qui représente L'AMOUR. Dans 1 Corinthiens 13:4-8 il y a SEIZE choses dites à propos de la CHARITÉ ou L'AMOUR. (Les traductions Révisées affichent aussi le mot AMOUR.)

    “La charité est (1) patiente, elle est (2) pleine de bonté ; la charité (3) n’est point envieuse ; la charité (4) ne se vante point, elle (5) ne s’enfle point d’orgueil, elle (6) ne fait rien de malhonnête, elle (7) ne cherche point son intérêt, elle (8) ne s’irrite point, elle (9) ne soupçonne point le mal, elle (10) ne se réjouit point de l’injustice, mais elle (11) se réjouit de la vérité ; elle (12) excuse tout, elle (13) croit tout, elle (14) espère tout, elle (15) supporte tout. La charité (16) ne périt jamais...” (1 Corinthiens 13:4-8)

    Il y avait HUIT planches et SEIZE bases du côté occidental du tabernacle. “Il y aura ainsi HUIT planches, avec leurs bases d’argent, soit SEIZE bases, deux bases sous chaque planche.” (Exode 26:25). Avec les HUIT planches le nombre de la NOUVELLE NAISSANCE est donné. Avec ces SEIZE bases sous ces HUIT planches est le nombre de L'AMOUR. “... quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu.” (1 Jean 4:7). Combien admirable et parfait sont ces nombres en harmonie avec l'ensemble de la Parole de Dieu.

    SEIZE est deux fois HUIT. Celui qui est NÉ DE NOUVEAU (HUIT) aime tous les autres qui sont NÉS DE DIEU (HUIT). “... quiconque aime celui qui l’a engendré aime aussi celui qui est né de lui.” (1 Jean 5:1).

    LA SEIZIÈME fois que le nom de Paul est mentionné est lorsqu'il est appelé “BIEN-AIMÉ.” (Actes 15:25).


NOMBRE DIX-SEPT - VICTOIRE


    DIX-SEPT est le nombre pour la VICTOIRE. Dans Romains 8:35 il y a DIX-SEPT choses qui ne sépareront pas le peuple de Dieu de son amour, qui est en Jésus-Christ notre Seigneur.

    “Qui nous séparera de l’amour de Christ ? Sera-ce la (1) tribulation, ou (2) l’angoisse, ou la (3) persécution, ou la (4) faim, ou la (5) nudité, ou le (6) péril, ou (7) l’épée ?” (v.35). Dans ces SEPT choses qui ne séparera pas le peuple de Dieu de l'amour de Christ une entière sécurité est imagée.

    Après avoir énuméré ces choses Paul a dit, “Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que VAINQUEURS par celui qui nous a aimés.” (v.37). D'être VAINQUEUR c'est d'être VICTORIEUX. Maintenant regardez comment Paul ajoute DIX autres choses à cette liste. “Car j’ai l’assurance que ni la (1) mort ni la (2) vie, ni les (3) anges ni les (4) dominations, ni les (5) choses présentes ni les (6) choses à venir, ni les (7) puissances, ni la (8) hauteur, ni la (9) profondeur, ni (10) aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur.” (vs. 38-39).

    Ces DIX  choses démontrent le nombre de la LOI. La LOI, qui est le ministère de la mort et de la condamnation (2 Corinthiens 3:7-9), ne peut nous séparer de l'amour de Dieu. Ceci répond à jamais à l'argument de ceux qui essaient de prouver l'apostasie d'un enfant de Dieu avec Galates 5:4.

    En ajoutant les SEPT choses du verset 35 aux DIX choses des versets 38 et 39, le total est de DIX-SEPT choses ne pouvant séparer ceux qui sont en Christ de l'amour de Dieu, et dans toutes ces choses ils sont plus que VAINQUEURS. C'est l'entière VICTOIRE pour l'enfant de Dieu.

    Notre Seigneur fut crucifié à l'occasion de la célébration de la Pâque, qui eut lieu le quatorzième jour du mois. (Lévitique 23:5). Luc parle du Seigneur mangeant la Pâque avec ses disciples la même nuit qu'il a institué le repas du Seigneur. (Luc 22:13-20). La même nuit Juda l'a trahi. (1 Corinthiens 11:23). Il fut amené cette nuit devant le souverain sacrificateur. Le lendemain matin il a été conduit devant Pilate et a été livré pour être crucifié. (Luc 22:47 à 23:33). Souvenez-vous que Dieu compte le temps d'un soir à l'autre soir. (Genèse 1:5), alors c'était encore le QUATORZIÈME jour lorsque Christ fut crucifié. Il a été mort TROIS jours et TROIS nuits. (Matthieu 12:40). Ces TROIS jours ajoutés aux QUATORZE jours nous amènerais jusqu'au DIX-SEPTIÈME jour du mois lorsque notre Seigneur est devenu VICTORIEUX sur la mort et la tombe.

    Après qu'Israël fut sorti d'Égypte au QUATORZIÈME jour du mois ils firent un voyage de TROIS jours et traversèrent la Mer Rouge. (Voir Exode 8:27; 12:1-13; 12:37; 13:20; 14:1-2). Ainsi dans la nuit du DIX-SEPTIÈME jour du mois ils passèrent la Mer Rouge imageant la résurrection. Lorsqu'ils sortirent de la mer à l'aube du jour ils chantèrent le cantique de la VICTOIRE. (Exode 15:1-21). Au début de ce cantique il est dit, “... Je chanterai à l’Éternel, car il a fait éclater sa gloire... (glorieusement TRIOMPHÉ)” (v.1). Au grand jour lorsque les saints de Dieu seront VICTORIEUX sur la mort ils chanteront les louanges de Dieu et crieront, “O mort, où est ta VICTOIRE ? O mort, où est ton aiguillon ? ... Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la VICTOIRE par notre Seigneur Jésus-Christ !” (1 Corinthiens 15:55-57).

    Dans Galates 5:19-21 il y a DIX-SEPT choses de listés à propos des œuvres de la chair. À première vue il n’y a pas de VICTOIRE dans ces DIX-SEPT choses venant du malin, à moins que le lecteur étudie le contexte plus attentivement. Paul venait de dire, “Marchez selon l’Esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair.” (v.16). L'Esprit donne la VICTOIRE sur les DIX-SEPT œuvres de la chair.

    La chose merveilleuse à propos des nombres de la Bible est que peu importe comment les Écritures les placent ils fonctionnent. Prenez les CINQ divisions démontrées dans Jean 3:16, dans l'étude du nombre CINQ. En ce référant de nouveau à cette place Christ sera trouvé dans la deuxième partie de ce verset. Il a été demandé à l'écrivain, "Comment est-ce que Christ se retrouve dans la deuxième partie du verset, si DEUX est le nombre de la DIVISION, comme vous nous l'avez enseigné?" La réponse peut être trouvée dans Luc 12:51. Voici les paroles de Jésus, “Pensez-vous que je sois venu apporter la paix sur la terre ? Non, vous dis-je, mais la division...” C'est merveilleux! Il y a des fois où le nom de Christ est convenable pour le nombre DEUX, qui représente la DIVISION. Peu importe la façon que quelqu'un regarde les nombres, ils fonctionnent. C'est parce que les voies du Seigneur sont parfaites. La Bible a la réponse à chaque problème de la vie. Quelqu'un peut ne pas trouver la réponse, mais elle est là quand même.

    La DIX-SEPTIÈME fois que le mot “monde” apparait dans 1 Jean est lorsqu'il est dit, “... tout ce qui est né de Dieu TRIOMPHE du monde...” (1 Jean 5:4). Cet écrivain a trouvé DIX-SEPT endroits où il est dit que Christ est à la droite de Dieu, du Père, ou à la droite du pouvoir. Dans Apocalypse 3:21 Jésus a dit, “Celui qui VAINCRA, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai VAINCU et me suis assis avec mon Père sur son trône.”


 NOMBRE DIX-HUIT - SERVITUDE


    DIX-HUIT est le nombre qui définit la SERVITUDE. Dans Luc 13:16 Jésus a dit, “Et cette femme, qui est une fille d’Abraham, et que Satan tenait LIÉE depuis DIX-HUIT ans, ne fallait-il pas la délivrer de cette chaîne le jour du sabbat ?” (Luc 13:16)

    Jésus a dit, “...Quiconque se livre au péché est esclave du péché.” (Jean 8:34). Il y avait DIX-HUIT pécheurs, ou gens, qui étaient sous l'esclavage du péché, dans Luc 13:4-5. “Ou bien, ces DIX-HUIT personnes sur qui est tombée la tour de Siloé et qu’elle a tuées, croyez-vous qu’elles fussent plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem ? Non, je vous le dis. Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également.” (Luc 13:4-5)

    À deux occasions différentes dans le Livre de Juges, les enfants d'Israël sont trouvés sous la servitude de leurs ennemis durant DIX-HUIT ans. “Et les enfants d’Israël furent asservis DIX-HUIT ans à Églon, roi de Moab.” (Juges 3:14). “La colère de l’Éternel s’enflamma contre Israël, et il les vendit entre les mains des Philistins et entre les mains des fils d’Ammon. Ils opprimèrent et écrasèrent les enfants d’Israël cette année-là, et pendant DIX-HUIT ans tous les enfants d’Israël qui étaient de l’autre côté du Jourdain dans le pays des Amoréens en Galaad.” (Juges 10:7-8).

    Étienne a dit, “Dieu parla ainsi : Sa postérité (celle d'Abraham) séjournera dans un pays étranger ; on la réduira en SERVITUDE et on la maltraitera pendant quatre cents ans.” (Actes 7:6). Étienne cite à partir de Genèse 15:13. Dans l'Ancien Testament il y a DIX-HUIT places où cette servitude est énoncée. Ils se retrouvent dans ces versets:

  1.     Genèse 15:13-14
  2.     Exode 1:14
  3.     Exode 2:23
  4.     Exode 2:23
  5.     Exode 6:5
  6.     Exode 6:6
  7.     Exode 6:9
  8.     Exode 13:3
  9.     Exode 13:14
  10.     Exode 20:2
  11.     Deutéronome 5:6
  12.     Deutéronome 6:12
  13.     Deutéronome 8:14
  14.     Deutéronome 13:5
  15.     Deutéronome 13:10
  16.     Deutéronome 26:6
  17.     Josué 24:17
  18.     Juges 6:8

    En regardant la liste ci-haut il se trouve que la 5ième fois que le mot SERVITUDE apparaît est dans Exode 6:5, se lisant comme suit, “J’ai entendu les gémissements des enfants d’Israël, que les Egyptiens tiennent dans la SERVITUDE, et je me suis souvenu de mon alliance.” L'alliance à laquelle il est fait référence est l'alliance faite à Abraham, Isaac, et Jacob. (v.3). Selon Genèse 15:17-18, Abraham offrit CINQ sacrifices le jour où l'Éternel fit alliance avec lui. Romains 4:13-16 énonce que la promesse faite à Abraham et à sa postérité était à travers la justice de la foi, et par la foi, afin que ce soit par GRÂCE. Alors la CINQUIÈME fois que le mot SERVITUDE survient est lorsque Dieu dit qu'Il se souvient de l'alliance faite à Abraham, et il annonça sa résolution de racheter Israël de l'esclavage.

    En regardant la liste ci-haut le lecteur verra aussi que la DIXIÈME fois que le mot SERVITUDE est mentionné se trouve dans Exode 20:2. Lisez se verset et le suivant. “Je suis l’Éternel, ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de SERVITUDE. Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face.” Prenez note que le premier terme des Dix Commandements est le terme après le mot SERVITUDE. Il sera également remarqué que c'est la DIXIÈME fois que la SERVITUDE d'Israël en Égypte est mentionnée. Paul appelle la loi le joug de la SERVITUDE. (Galates 5:1). “C’est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la SERVITUDE.” Seulement Dieu pouvait arranger que la DIXIÈME fois que la SERVITUDE d'Israël ait été mentionnée soit suivie par le premier terme des Dix Commandements (ou la loi) qui est appelée le joug de la SERVITUDE.

    Le nombre TREIZE est pour un cœur et une nature rebelle, pécheresse et dépravée. Dans Marc 7:21-22 Jésus mentionne TREIZE choses méchantes qui sortent du cœur de l'homme. La TREIZIÈME fois que le mot SERVITUDE se retrouve dans la liste ci-haut est dans Deutéronome 8:14. Dans ce verset il y a un avertissement pour Israël que leur cœur ne s'enfle point. “Prends garde que ton cœur ne S'ENFLE, et que tu n’oublies l’Éternel, ton Dieu, qui t’a fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de SERVITUDE,” Donc la TREIZIÈME fois que le mot SERVITUDE apparait est à la place où Israël est averti contre un cœur REBELLE.

    Laissons le lecteur considérer la DIX-SEPTIÈME fois que le mot SERVITUDE survient dans la liste ci-haut, rappelant que DIX-SEPT est le nombre qui définit la VICTOIRE. Cela se trouve dans Josué 24:17 dans lequel Josué mentionne la VICTOIRE d'Israël sur tous ses ennemis. “Car l’Éternel est notre Dieu ; c’est lui qui nous a fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de SERVITUDE, nous et nos pères ; c’est lui qui a opéré sous nos yeux ces grands prodiges, et qui nous a gardés pendant toute la route que nous avons suivie et parmi tous les peuples au milieu desquels nous avons passé. Il a chassé devant nous tous les peuples...” (Josué 24:17-18). Ces versets décrivent la VICTOIRE d'Israël sur tous ses ennemis et surviennent en relation avec la DIX-SEPTIÈME fois que la SERVITURE d'Israël est mentionnée.

    La DIX-HUITIÈME fois que le mot SERVITUDE apparait dans la liste ci-haut est dans Juges 6:8. “L’Éternel envoya un prophète aux enfants d’Israël. Il leur dit : Ainsi parle l’Éternel, le Dieu d’Israël : Je vous ai fait monter d’Égypte, et je vous ai fait sortir de la maison de SERVITUDE... Je vous ai dit : Je suis l’Éternel, votre Dieu ; vous ne craindrez point les dieux des Amoréens, dans le pays desquels vous habitez. Mais vous n’avez point écouté ma voix.” (v.10). Au temps où le prophète a prononcé ces paroles les Israélites étaient ASSERVIS par les Madianites. (Juges 6:1-11). C'est l'évidence que le nombre DIX-HUIT définit la SERVITUDE. La DIX-HUITIÈME et dernière fois que le mot SERVITUDE est référé était au temps où ils étaient ASSERVIS aux Madianites.

    LA DIX-HUITIÈME fois que  la servitude d'Israël est référée, qui est dans ce verset, complète le nombre total de fois que leur SERVITUDE Égyptienne est mentionnée. Il est venu à un moment où les Madianites ASSERVISSAIENT Israël. Lisez maintenant Juges 6:1,“Les enfants d’Israël firent ce qui déplaît à l’Éternel ; et l’Éternel les livra entre les mains de Madian, pendant sept ans.” Puisque SEPT définit la COMPLÉTUDE, alors la fois qu'Israël fut ASSERVI à Madian pendant SEPT ans complètent les DIX-HUITS fois où leur SERVITUDE Égyptienne est mentionnée. Cette dernière référence COMPLÈTE le nombre DIX-HUIT qui définit la SERVITUDE.

    Rien de moins que la sagesse divine pouvait arranger les choses ainsi. DIX-HUIT définit la SERVITUDE, SEPT définit la COMPLÉTUDE. Le nombre SEPT et  la SERVITUDE Madianite sont trouvés associés avec la DIX-HUITIÈME et dernière fois que leur SERVITUDE Égyptienne est mentionnée. Ceci COMPLÈTE le nombre de la SERVITUDE .

    En addition avec le mot SERVITUDE qui est utilisé DIX-HUIT fois concernant l'expérience d'Israël en Égypte, le mot ESCLAVES est utilisé QUATRE fois. QUATRE est le nombre de l'homme non sauvé. Ceci démontre que l'homme dans la chair est ESCLAVE du péché. (Galates 4:3 et Jean 8:34-36).

NOMBRE DIX-NEUF - FOI


    DIX-NEUF est le nombre de la FOI. Il y a DIX-NEUF personnes différentes en référence dans Hébreux 11:1-32. Bien que le nom de Josué ne soit pas mentionné dans le verset 30, Josué était néanmoins le chef d'Israël lors de la renverse de Jéricho. La liste est comme suit:
À travers la FOI

1. Nous Hébreux 11:3
2. Abel v.4
3. Énoch v.5
4. Noé v.7
5. Abraham v.8-10 et 17-19
6. Sara v.11
7. Isaac v.20
8. Jacob v.21
9. Joseph v.22
10. Moïse v.23-29
11. Josué v.30
12. Rahab v.31
13. Gédéon v.32
14. Barak v.32
15. Samson v.32
16. Jephthé v.32
17. David v.32
18. Samuel v.32
19. Les Prophètes v.32


    Maintenant, regardez la liste et le nombre associé aux noms. Moïse est le DIXIÈME. DIX est le nombre qui représente la LOI, et “La loi a été donnée par Moïse.” (Jean 1:17). Abel se trouve au numéro DEUX, qui est le nombre de la DIVISION. Il est dit qu'il a offert un sacrifice plus excellent que celui de Caïn. Ceci a mené à la DIVISION entre lui et Caïn. Énoch se trouve au numéro TROIS, le nombre de la RÉSURRECTION. L'enlèvement d'Énoch préfigure l'enlèvement des saints vivants à la résurrection des saints endormis. Noé est le QUATRIÈME mentionné et le nombre QUATRE est le nombre de la CRÉATION, qui a été détruit au temps de Noé. “J’exterminerai de la face de la terre l’homme que j’ai créé, depuis (1) l’homme jusqu’au (2) bétail, aux (3) reptiles, et aux (4) oiseaux du ciel ...” (Genèse 6:7). L'arche que Noé prépara sauva Noé et sa famille de la destruction qui est survenue sur la création. Abraham est listé au numéro CINQ, qui représente la GRÂCE. Lui et sa postérité doivent être héritiers par la grâce.

    Jacob qui est le numéro HUIT, qui est le nombre de la NOUVELLE NAISSANCE, était le deuxième né de jumeau. Ceci représente la deuxième naissance, ou la NOUVELLE NAISSANCE. Le nom de Joseph se retrouve au numéro NEUF, représentant le FRUIT DE L'ESPRIT. (Galates 5:22-23). Jacob a prophétisé sur Joseph disant, “Joseph est le rejeton d’un arbre fertile, Le rejeton d’un arbre fertile près d’une source ; Les branches s’élèvent au-dessus de la muraille.” (Genèse 49:22). Jésus enseigna la femme au puits de Jacob à propos du puits d'eau qui jaillirait jusque dans la vie éternelle. (Jean 4:5-14). Le verset 5 dit que Jacob donna cette parcelle de terre à Joseph. Le nom de Joseph suit celui de Jacob dans Hébreux 11:21-22. NEUF SUIT HUIT. Le FRUIT DE L'ESPRIT suit la NOUVELLE NAISSANCE. Le nom de Joseph suit celui de Jacob dans Jean 4:5 et le puits est mentionné dans le verset 6. C'était à ce puits que Jésus instruisit la femme Samaritaine à propos du PUITS d'eau qui donne la vie éternelle. Juste avant cela Jésus a parlé à Nicodème à propos de la NOUVELLE NAISSANCE, la naissance d'eau et d'Esprit. Maintenant lisez tout ceci en relation avec l'énoncé que “Joseph est le rejeton d’un arbre FERTILE près d’une source” et voyez comment tout ce relie ensemble.

    David est le DIX-SEPTIÈME listé dans les héros de la foi. C'est le nombre de la VICTOIRE. David était victorieux sur tous ses ennemis. (2 Samuel 7:1). Ce fut Jésus-Christ, le Fils de David, qui devint victorieux sur la mort le  DIX-SEPTIÈME jour du mois.

    Les toiles du parvis du tabernacle étaient de 100 coudées de long du côté nord ainsi qu'au sud, et avait CINQ coudées de hauteur. (Exode 27:9-18). CINQ représente la GRÂCE. Il y avait 20 colonnes sur chacun de ces côtés longs. (v.10). Ceci donne donc 19 espaces entre les vingt colonnes, et associe le nombre DIX-NEUF avec le nombre CINQ, et Éphésiens 2:8 dit, “Car c’est par la grâce (5) que vous êtes sauvés (14), par le moyen de la foi (19). Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu.”

  Dans Hébreux 11 verset 3 il est dit, “C’est par la foi que nous RECONNAISSONS  (COMPRENONS) que le monde a été formé par la parole de Dieu...” Ainsi c'est par la foi que nous COMPRENONS. Dans Romains 1:29-31 Paul accuse les hommes pécheurs de 23 choses. La DIX-NEUVIÈME accusation qu'il prononce contre eux est d'être “dépourvus d’INTELLIGENCE.” Étant sans foi, qui est représenté par le nombre DIX-NEUF, ils sont sans INTELLIGENCE, car c'est par la FOI que les hommes COMPRENNENT.

    Dans la discussion de Paul sur la justification par la foi dans Romains 3:21 à 5:2 il a utilisé le mot "FOI" DIX-NEUF fois. Le lecteur peut vérifier par lui-même. Le mot FOI ne se trouve plus dans le Livre de Romains jusqu'à Romains 9:30  lorsque Paul fait le contraste de l'aveuglement d'Israël avec la FOI des Gentils.


NOMBRE VINGT - RÉDEMPTION


    VINGT est le nombre qui définit la RÉDEMPTION. Les mâles des enfants d'Israël devaient offrir une rançon pour leurs âmes à l'âge de VINGT ans. En association avec cette rançon VINGT guéras sont mentionnées. “Lorsque tu compteras les enfants d’Israël pour en faire le dénombrement, chacun d’eux paiera à l’Éternel le RACHAT (RANÇON) de sa personne, afin qu’ils ne soient frappés d’aucune plaie lors de ce dénombrement. Voici ce que donneront tous ceux qui seront compris dans le dénombrement : un demi-sicle, selon le sicle du sanctuaire, qui est de VINGT guéras ; un demi-sicle sera le don prélevé pour l’Éternel. Tout homme compris dans le dénombrement, depuis l’âge de VINGT ans et au-dessus, paiera le don prélevé pour l’Éternel.” (Exode 30:12-14).

    L'argent qui était donné pour leur RANÇON ou la RÉDEMPTION était d'ARGENT. Cette monnaie d'argent était utilisée pour fabriquer les 100 bases d'argent dans le tabernacle, et les tringles d'argent et les crochets pour les colonnes du parvis. Le lecteur peut trouver ceci dans Exode 38:25-28.

    Ceci associe le nombre VINGT avec RÉDEMPTION et l'ARGENT avec RÉDEMPTION. Il y avait VINGT planches de chaque côté du tabernacle, nord et sud. “Tu feras VINGT planches pour le tabernacle, du côté du midi. Tu mettras quarante bases d’ARGENT sous les VINGT planches...” (Exode 26:18-19). La même chose est dite pour le côté nord. (vs. 20-21). Le nombre VINGT est utilisé pour décrire les planches de chaque coté, nord et sud. Les bases d'ARGENT étaient aussi mentionnées en association avec chaque côté. Ceci démontre une double RÉDEMPTION, une rédemption pour l'âme et une rédemption pour le corps.

    La même chose est représentée dans les VINGT colonnes avec leurs tringles d'ARGENT et les crochets du côté sud et du côté nord du parvis du tabernacle. “Tu feras le parvis du tabernacle. Du côté du midi, il y aura, pour former le parvis, des toiles de fin lin retors, sur une longueur de cent coudées pour ce premier côté, avec VINGT colonnes posant sur vingt bases d’airain ; les crochets des colonnes et leurs tringles seront d’ARGENT.” (Exode 27:9-10). La même chose est dite à propos du côté nord. (v.11). Il y a ici les VINGT colonnes avec leurs VINGT tringles d'ARGENT et VINGT CROCHETS, de chaque côté du parvis, sud et nord, les tringles et les crochets étaient faits de l'ARGENT, qui a été donné en RÉDEMPTION. Ici encore le nombre VINGT et l'ARGENT sont associés avec la RÉDEMPTION.

    Sur les VINGT crochets d'ARGENT des VINGT colonnes étaient accrochées les toiles de cent coudées de long et CINQ (grâce) coudées de haut. Il a déjà été vu qu'il y avait DIX-NEUF espaces dans ces toiles et que ce nombre est représentatif de la FOI. Ceci associe la GRÂCE, la FOI et la RÉDEMPTION ensemble. Apocalypse 19:8 dit, “...Car le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints.” Ceci démontre que le fin lin dans les toiles représente la justice. Les CINQ coudées de haut parlent de GRÂCE. Les DIX-NEUF espaces entre les colonnes parlent de FOI. Il y a dans les VINGT colonnes avec leurs crochets et tringles d'ARGENT un message de RÉDEMPTION. La JUSTICE est représentée dans le fin lin. L'AIRAIN représente le JUGEMENT, et Christ est représenté dans les VINGT colonnes placées sur des bases d'airain achetant notre RÉDEMPTION en portant notre JUGEMENT.

    La longueur du parvis au nord et au sud est la même, et il y a le même nombre de colonnes, de crochets et de tringles. Ceci enseigne que ceux qui recevront la RÉDEMPTION de leurs âmes recevront aussi la RÉDEMPTION de leur corps. “...ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés.” (Romains 8:30). Le glorifié égale le justifié. Le nombre dans l'un n'est pas supérieur ni inférieur à l'autre. Jésus a dit, “La volonté de mon Père, c’est que QUICONQUE voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et JE LE RESSUSCITERAI AU DERNIER JOUR.” (Jean 6:40). Donc tous les justifiés seront glorifiés. Cela donnera la rédemption du corps à QUICONQUE recevra la rédemption de l'âme. Ceci est montré dans les côtés sud et nord du tabernacle avec leur VINGT planches sur le côté ainsi que les côtés du parvis, sud et nord, égaux en longueur, et dans le nombre de colonne. Laissons ceux qui enseignent qu'un enfant de Dieu peut perdre son salut ajuster ces nombres et dimensions à leur doctrine, s'ils le peuvent. Cela est impossible.

    Dans Ruth 4:1-10 il est écrit à propos de Boaz, celui ayant droit de rachat, rachetant la propriété d'Élimélec et de Naomi, et achetant Ruth pour être sa femme. Le nom de Boaz apparait VINGT fois dans le Livre de Ruth. Les noms de VINGT personnes différentes sont mentionnés dans le Livre de Ruth.


NOMBRE VINGT ET UN - LE PÉCHÉ QUI SURPASSE TOUTE IGNOMINIE



    L'histoire du voyage d'Israël dans le désert révèle que VINGT ET UN péchés sont notés contre elle de l'Égypte au Jourdain. Ce nombre semble indiquer LE PÉCHÉ QUI SURPASSE TOUTE IGNOMINIE. Une discussion complète de ces 21 péchés peut être examinée en retournant à l'étude du nombre TREIZE, le nombre de la DÉPRAVATION. Il a été vu dans cette étude que 13 multiplié par 21 égale 273, le nombre qui devait être racheté avec CINQ shekels par personne. (Nombres 3:46-47). Ces deux nombres, TREIZE et VINGT ET UN sont si étroitement associés qu'il semblerait que VINGT ET UN est la conséquence de TREIZE, qui représente la NATURE DÉPRAVÉE, et que VINGT ET UN est le FRUIT de cette nature.

    Je ne veux pas dire que 21 péchés sont tous les péchés que quelqu'un peut commettre, mais Dieu a utilisé ce nombre pour représenté le péché qui surpasse toute ignominie.

    Dans 2 Timothée 3:1-5 Paul liste 21 choses que les hommes feraient dans les derniers temps, et il avertit contre de telles choses. “Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront (1) égoïstes, (2) amis de l’argent, (3) fanfarons, (4) hautains, (5) blasphémateurs, (6) rebelles à leurs parents, (7) ingrats, (8) irréligieux, (9) insensibles, (10) déloyaux, (11) calomniateurs, (12) intempérants, (13) cruels, (14) ennemis des gens de bien, (15) traîtres, (16) emportés, (17) enflés d’orgueil, (18) aimant le plaisir plus ((19)+ R.V. plutôt que) que Dieu, (20) ayant l’apparence de la piété, (21) mais reniant ce qui en fait la force. Eloigne-toi de ces hommes-là.”


NOMBRE VINGT-DEUX - LUMIÈRE



    VINGT-DEUX est le nombre qui est associé avec LUMIÈRE. Il y avait VINGT-DEUX coupes pour tenir l'huile sur le chandelier dans le tabernacle. Il y avait TROIS branches de chaque côté de la tige du chandelier. Chaque branche avait TROIS coupes. Ceci fait donc six branches, avec dix-huit coupes. Sur le chandelier lui-même (la tige) il y avait quatre coupes. (Exode 25:31-34). Donc un total de VINGT-DEUX coupes servant aux SEPT lampes. Le but du chandelier avec ces lampes était de donner de la lumière. Dans Matthieu 5:15-16 Jésus a dit, “et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire (donne la LUMIÈRE) tous ceux qui sont dans la maison. Que votre LUMIÈRE luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.”

    Les gens sauvés sont enfants de la LUMIÈRE. “Vous êtes tous des enfants de la lumière...” (1 Thessaloniciens 5:5). Lorsque QUATORZE pour le salut est ajouté à HUIT pour la NOUVELLE NAISSANCE la somme est VINGT-DEUX, la LUMIÈRE.

    Dans Actes 22:4-11 Paul raconte son expérience sur la route de Damas. Il parle de cette grande LUMIÈRE venant du ciel qui a resplendit. Il dit qu'il entendit une voix lui disant, “Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ?” À cet endroit le nom de Paul apparaît pour la VINGT-ET-UNIÈME et VINGT-DEUXIÈME fois.


NOMBRE VINGT-TROIS - MORT



    VINGT-TROIS est le nombre qui représente la mort. On le retrouve en lisant Romains 1:28-32. “Comme ils ne se sont pas souciés de connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur sens réprouvé, pour commettre des choses indignes, étant remplis de toute espèce (1) d’injustice, de (2) (+fornication), de (3) méchanceté, de (4) cupidité, de (5) malice ; (6) pleins d’envie, de (7) meurtre, de (8) querelle, de (9) ruse, de (10) malignité ; (11) rapporteurs, (12) médisants, (13) impies(haïssant Dieu) (14) arrogants, (15) hautains, (16) fanfarons, (17) ingénieux au mal, (18) rebelles à leurs parents, (19) dépourvus d’intelligence, de (20) loyauté, (21) d’affection naturelle, (22) (+impitoyable), (23) de miséricorde (sans compassion). Et, bien qu’ils connaissent le jugement de Dieu, déclarant dignes de mort ceux qui commettent de telles choses, non seulement ils les font, mais ils approuvent ceux qui les font.” (Romains 1:28-32).

    À ceci l'on voit que VINGT-TROIS est le nombre pour la MORT. C'est en harmonie avec tout ce que nous avons appris des nombres précédant celui-ci. DIX représente la LOI, et TREIZE la DÉPRAVATION, le cœur REBELLE de l'homme. Le péché à travers la LOI apporte la MORT, et DIX plus TREIZE égale VINGT-TROIS. Paul a dit, “Pour moi, étant autrefois sans loi (10), je vivais ; mais quand le commandement (ou la loi) vint, le péché (13) reprit vie, et moi je mourus (23).” (Romains 7:9). “L’aiguillon de la mort (23), c’est le péché (13); et la puissance du péché, c’est la loi (10).” (1 Corinthiens 15:56). Il faut TREIZE plus DIX pour que la somme soit VINGT-TROIS. Alors il faut le péché plus la loi pour apporter la mort.

    Ceci prouve que la dépravation seule n'apporte pas la mort. Les bébés viennent au monde dans la dépravation. Nous sommes “... par nature des enfants de colère.” (Éphésiens 2:3). Paul était ainsi lorsqu'il était un enfant. Mais TREIZE (le péché) seul n'est pas égal à VINGT-TROIS. Dix de plus doivent y être ajouté. Lorsque la LOI (10) fut ajoutée cela fit VINGT-TROIS (la MORT) et Paul mourut. Ceci prend soin de l'accusation portée contre ceux qui enseignent la dépravation inhérente. Ils sont accusés d'enseigner la malédiction infantile. Mais cette accusation ne tient plus la route face aux nombres de la Bible et à l’énoncé de Paul dans Romains 7 :9-11.

    Maintenant l’équation fonctionne avec TROIS pour la RÉSURRECTION et VINGT pour la RÉDEMPTION. Lorsque les enfants de Dieu sont ressuscités des morts (Luc 20:35-36 et Apocalypse 20 :4-6) ils seront ramenés à la vie. En soustrayant TROIS de VINGT-TROIS il reste VINGT. Ce qui donnera la RÉDEMPTION du corps.

    Les nombres ONZE et DOUZE travaillent de la même manière. Seulement une autorité constituée ou un juge peut prononcer le jugement pour un crime. ONZE pour le JUGEMENT, plus DOUZE pour l’AUTORITÉ DIVINE égale VINGT-TROIS pour la MORT. Lisons Romains 1:32 de nouveau, “Et, bien qu’ils connaissent le jugement (11) de Dieu (12 le Juge Divin), déclarant dignes de mort (23) ceux qui commettent de telles choses...” etc. (11 plus 12 égal 23). Voyez-vous comment l’équation tient bon?

    Est-ce que le septique voudrait bien répondre à savoir pourquoi l’application des nombres de la Bible fonctionne toujours comme ça? Il ne peut certainement pas dire qu’un être limité comme cet écrivain peut bâtir un système aussi compliqué que sont les nombres de la Bible, et qu’ils s’accordent dans tous les versets si parfaitement. C’est trop hors de portée, et trop fréquent pour être accidentel. Il ne peut y avoir qu’une réponse. L’esprit infini de Dieu a conçu ce système de nombres, et a inspiré les hommes de Genèse jusqu’à l’Apocalypse dans leurs écrits afin qu’ils s’accordent partout. Ce même Dieu qui a inspiré les hommes pour écrire ces choses dans la Bible m’a permis, ainsi qu’aux personnes qui m’ont aidé, à les découvrir dans sa Parole.

    Le lecteur est prié de retourner en arrière et de regarder la liste comme ils sont énumérés dans Romains 1:29-31. Il peut lui-même les compter. Il trouvera qu'en TREIZIÈME place il est dit que les hommes sont "impie" (haïssant Dieu). C’est tellement en harmonie avec ce que nous avons déjà appris, c’est-à-dire, que TREIZE est le nombre de la DÉPRAVATION, ou de la NATURE REBELLE de l’homme. Que demander de plus comme évidence afin de prouver l’inspiration de la Parole de Dieu? Genèse, Exode, Nombres, Josué, Esther, Jérémie, Marc, Apocalypse ainsi que d’autres Livres ont témoignés le fait que le nombre TREIZE est le nombre de la NATURE REBELLE de l’homme. Dans Romains 1 :29-31 Paul corrobore leur témoignage en plaçant "impie" (haïssant Dieu) en TREIZIÈME place dans la liste. Est-ce le fruit du hasard? Que l’homme soit juste envers Dieu et lui-même en considérant  l’abondance d’évidences.

    En discutant sur la résurrection dans 1 Corinthiens, chapitre 15, Paul utilise le mot “résurrection” quatre fois, le mot “ressuscité" (raised) dix fois, le mot “est ressuscité" (risen) trois fois, le mot “ressuscitent” quatre fois, le mot “est ressuscité" (rose) deux fois. Ce qui fait VINGT-TROIS en tout et montre que par la RÉSURRECTION quelques-uns passeront de l’état de MORT, qui est représenté par ce nombre, à la vie.

    Dans Genèse 7:21-22 les écrits parlent que toute chair sur la terre mourut. Le verset d’ensuite dit, “… Il ne resta que Noé, et ce qui était avec lui dans l’arche.” C’est la VINGT-TROISIÈME fois que le nom de Noé apparait. Dans Genèse 19:24-25 il est écrit que Dieu fit pleuvoir du ciel du soufre et du feu sur Sodome et sur Gomorrhe. Dans les versets 27 et 28 il est dit qu’Abraham se leva de bon matin et porta les regards du côté de Sodome et de Gomorrhe, et vit s’élever de la terre une fumée de ces villes. C’est la VINGT-TROISIÈME fois que le nom d’Abraham apparait. La VINGT-TROISIÈME fois que le nom de Jacob apparait est lorsque sa mère lui dit qu’Ésaü son frère planifie de le tuer. (Genèse 27 :42).

    Dans Apocalypse 20:12 Jean dit, “Et je vis les MORTS, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts...” C'est la VINGT-TROISIÈME fois que le mot “OUVERT” apparait dans Apocalypse.

    L'évidence que le nombre 23 définit la mort continue de s'accumuler. Il y eut un complot afin de tuer le roi Assuérus. C'était une chose connue de Mardochée, qui informa Esther, “Mardochée eut connaissance de la chose et en informa la reine Esther...” (Esther 2:22). C'est la 10ième fois que le nom de Mardochée apparait et la 13ième fois pour celui d'Esther. Nous retrouvons ici les nombres pour la Loi et le Péché. En les additionnant, nous avons 23 pour la MORT. La 23ième fois que le nom de Haman apparait est lorsqu'il est écrit, “... Cet avis plut à Haman, et il fit préparer le bois.” (Esther 5:14). Haman espérait placer Mardochée sur le bois pour le faire mourir, mais il fut lui-même pendu à ce bois et mourut. Haman avait planifié la destruction des Juifs le 13ième jour du mois. (Esther 3:13). En ce 13ième jour du mois les dix fils d'Haman furent mis à mort. (Esther 9:1-11). Ici encore nous trouvons les nombres pour le PÉCHÉ et la LOI, et lorsque nous les additionnons, nous avons 23 pour la MORT.

    Juste après la 23ième fois que le nom de Pierre apparait dans le Livre des Actes, (Actes 9:34), Tabitha ou Dorcas, mourut (vs. 36-37). Ensuite le nom de Pierre apparait TROIS fois de plus (v.38; v.39 et v.40), puis il ressuscita Dorcas, ou Tabitha, d'entre les morts. Alors 23 ici est pour la mort, et 3 pour la résurrection. Ce qui fait que la 26ième fois que le nom de Pierre apparait est lorsqu'il ressuscite Tabitha d'entre les morts.

    VINGT-SIX est le nombre pour l'évangile, et l'évangile est la bonne nouvelle à propos de la mort de notre Seigneur pour nos péchés, et de sa résurrection le TROISIÈME jour. (1 Corinthiens 15:1-4). VINGT-TROIS pour sa mort plus TROIS pour sa résurrection font VINGT-SIX pour l'évangile. Ces mêmes nombres se retrouvent en association avec la mort et la résurrection de Dorcas. Sa mort suit la 23ième fois que le nom de Pierre est écrit. Lorsque son nom est mentionné TROIS fois de plus elle est ressuscitée d'entre les morts. Sa résurrection survient donc la 26ième fois que le nom de Pierre est écrit dans ce livre. Alors 26 est le nombre de la BONNE NOUVELLE, ou de l'évangile. Ce fut certainement une bonne nouvelle pour les saints lorsque Pierre la leur présenta vivante. (v.41). Cette présentation suit la 27ième fois que le nom de Pierre survient, ce qui suggère que VINGT-SEPT peut signifier la prédication de la bonne nouvelle de l'évangile.

    En association avec les écrits sur la mort et la résurrection de Dorcas il y avait TROIS hommes. Lorsqu'elle mourut les saints envoyèrent DEUX hommes auprès de Pierre. (v.38). Lorsque Pierre revint avec ces deux hommes, ce qui fait TROIS hommes qui firent le voyage du retour. Alors Pierre la ressuscita d'entre les morts. Oh! Que la Parole de Dieu est merveilleuse.


NOMBRE VINGT-QUATRE - LE SACERDOCE



    VINGT-QUATRE est le nombre associé avec le SACERDOCE. Si le lecteur lit 1 Chroniques 24:1-18 il trouvera que David divisa le sacerdoce parmi les VINGT-QUATRE descendants d'Aaron. Après que Nadab et Abihu moururent n'ayant aucun fils, il resta deux fils à Aaron, Éléazar et Ithamar. Il y avait 16 chefs de maison paternelle parmi les fils d'Éléazar, et 8 chefs de maison paternelle parmi ceux d'Ithamar. David fit d'eux des gouverneurs du sanctuaire.

    Ce nombre est aussi supporté par le Livre de l'Apocalypse. “Autour du trône je vis VINGT-QUATRE trônes, et sur ces trônes VINGT-QUATRE vieillards assis, revêtus de vêtements blancs, et sur leurs têtes des couronnes d’or.” (Apocalypse 4:4). Plus tard ces VINGT-QUATRE vieillards, avec les quatre bêtes (ou les êtres vivants) chantèrent que Christ a racheté par son sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation et qu'il fit d’eux des sacrificateurs pour Dieu, et qu'ils régneront sur la terre. (Apocalypse 5:9-10).

    Un sacrificateur est quelqu'un qui intercède pour une personne, pour un transgresseur. Il y a VINGT-QUATRE heures dans une journée. L'homme pécheur a besoin d'un sacrificateur à chaque heure de sa vie. Remarquez, Job offrait continuellement des holocaustes pour ses enfants et priait pour eux. (Job 1:5). Tandis que les garçons et les filles téméraires et insouciants sont loin de la maison,  ou lorsqu'ils sont à l'extérieur à toute heure de la nuit dans des endroits dangereux, ou peut-être des endroits de péchés, des parents pieux intercèdent pour eux nuit et jour.

    Remarquez qu'Éléazar avait SEIZE fils et qu'Ithamar en avait HUIT. Ces nombres définissent l'AMOUR et la NOUVELLE NAISSANCE. Pour intervenir de la bonne façon envers les autres, l'intercesseur doit avoir de l'AMOUR pour Dieu et envers les personnes pour qui il intercède, et il doit être NÉ DE NOUVEAU.

    Christ est notre grand sacrificateur. Son peuple est en éternelle sécurité car il intercède pour eux à chaque heure (24) du jour et de la nuit. “Voici, il ne sommeille ni ne dort, Celui qui garde Israël. L’Éternel est celui qui te garde... Pendant le jour le soleil ne te frappera point, Ni la lune pendant la nuit. L’Éternel te gardera de tout mal, Il gardera ton âme.” (Psaumes 121:4-7).


NOMBRE VINGT-CINQ - LE PARDON DES PÉCHÉS



    VINGT-CINQ est évidement le nombre pour le PARDON DES PÉCHÉS. Moïse pria Dieu de pardonner les péchés d'Israël, et de ne pas l'effacer comme nation. Il dit dans sa prière, “Pardonne l’iniquité de ce peuple, selon la grandeur de ta miséricorde, comme tu as pardonné à ce peuple depuis l’Égypte jusqu’ici.” (Nombres 14:13-19). Alors Dieu dit à Moïse, “Je pardonne, comme tu l’as demandé.” (Nombres 14:20). Le résultat de ce pardon eut lieu à cause de l'intercession de Moïse, et à cause de la grande miséricorde de Dieu, ou sa GRÂCE. Le pardon a suivi le travail intercesseur de Moïse. VINGT-QUATRE représente le sacerdoce du croyant. VINGT-CINQ est le prochain nombre après VINGT-QUATRE. Paul priait pour Israël afin qu'il soit sauvé. “Frères, le vœu de mon cœur et ma prière à Dieu pour eux, c’est qu’ils soient sauvés.” (Romains 10:1).

    Le nombre VINGT-CINQ est associé avec le pardon pour Jojakin, roi de Juda. “La trente-septième année de la captivité de Jojakin, roi de Juda, le VINGT-CINQUIÈME jour du douzième mois, Evil-Merodac, roi de Babylone, dans la première année de son règne, releva la tête de Jojakin, roi de Juda, et le fit sortir de prison. Il lui parla avec bonté, et il mit son trône au-dessus du trône des rois qui étaient avec lui à Babylone.” (Jérémie 52:31-32). Jérémie poursuit en disant que ces vêtements de prison furent changés, et que le roi de Babylone pourvut constamment à son entretien journalier jusqu’au jour de sa mort, tout le temps de sa vie. (v.33).

    En étudiant Éphésiens 1:7 avec la lumière des nombres, la même pensée ressort. “En lui nous avons la rédemption (20) par son sang, la RÉMISSION (le PARDON) DES PÉCHÉS, selon la richesse de sa grâce (5)...” Ce verset contient la rédemption, le pardon des péchés et la grâce. Il a été vu que VINGT est le nombre pour la RÉDEMPTION, et CINQ pour la GRÂCE. Lorsque ces deux nombres sont additionnés ils donnent VINGT-CINQ pour le PARDON DES PÉCHÉS.

    Les Lévites étaient âgés de VINGT-CINQ ans lorsqu'ils entraient au service de la tente d'assignation. “Voici ce qui concerne les Lévites. Depuis l’âge de VINGT-CINQ ans et au-dessus, tout Lévite entrera au service de la tente d’assignation pour y exercer une fonction.” (Nombres 8:24). Nous ne sommes pas prêts à commencer notre service pour Dieu, temps et aussi longtemps que nos PÉCHÉS N'ONT PAS ÉTÉ PARDONNÉS. Seulement à partir de ce moment nous pouvons  le servir.


NOMBRE VINGT-SIX - L'ÉVANGILE DE CHRIST


    VINGT-SIX semble être le nombre qui définit l'évangile de Christ. Paul a dit à Timothée, “N’aie donc point honte du témoignage à rendre à notre Seigneur, ni de moi son prisonnier. Mais souffre avec moi pour l’Évangile, (Mais prends part aux AFFLICTIONS DE L'ÉVANGILE), par la puissance de Dieu...” (2 Timothée 1:8). Dans 2 Corinthiens 11:23-27 Paul énumère VINGT-SIX afflictions différentes qu'il a endurées comme ministre de Christ.

    Dans 1 Corinthiens 15:1-4 Paul déclare que l'évangile qu'il a annoncé était, “... que Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures ; qu’il a été enseveli, et qu’il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures...” VINGT-TROIS est le nombre pour la mort, et TROIS est le nombre pour la résurrection. Lorsque ces deux nombres sont additionnés ils donnent VINGT-SIX.

    Dans Jean 3:16 il y a exactement 26 mots dans le language Grec. Outos (1) gar (2) agapasen (3) ho (4) Theos (5) ton (6) kosmos (7) hoste (8) tov (9) huion (10) autou (11) tov (12) monogena (13) edoken (14) hina (15) pas (16) ho (17) pisteuon (18) eis (19) auton (20) mn (21) apolatai (22), all (23) exa (24) zoan (25) aioviov (26). “Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.” (Jean 3:16). (“For God so loved the world, that he gave his only begotten Son, that whosoever believeth in him should not perish, but have everlasting life.”) (John 3:16). Il y a seulement 25 mots dans la traduction anglaise, mais 26 dans le Grec. Le nombre VINGT-SIX définit l'évangile, ce qui signifie la bonne nouvelle. VINGT-CINQ définit le pardon des péchés, qui s'obtient en croyant à Jésus-Christ, celui que l'évangile annonce.

    La VINGT-SIXIÈME fois que le nom de Noé apparait est dans Genèse 8:11 où la colombe revint à Noé avec une feuille d'olivier dans son bec. Le texte continue en disant, “... Noé connut ainsi que les eaux avaient diminué sur la terre.” Ce fut une bonne nouvelle pour Noé, et le mot évangile signifie la bonne nouvelle.



NOMBRE VINGT-HUIT - VIE ÉTERNELLE


    VINGT-HUIT est le nombre pour la VIE ÉTERNELLE. Nous trouvons ce nombre en combinant quelques nombres qui se trouvent dans certains passages des Écritures où les mots “VIE ÉTERNELLE” sont écrits.

    “Or, la loi est intervenue pour que l’offense abondât, mais là où le péché a abondé, la grâce a surabondé, afin que, comme le péché a régné par la MORT (23), ainsi la GRÂCE (5) régnât par la justice pour la VIE ÉTERNELLE, par Jésus-Christ notre Seigneur.” (Romains 5:20-21). C'est deux nombres s'additionnent pour la VIE ÉTERNELLE, et les mots “VIE ÉTERNELLE” sont dans ce verset.

    Romains 5:15 parle de “... le don de la GRÂCE.” Romains 6:23 dit, “Car le salaire du péché, c’est la MORT (23) ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la VIE ÉTERNELLE en Jésus-Christ notre Seigneur.” En additionnant 23 pour la MORT et 5 pour la GRÂCE la somme obtenue est 28, qui définit la VIE ÉTERNELLE.

    La même chose se voit dans Jean 5:24. Dans ce verset Jésus fait CINQ (5) énoncés positifs. Il a été prouvé que 5 définit la GRÂCE. Dans la CINQUIÈME déclaration Jésus dit, “... mais il est passé de la MORT (23) à la vie (28).” Examinons ce verset :

1.   “Celui qui écoute ma parole,
2.    et qui croit à celui qui m’a envoyé,
3.    a la vie éternelle
4.    et ne vient point en jugement,
5.    mais il est passé de la MORT  (23) à la vie (28).”


   La GRÂCE est exposée dans les CINQ divisions de ce verset. Dans la CINQUIÈME division l'homme est, “passé de la MORT à la VIE.” La vie à considérer est sans fin, soit la VIE ÉTERNELLE. C'est par la GRÂCE de Dieu qu'une personne passe de la MORT à la VIE. En additionnant 5 pour la GRÂCE à 23 pour la MORT la somme est 28, le nombre pour la VIE ÉTERNELLE.

    La même chose est exposée en examinant Jean 10:27-29. Dans ces versets il y a SEPT énoncés positifs fait par notre Seigneur à propos de ses brebis.

1.   “Mes brebis entendent ma voix ;
2.    je les connais, et
3.    elles me suivent.
4.    Je leur donne la vie éternelle ; et
5.    elles ne périront jamais, et
6.    personne ne les ravira de ma main.
7.    Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous ; et personne ne peut les ravir de 
       la main de mon Père.”


    Voici SEPT énoncés positifs de Jésus concernant la sécurité de ses brebis. SEPT est le nombre qui dénote la COMPLÉTUDE. Que pourrait signifier une sécurité complète sinon une sécurité éternelle ou une vie éternelle? Lorsque les nombres de un à sept sont additionnés ils totalisent VINGT-HUIT. 1 + 2 + 3 + 4 + 5 + 6 + 7 = 28. Dans le quatrième énoncé Jésus a dit, “Je leur donne la VIE ÉTERNELLE...” Le dernier énoncé est le septième, et SEPT dénote la COMPLÉTUDE. Lorsque ces nombres sont multipliés le produit est VINGT-HUIT, le nombre pour la VIE ÉTERNELLE. (4 x 7 = 28).

    Une autre combinaison de nombres qui fait VINGT-HUIT, est lorsque nous additionnons HUIT pour la NOUVELLE NAISSANCE, et VINGT pour la RÉDEMPTION. Hébreux 9:12 déclare que Christ a obtenu une RÉDEMPTION ÉTERNELLE pour nous. Chose certaine, dans la RÉDEMPTION ÉTERNELLE, un enfant de Dieu a le salut éternel. Dans la NOUVELLE NAISSANCE il reçoit la vie même de Dieu, qui est ÉTERNELLE.

    Les tapis de fin lin retors dans le tabernacle étaient de VINGT-HUIT coudées de long. “... La longueur d’un tapis sera de vingt-huit coudées...” (Exode 26:1-2). “CINQ de ces tapis seront joints ensemble...” (v.3). Ce qui associe la GRÂCE avec les tapis de VINGT-HUIT coudées de long. Et la GRÂCE est associée avec la VIE ÉTERNELLE. Paul déclare dans Romains 5:21, “... comme le péché a régné par la mort, ainsi la GRÂCE régnât par la justice pour la VIE ÉTERNELLE, par Jésus-Christ notre Seigneur.”

    Les sept énoncés de notre Seigneur à propos de ses brebis seront considérés plus tard dans cette étude, un par un, à la lumière des nombres de la Bible. Alors le lecteur comprendra mieux pourquoi la VIE ÉTERNELLE est le 4ième énoncé. Chacun des énoncés brillera par sa signification.

    La VINGT-HUITIÈME fois que le nom de Noé est écrit est dans Genèse 8:15. “Alors Dieu parla à Noé, en disant: Sors de l’arche, toi et ta femme, tes fils et les femmes de tes fils avec toi.” (Genèse 8:15-16). Au travers de Noé et de sa famille entrant dans le nouvel âge il y a l'image de ceux qui ont la vie éternelle entrant dans le bonheur absolu pour les temps à venir. Vraiment la Parole de Dieu est merveilleuse.

    Cet écrivain a vérifié le nombre de mots Grec dans Jean 3:14-15 et il en trouva exactement VINGT-HUIT, et les deux derniers sont les mots pour la VIE ÉTERNELLE. Ces mots sont Kai (1) kathos (2) Mosas (3) Huposen (4) tov (5) opin (6) ev (7) ta (8) eramo (9), houtos (10) upsothanai (11) dei (12) ton (13) huion (14) ton (15) anthropos (16) hina (17) pas (18) ho (19) pisteuon (20) eis (21) auto (22) mn (23) apolatai (24), all (25) exa (26) zoan (27) aionian (28). (Jean 3:14-15). Le texte Français est“Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l’homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle.” Néanmoins, même si le texte en Français comporte plus de 28 mots, le texte original n'en a que 28.

    (Note: Cet écrivain essaie de vérifier le nombre de mots dans le langage original, aussi bien qu'en Anglais. Lorsque le nombre est le même dans les deux langages seulement les mots anglais sont utilisés. Sinon le Grec est employé. Si les mots originaux ne se comptent pas un par un le nombre n'est pas utilisé.)


NOMBRE VINGT-NEUF - DÉPART


    VINGT-NEUF est le nombre associé avec DÉPART, ou s’en aller. La 29ième fois que le nom de Noé est écrit est lorsque Noé, ainsi que tous ceux qui étaient avec lui, sortirent de l’arche. (Genèse 8 :18-19). La 29ième fois que le nom d’Abram est écrit est lorsque les rois qui battirent les rois de Sodome et de Gomorrhe prirent Lot et tous ces biens et S’EN ALLÈRENT. (Genèse 14 :12). La 29ième  fois que le nom d’Abraham (pas Abram) est écrit est lorsqu’il raconte à Abimélec l’entente qu’il eut avec Sara lorsqu’il quitta la maison de son père. (Genèse 20 :11-13). La 29ième fois que le nom d’Isaac est écrit est lorsqu’il ALLÂT vers Abimélec à Guérar. (Genèse 26 :1). Auparavant il habitait près du puits de Lachaï-roï. (Genèse 25 :11). La 29ième fois que le nom de Jacob est écrit est lorsqu’il quitta Canaan pour aller à Paddan-Aram. (Genèse 28 :7). La 29ième fois que le nom de Laban est écrit est à l’endroit où Dieu dit à Jacob de quitter le pays de Laban et de retourner dans le pays de sa naissance. La 29ième fois que le nom de Samson est écrit est lorsqu’il se réveilla de son sommeil et S’EN ALLA avec la cheville du tissu et le tissu. (Juges 16:14)




NOMBRE TRENTE - LE SANG DE CHRIST


    TRENTE est le nombre pour le SANG DE JÉSUS-CHRIST. Judas Iscariot a trahi Jésus pour TRENTE pièces d’argent. “Alors l’un des douze, appelé Judas Iscariot, alla vers les principaux sacrificateurs, et dit : Que voulez-vous me donner, et je vous le livrerai ? Et ils lui payèrent TRENTE pièces d’argent.” (Matthieu 26:14-15)

    Après avoir trahi Jésus pour TRENTE pièce d’argent, Judas s’est repenti et rapporta l’argent. “Alors Judas, qui l’avait livré, voyant qu’il était condamné, se repentit, et rapporta les TRENTE pièces d’argent aux principaux sacrificateurs et aux anciens, en disant : J’ai péché, en livrant le SANG innocent. Ils répondirent : Que nous importe ? Cela te regarde. Judas jeta les pièces d’argent dans le temple, se retira, et alla se pendre. Les principaux sacrificateurs les ramassèrent, et dirent : Il n’est pas permis de les mettre dans le trésor sacré, puisque c’est le PRIX DU SANG. Et, après en avoir délibéré, ils achetèrent avec cet argent le champ du potier, pour la sépulture des étrangers. C’est pourquoi ce champ a été appelé champ du SANG, jusqu’à ce jour.” (Matthieu 27:3-8).

    Ceci nous enseigne que TRENTE est le nombre pour LE SANG DE CHRIST. La RÉDEMPTION est au travers du SANG de Christ. “En lui nous avons la RÉDEMPTION par son SANG, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce…” (Éphésiens 1:7). Christ est venu pour racheter l’homme de la loi. “… Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme, né sous la loi, afin qu’il RACHETÂT ceux qui étaient sous la loi, afin que nous reçussions l’adoption.” (Galates 4:4-5). En additionnant 20 pour la RÉDEMPTION à 10 pour la LOI la somme est 30, le prix de la rédemption de la loi, qui était le SANG DE CHRIST.

    Maintenant ajouter 25 pour le PARDON DES PÉCHÉS à 5 pour la GRÂCE et la réponse est encore 30. “En lui nous avons la rédemption par son SANG, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce...” (Éphésiens 1:7).

    La longueur des tapis de poils de chèvre pour le tabernacle étaient de TRENTE coudées. “Tu feras des tapis de poil de chèvre, pour servir de tente sur le tabernacle ; tu feras onze de ces tapis. La longueur d’un tapis sera de TRENTE coudées, et la largeur d’un tapis sera de quatre coudées ; la mesure sera la même pour les onze tapis.” (Exode 26:7-8). Les ONZE tapis de poils de chèvre représentent Jésus portant le jugement pour nos péchés, puisque ONZE est le nombre pour le JUGEMENT. Il le fit lorsque son SANG fut versé à la croix. Le SANG est représenté par les TRENTE coudées, la longueur des tapis.

    Cinq des tapis de poils de chèvre étaient joints ensemble, et les six autres étaient joints ensemble. (Exode 26 :9). Ces deux grands assemblages étaient joints avec 50 agrafes d’airain. (vs. 10-11). Le sixième tapis retombera sur le devant de la tente d’assignation. Ce qui fait que les agrafes d’airain pour les tapis de poils de chèvre ainsi que les agrafes d’or pour les tapis de fin lin retors, allaient au-dessus du voile. “... Tu mettras le voile au-dessous des agrafes...” (Exode 26:33). Voir aussi le verset 9. Ce voile représente la chair de Jésus qui fut déchirée sur la croix. (Hébreux 10 :19-20). Ainsi dans ce voile la croix est exposée. LE SANG de la croix est représenté dans la longueur des tapis de poils de chèvre, 30 coudées,  rencontrant le voile. Le jugement a été rencontré par le SANG de Christ, lequel a été versé à la croix, qui est démontré par le nombre de tapis de poils de chèvre, ONZE. Quelle merveilleuse sagesse est démontrée ici! Y a-t-il jamais eu un livre comme la Bible. Avec quelle brillante sagesse Dieu a-t-il planifié toutes ces choses!

    Le nom de Noé est écrit pour la TRENTIÈME fois  dans Genèse 8 :20 où il bâtit un autel à l’Éternel et offrit de toutes les bêtes pures à l’Éternel. Dans cette association il est dit que l’Éternel sentit une odeur agréable, et promit de ne plus maudire la terre à cause de l’homme. Paul a dit que Christ, “... s’est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur...” (Éphésiens 5:2). Alors la TRENTIÈME fois que le nom de Noé est mentionné il y a image du sang de Christ versé.


NOMBRE TRENTE ET UN - POSTÉRITÉ


    TRENTE ET UN est le nombre qui est associé avec POSTÉRITÉ. La 31ième fois que le nom de Noé est écrit est lorsque Dieu lui dit ainsi qu’à ses fils, “... Soyez féconds, multipliez, et remplissez la terre.” (Genèse 9:1). La 31ième fois que le nom d’Abram est écrit il est question de ses braves serviteurs, NÉS dans sa maison.  (Genèse 14 :14). La 31ième fois que le nom d’Abraham est écrit est lorsqu’il pria pour la maison d’Abimélec, et la femme et les servantes d’Abimélec purent enfanter. (Genèse 20 :17-18). La 31ième fois que le nom de Jacob est écrit est lorsqu’il s’éveilla de son sommeil après que Dieu lui ait dit que sa POSTÉRITÉ serait aussi nombreuse que la poussière de la terre. (Genèse 28 :13-16).

    TRENTE ET UN est le nombre après TRENTE, qui semble ne pas être seulement pour le sang de Christ, mais le sang en général. La 30ième fois que le nom de Noé est écrit est lorsqu’il offre des sacrifices à l’Éternel. (Genèse 8 :20). Il a déjà été démontré à trois endroits que 30 est associé avec le SANG de Christ. (Matthieu 27 :3-8). La 30ième fois que le nom de Samuel est écrit est lorsqu’il offrit un agneau en holocauste. (1 Samuel 7 :9). Dans le même ordre d’idée lorsque Paul a dit que Dieu fit d’un seul SANG toutes les nations des hommes il parlait de l’homme étant la POSTÉRITÉ de Dieu. L’énoncé à propos de la POSTÉRITÉ suit celle à propos du SANG, comme TRENTE ET UN est juste après TRENTE. Voir Actes 17 :26- 29.

NOMBRE TRENTE-DEUX - ALLIANCE


    Le nombre TRENTE-DEUX est associé avec ALLIANCE. La 32ième fois que le nom de Noé est écrit est lorsque Dieu a fait une alliance avec lui. Il y a 32 références dans le Livre de Deutéronome à l’alliance Abrahamique. Dieu a faite alliance avec Noé et sa POSTÉRITÉ juste après lui avoir donné ainsi qu’à ses fils le commandement d’être féconds et de se multiplier. (Genèse 9 :1-9).

    Le nom de Boaz, qui racheta la propriété de Naomi et d’Élimélec (Ruth 4 :1-10) est écrit 20 fois. Le nom de Ruth est écrit 12 fois dans le même Livre. Ces deux nombres additionnés donne 32, et Christ, par qui l’alliance de Dieu avec Abraham est accomplie, était un descendant de Boaz et de Ruth.

NOMBRE TRENTRE-TROIS - PROMESSE


    TRENTE-TROIS est le nombre qui est associé avec promesse. La 33ième fois que le nom de Noé est écrit est lorsque Dieu lui donna l’arc-en-ciel comme signe d’alliance de la promesse qu’IL ne détruira plus jamais toutes chairs par un déluge. (Genèse 9 :13-17).

    Isaac était l’enfant de la promesse. “Pour vous, frères, comme Isaac, vous êtes enfants de la PROMESSE.” (Galates 4:28). La 33ième fois que le nom d’Abraham est écrit est lorsqu’Isaac, l’enfant de la Promesse, est né. Dans le même texte il est écrit que Dieu visita Sara comme il l’avait dit, ou PROMIS. (Genèse 21 :1-2). La 33ième fois que le nom de Jacob est écrit est lorsqu’il a PROMIT à Dieu de lui donner la dîme de tout ce que Dieu lui  donnera. (Genèse 28 :20-22).


NOMBRE TRENTE-CINQ - ESPÉRANCE


    TRENTE-CINQ est le nombre associé avec ESPÉRANCE. “Maintenant donc ces trois choses demeurent: la foi, L’ESPÉRANCE, la charité…” (1 Corinthiens 13:13). Le nombre pour la FOI est 19, et le nombre pour la charité, ou l’amour, est 16, et ces deux nombre font TRENTE-CINQ. Es-ce que le critique devrait s’objecté à l’addition de la valeur des mots de cette façon, alors laissons-le considérer leurs harmonies dans Éphésiens 2 :8.  “Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés...” (Éphésiens 2:8). Le nombre 5 a été démontré être pour la grâce, et le nombre 14 pour le salut, et ces deux nombres, si nous les additionnons, font 19, le nombre de la foi. Dans 2 Thessaloniciens 2 :16 Paul déclare qu’une bonne ESPÉRANCE vient par la grâce. Dans Éphésiens 1 :7 il démontre que la grâce vient par le sang de Christ. Lorsque 5 pour la grâce est additionné à 30 pour le sang de Christ la somme résultante est 35, le nombre pour ESPÉRANCE.

    Il est écrit dans Hébreux 4 :9, “Il y a donc un repos de sabbat réservé au peuple de Dieu.” Nous entrerons dans ce repos lorsque nos corps seront rachetés. Dans Romains 8 :23-24 la rédemption de notre corps est associée avec ESPÉRANCE. Lorsque 15 pour le repos sont additionné a 20 pour la rédemption, la somme est 35 pour ESPÉRANCE.

NOMBRE TRENTE-SIX - ENNEMI


    Le nombre TRENTE-SIX défini ENNEMI. Après qu’Esther eut dit au roi Assuérus le complot visant à détruire son peuple, le texte poursuit en disant, “Le roi Assuérus prit la parole et dit à la reine Esther : Qui est-il et où est-il celui qui se propose d’agir ainsi ?” (Esther 7:5). C’est la 36ième fois que le nom d’Esther est écrit. Alors elle dit, “Esther répondit : L’oppresseur, L’ENNEMI, c’est Haman, ce méchant-là ! Haman fut saisi de terreur en présence du roi et de la reine.” (Esther 7:6). À cet endroit c’est la 36ième fois que le nom d’Haman survient.

    La 6ième fois que le nom d’Haman est écrit est lorsqu’il projette de détruire tous les Juifs. (Esther 3 :6). C’était une violation du sixième commandement qui dit, “Tu ne tueras point.” (Exode 20:13). (Le nombre du Diable est 6, et Jésus l’appela un meurtrier – Jean 8 :44). Six fois six font TRENTE-SIX.

    La 36ième fois que le nom de David est écrit dans 1 Samuel est lorsqu’il vainquit Goliath, son ENNEMI. (1 Samuel 17 :50). Le nombre SIX est associé deux fois avec ce géant. Le nombre SIX se retrouve pour sa grandeur. (v.4). Il avait SIX pièces d’armures. (v.5-7). SIX fois SIX donne TRENTE-SIX. David alla à sa rencontre avec sa foi en Dieu, et obtint la VICTOIRE. (1 Samuel 17 :37-50). Lorsque 19 pour la foi est soustrait de 36 pour ENNEMI le reste est 17, le nombre exacte pour la VICTOIRE. Est-ce que le moderniste et l’athéiste nous diront pourquoi tout s’accorde ainsi?

    Dans Apocalypse 12 :7-11 le dragon est représenté comme un ENNEMI. Il combat contre Michel et ses anges. Il accuse les frères. Jean a dit, “Ils l’ont VAINCU à cause du sang de l’agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la MORT.” Lorsque 23 pour la MORT est additionné à 30 pour la SANG de Christ, la somme est 53. Lorsque 36 pour ENNEMI (celui qui fut vaincu) est soustrait de 56 le reste est 17 pour la VICTOIRE.

    La MORT est un ENNEMI. “Le dernier ennemi qui sera détruit, c’est la mort.” (1 Corinthiens 15:26). “… le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort… ” (Romains 5:12). Lorsque 23 pour la MORT est ajouté à 13 pour le PÉCHÉ la somme est 36 pour ENNEMI. Le croyant a la promesse de la résurrection qui le ramènera d’entre les MORT, L’ENNEMI. Lorsque 33 pour la promesse est soustrait de 36 pour L’ENNEMI le reste est 3, le nombre de la résurrection. Maintenant nous sommes capables de voir la merveilleuse sagesse de Dieu dans son système de nombres.

     La 36ième fois que le nom d’Abram est écrit est lorsque Dieu dit, “… Abram, ne crains point ; je suis ton bouclier...” (Genèse 15:1). Un bouclier sert de protection contre l’ennemi. Nul autre que Dieu peut faire les choses ainsi.


NOMBRE QUARANTE - TENTATION


    QUARANTE est le nombre associé avec TENTATION ou ÉPREUVE. Notre Sauveur a été tenté QUARANTE jours et QUARANTE nuits. “Jésus, rempli du Saint-Esprit, revint du Jourdain, et il fut conduit par l’Esprit dans le désert, où il fut tenté par le diable pendant quarante jours...” (Luc 4:1-2).

    Moïse demeura sur la montagne de Sinaï durant QUARANTE jours et QUARANTE nuit recevant la loi. (Exode 24 :18). Durant son absence de QUARANTE jours le peuple devint impatient et dit à Aaron, “… Allons ! Fais-nous un dieu qui marche devant nous, car ce Moïse, cet homme qui nous a fait sortir du pays d’Égypte, nous ne savons ce qu’il est devenu.” (Exode 32:1). Ce qui les amena à faire le veau d’or d’Exode 32 :2-7. Ainsi Israël tomba durant ces QUARANTE jours de test. Après ceci ils furent éprouvés durant QUARANTE années dans le désert. (Nombre 14 :34).

    L’homme naturel, représenté par le nombre QUATRE, tombe sous la tentation. Romains 8 :3 raconte combien la loi (10) était affaiblie par la chair (4).“Car chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, — Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché, et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’esprit.” (Romains 8:3-4).

    Le nombre QUATRE, qui représente l’homme naturel, multiplié par DIX, qui représente la loi, égale QUARANTE, et montre l’homme dans la chair tombant sous la tentation.

    HUIT, le nombre pour la NOUVELLE NAISSANCE, multiplié par CINQ, le nombre pour la GRÂCE, égale QUARANTE, et montre l’enfant de Dieu, debout sous la tentation. “Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces ; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter.” (1 Corinthiens 10:13).

    VINGT, la rédemption de l’âme, ajoutée à VINGT, la rédemption du corps, donne QUARANTE, et place ceux qui sont rachetés hors de porté de la tentation.

NOMBRE QUARANTE-DEUX - L’OPPRESSION D’ISRAËL ET

LA VENUE DU SEIGNEUR


    QUARANTE-DEUX est le nombre associé avec L’OPPRESSION D’ISRAËL, et L’AVÈNEMENT DU SEIGNEUR sur la terre, autant sa première que sa deuxième venue.

    Il y avait QUARANTE-DEUX générations depuis Abraham jusqu’au premier avènement de Christ. “Il y a donc en tout quatorze générations depuis Abraham jusqu’à David, quatorze générations depuis David jusqu’à la déportation à Babylone, et quatorze générations depuis la déportation à Babylone jusqu’au Christ.” (Matthieu 1:17). Trois fois quatorze générations font QUARANTE-DEUX générations. Donc, Christ est venu la première fois sur cette terre QUARANTE-DEUX générations après Abraham. Ce qui associe sa première venue avec le nombre QUARANTE-DEUX. Est-ce sans signification? Certainement Dieu a planifié les choses ainsi. C’était son plan et son but qu’il y ait exactement QUARANTE-DEUX générations depuis Abraham jusqu’à la postérité promise, Christ, qui est la postérité d’Abraham (Galates 3 :16), qui devait venir la première fois “… lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme…” (Galates 4:4).

    Dans les écrits de Matthieu 1 :17 les mots “David” et “Babylone” se retrouvent deux fois. DEUX est le nombre de la DIVISION; et ces quarante-deux générations sont divisées en trois périodes de quatorze années chacune. TROIS est le nombre pour la RÉSURRECTION, et QUATORZE est le nombre pour la DÉLIVRANCE. Remarquez l’agencement de ces nombres dans Hébreux 2 :14-15, “Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c’est-à-dire le diable, et qu’il DÉLIVRÂT tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude.”

    C’est au travers de la mort et de la résurrection que Christ apporte cette délivrance. TROIS multiplié par QUATORZE pour la DÉLIVRANCE fait QUARANTE-DEUX, l’accomplissement des temps parlés dans Galates 4 :4.

    La seconde venue de notre Seigneur sur la terre sera aussi associée avec le nombre QUARANTE-DEUX. À la fin des QUARANTE-DEUX mois d’oppression d’Israël par la bête, aura lieu la Seconde venue de Christ. “Et alors paraîtra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il anéantira par l’éclat de son avènement.” (2 Thessaloniciens 2:8). “… et il lui fut donné le pouvoir (à la bête) d’agir pendant QUARANTE-DEUX mois.” (Apocalypse 13:5). “Mais le parvis extérieur du temple, laisse-le en dehors, et ne le mesure pas; car il a été donné aux nations, et elles fouleront aux pieds la ville sainte pendant QUARANTE-DEUX mois.” (Apocalypse 11:2). “Et les deux ailes du grand aigle furent données à la femme, afin qu’elle s’envolât au désert, vers son lieu, où elle est nourrie un temps, des temps, et la moitié d’un temps, loin de la face du serpent.” (Apocalypse 12:14). “ ce sera dans un temps, des temps, et la moitié d’un temps, et que toutes ces choses finiront quand la force du peuple saint sera entièrement brisée. (Daniel 12:7).

    Le temps, les temps, et la moitié d’un temps la femme (le reste d’Israël) est cachée les trois ans et demi, ou les QUARANTE-DEUX mois. Dans ces mêmes QUARANTE-DEUX mois la sainte cité (Jérusalem) sera foulée. Dans les mêmes QUARANTE-DEUX mois la bête continuera dans son pouvoir bestial. Christ, à sa seconde venue sur la terre, détruira l’homme de péché, qui est la bête. (2 Thessaloniciens 2 :4-8 et Apocalypse 19 :11-21). Ceci associe la seconde venue de notre Seigneur sur la terre avec le nombre QUARANTE-DEUX.

    Le retour de notre Seigneur à la fin de QUARANTE-DEUX mois du règne de la bête ne doit pas être confondu avec son apparition dans les airs pour venir chercher ses saints.

NOMBRE CINQUANTE - LE SAINT-ESPRIT


    CINQUANTE est le nombre associé au SAINT-ESPRIT et à son travail. Le Saint-Esprit a été versé le Jour de la Pentecôte, qui était CINQUANTE jours après la résurrection de Christ. Dans Lévitique 23 :9-16 il y a un très beau passage qui donne la lumière sur la résurrection de Christ et la venue de l’Esprit CINQUANTE jours après sa résurrection. “L’Eternel parla à Moïse, et dit: Parle aux enfants d’Israël et tu leur diras : Quand vous serez entrés dans le pays que je vous donne, et que vous y ferez la moisson, vous apporterez au sacrificateur une gerbe, prémices de votre moisson. Il agitera de côté et d’autre la gerbe devant l’Eternel, afin qu’elle soit agréée : le sacrificateur l’agitera de côté et d’autre, le lendemain du sabbat (c’est le PREMIER jour de la semaine).” (vs.9-11).

    C’est une image de la résurrection de Christ, qui a eu lieu le PREMIER jour de la semaine, le lendemain du sabbat. “Après le sabbat, à l’aube du PREMIER jour de la semaine, Marie de Magdala et l’autre Marie allèrent voir le sépulcre. Et voici, il y eut un grand tremblement de terre ; car un ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre, et s’assit dessus.” (Matthieu 28:1-2). Alors l’ange dit à la femme, “… Pour vous, ne craignez pas ; car je sais que vous cherchez Jésus qui a été crucifié. Il n’est point ici ; il est ressuscité…” (Matthieu 28:5-6). Ensuite dans 1 Corinthiens 15 :20 il est écrit, “Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, il est les PRÉMICES de ceux qui sont morts.” Donc l’agitation des PRÉMICES de la moisson le lendemain du sabbat était une image de la résurrection de Christ.

    Maintenant, retournons au passage de Lévitique, et regardons le témoignage de l’Esprit répandu. “Depuis le lendemain du sabbat, du jour où vous apporterez la gerbe pour être agitée de côté et d’autre, vous compterez sept semaines entières. Vous compterez CINQUANTE jours jusqu’au lendemain du septième sabbat ; et vous ferez à l’Eternel une offrande nouvelle.” (Lévitique 23:15-16). C’est une image du déversement de l’Esprit qui survint à la Pentecôte, CINQUANTE jours après que Christ soit ressuscité d’entre les morts.

    Maintenant examinons de nouveau le tabernacle. Il y avait CINQUANTE agrafes d’or associées avec les tapis de lin. Il y avait dix tapis de fin lin retors, joints ensemble, CINQ dans un groupe et CINQ dans l’autre. Ces deux groupes de CINQ tapis chaque étaient joints ensemble par CINQUANTE agrafes. (Exode 26 :1-6). Les attaches étaient au-dessus du voile (Exode 26 :33) qui représente la crucifixion de Christ. (Hébreux 10 :19-20). Ce qui associe le travail de l’Esprit avec le travail de la croix, et avec la grâce de Dieu, représenté par le nombre CINQ.

    Le parvis du tabernacle était de CINQUANTE coudées de large. (Exode 27 :12-13). À la fin du côté ouest il y avait DIX colonnes. Entre ces DIX colonnes il y avait NEUF espaces sur les rideaux qui avaient CINQUANTE coudées de long. NEUF représente le fruit de l’Esprit. Le FRUIT de l’Esprit (9) vient par le travail de l’Esprit (50), comme les NEUF espaces sont trouvées dans les toiles de CINQUANTE coudées de long.

    Le nombre CINQUANTE est aussi associé avec le retour d’Israël et la restauration de leur terre que Dieu leur a donné. La CINQUANTIÈME année était une année de jubilé pour le peuple d’Israël. C’était une année où chaque homme revenait et reprenait possession de toutes les terres qu’il pouvait avoir vendu à cause de ses dettes. “Et vous sanctifierez la CINQUANTIÈME année, vous publierez la LIBERTÉ dans le pays pour tous ses habitants : ce sera pour vous le jubilé ; chacun de vous retournera dans sa propriété, et chacun de vous retournera dans sa famille.” (Lévitique 25:10).

    Le retour final et complet des Israélites dans leur terre est associé avec la réception de l’ESPRIT. “C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : Maintenant je ramènerai les captifs de Jacob, J’aurai pitié de TOUTE la maison d’Israël (douze tribus), Et je serai jaloux de mon saint nom. Alors ils oublieront leur opprobre, Et toutes les infidélités qu’ils ont commises envers moi, Lorsqu’ils habitaient en sécurité leur pays, Et qu’il n’y avait personne pour les troubler. Quand je les ramènerai d’entre les peuples, Quand je les rassemblerai du pays de leurs ennemis, Je serai sanctifié par eux aux yeux de beaucoup de nations. Et ils sauront que je suis l’Eternel, leur Dieu, Qui les avait emmenés captifs parmi les nations, Et qui les rassemble dans LEUR PAYS ; Je ne laisserai chez elles aucun d’eux, Et je ne leur cacherai plus ma face, Car je RÉPANDRAI MON ESPRIT sur la maison d’Israël, Dit le Seigneur, l’Eternel.” (Ézékiel 39:25-29).

    Ceci enseigne le retour des Israélites dans leur pays et qu’il n’en restera plus aucun d’eux parmi les nations. Dieu parle d’un temps où Il ne laissera chez elles (les nations) AUCUN d’eux.  Ce qui sortira le dernier Juif vivant hors des pays des nations et le placera dans son propre pays de nouveau. Et ils ne seront plus JAMAIS dispersés parmi les pays des nations. Aussi longtemps qu’un Juif marchera dans les rues des Nations l’accomplissement de cette prophétie ne s’accomplira pas. Alors l’Éternel déversera son Esprit sur eux lorsqu’ils seront tous rapatriés. Le 29ième verset le montre exactement.

    Donc, La CINQUANTIÈME année, une année de jubilé, lorsque chaque homme retournera dans leur possession, était une image du temps où Israël sera retourné dans leur possession : le pays que Dieu donna à ce peuple. Et l’Esprit (50) sera versé sur eux. Ce sera un temps de jubilé ou de grande joie pour Israël. “Les rachetés de l’Eternel retourneront, Ils iront à Sion (leur possession) avec chants de triomphe, Et une joie éternelle (jubilé)) couronnera leur tête ; L’allégresse et la joie s’approcheront, La douleur et les gémissements s’enfuiront.” (Ésaïe 35:10).


NOMBRE SOIXANTE - ORGUEIL


    SOIXANTE semble définir l'ORGUEIL. La statue que Nébucadnetsar a érigée était de SOIXANTE coudées (90 pieds) de haut. (Daniel 3 :1). L'ORGUEIL l’a incité à ériger cette statue. Il eut un songe de cette grande statue (chapitre 2) dont la tête était d’or. Daniel lui dit qu’il (Nébucadnetsar) était cette tête d’or. (Daniel 2 :36-38). Ceci, ainsi que sa grandeur, l’a rempli d'ORGUEIL, tel qu’écrit dans le chapitre 4, verset 30. “… N’est-ce pas ici Babylone la grande, que j’ai bâtie, comme résidence royale, par la puissance de MA force et pour la gloire DE MA MAGNIFICENCE ?” Comme il parlait encore une voix descendit du ciel disant, “… Apprends, roi Nebucadnetsar, qu’on va t’enlever le royaume.” (v.31). Durant sept années il fut privé de sa raison et mangeât l’herbe avec les bêtes des champs. C’était la punition de Dieu contre lui à cause de son ORGUEIL. Ces écrits suivent immédiatement après qu’il eut érigé sa grande statue, ayant SOIXANTE coudées de haut.

    SOIXANTE est SIX fois DIX, les nombres pour Satan et la LOI. Satan  a rempli d'ORGUEIL et de vantardise ceux qui sont sous la loi. “Où donc est le sujet de se glorifier ? Il est exclu. Par quelle loi ? Par la loi des œuvres ? Non, mais par la loi de la foi.” (Romains 3:27).


NOMBRE SOIXANTE-DIX - PUNITION ET RESTAURATION D’ISRAËL


    SOIXANTE-DIX est le nombre associé avec la punition de Dieu envers Israël à cause de leur désobéissance. 2 Chroniques 36 :20-21 montre que la captivité Babylonienne de Juda était due en partie par leur refus de garder l’année sabbatique. “Nebucadnetsar emmena captifs à Babylone ceux qui échappèrent à l’épée ; et ils lui furent assujettis, à lui et à ses fils, jusqu’à la domination du royaume de Perse, afin que s’accomplît la parole de l’Eternel prononcée par la bouche de Jérémie ; jusqu’à ce que le pays eût joui de ses sabbats, il se reposa tout le temps qu’il fut dévasté, jusqu’à l’accomplissement de SOIXANTE-DIX ans.”

    Dans Lévitique 25 :1-4 Dieu commanda à Israël qu’il y ait une année sabbatique, tous les sept ans. Parce qu’ils échouèrent à garder SOIXANTE-DIX sabbats la terre devait être en repos SOIXANTE-DIX ans. Leur idolâtrie les amena à désobéir à la loi de Dieu concernant l’année sabbatique SOIXANTE-DIX fois.

    Puisqu’une année sabbatique devait être observée tous les SEPT ans il y a donc une période de 490 ans pour SOIXANTE-DIX sabbats, ou SOIXANTE-DIX fois SEPT. Ceci fait la lumière sur l’énoncé de notre Seigneur à Pierre dans Matthieu 18 :21-22 et sur la prophétie de Daniel dans Daniel 9 :24-27. Pierre demanda au Seigneur disant, “… combien de fois pardonnerai-je à mon frère, lorsqu’il péchera contre moi ? Sera-ce jusqu’à sept fois ? Jésus lui dit : Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à SEPTANTE fois SEPT fois.” Alors le Seigneur dit à Daniel, “SOIXANTE-DIX (ou SEPTANTE) semaines ont été fixées sur ton peuple et sur ta ville sainte, pour faire cesser les transgressions et mettre fin aux péchés, pour expier l’iniquité et amener la justice éternelle, pour sceller la vision et le prophète, et pour oindre le Saint des saints.” (Daniel 9:24).

    Remarquez ces SOIXANTE-DIX semaines, ou SOIXANTE-DIX fois SEPT années, étaient pour apporter une fin aux péchés et aux transgressions du peuple de Daniel, les Israélites. L’application du système de nombre de la Bible aidera à comprendre ce passage qui a été la source de bien des controverses.

    Premièrement, remarquez que ces SOIXANTE-DIX semaines, ou SOIXANTE-DIX fois SEPT années, égalent exactement la durée du temps auquel Israël échoua d’observer les années sabbatiques. SOIXANTE-DIX fois SEPT années égale 490 ans, la durée durant laquelle les années sabbatiques n’ont pas été observées. Puisque cette période de temps était en relation avec la terre que Dieu a donné à Israël, il est donc envisageable de trouver les SOIXANTE-DIX semaines ou les 490 ans, associé avec la bénédiction de Dieu sur le pays d’Israël. Israël péchât en échouant d’observer la loi de Dieu concernant l’année sabbatique de Dieu. En conséquence, lorsque le temps de la punition d’Israël arrivera à terme, il serait envisageable de trouver la bénédiction de Dieu de nouveau sur Israël. C’est bien d’étudier le Psaumes 85 dans cette association. “Tu as été favorable à TON PAYS, ô Eternel ! Tu as ramené les captifs de Jacob ; Tu as pardonné l’iniquité de ton peuple, Tu as couvert TOUS ses péchés ; Pause. Tu as retiré toute ta fureur, Tu es revenu de l’ardeur de ta colère.” (Psaumes 85:1-3). Et au verset 12, “L’Eternel aussi accordera le bonheur, Et notre terre donnera ses fruits.”

    Ces versets enseignent que le retour d’Israël de captivité, et le pardon des péchés d’Israël est associé avec la bénédiction de Dieu sur le pays, le même pays qu’Israël refusa durant 490 ans, ou SOIXANTE-DIX fois SEPT années, d’observer le sabbat. Ce qui donne SOIXANTE-DIX années sabbatiques qui n’ont pas été observées. Le Seigneur a dit à Daniel, “SOIXANTE-DIX semaines (70x7) ont été fixées sur (1) ton peuple et sur ta (2) ville sainte (Jérusalem), pour (3) faire cesser les transgressions et (4) mettre fin aux péchés (les péchés d’Israël, le peuple de Daniel), pour (5) expier l’iniquité et (6) amener la justice éternelle, (7) pour sceller la vision et le prophète, et (8) pour oindre le Saint des saints.” (Daniel 9:24).

    Dans les versets de Daniel 9 :24 il y a huit choses associées avec les SOIXANTE-DIX semaines qui sont déterminées pour Israël, le peuple de Daniel. HUIT est le nombre pour la nouvelle naissance, et pointe sur un temps où la transgression d’Israël est terminée, leur péchés ont pris fin, lorsque ce peuple a été réconcilié avec Dieu; lorsque les prophéties les concernant ont été accomplies;  qu’ils sont nés de nouveau; lorsqu’ils ont été oints par l’Esprit venu d’en haut; et lorsqu’ils ont été ramenés de la captivité; lorsque la bénédiction de Dieu est à nouveau déversée sur leur pays.

 Une chose qui doit être considérée en association avec la prophétie de Daniel à propos des SOIXANTE-DIX semaines (70x7 années) est la prière de Daniel juste avant cette prophétie. Daniel priait afin que Dieu pardonne les péchés d’Israël. “Mon Dieu, prête l’oreille et écoute ! ouvre les yeux et regarde nos ruines, regarde la ville sur laquelle ton nom est invoqué ! Car ce n’est pas à cause de notre justice que nous te présentons nos supplications, c’est à cause de tes grandes compassions. Seigneur, écoute ! Seigneur, pardonne ! Seigneur, sois attentif ! Agis et ne tarde pas, par amour pour toi, ô mon Dieu ! Car ton nom est invoqué sur ta ville et sur ton peuple. Je parlais encore, je priais, je confessais mon péché et le péché de mon peuple d’Israël, et je présentais mes supplications à l’Eternel, mon Dieu, en faveur de la sainte montagne de mon Dieu ; je parlais encore dans ma prière, quand l’homme, Gabriel, que j’avais vu précédemment dans une vision, s’approcha de moi d’un vol rapide, au moment de l’offrande du soir. Il m’instruisit, et s’entretint avec moi. Il me dit : Daniel, je suis venu maintenant pour ouvrir ton intelligence. Lorsque tu as commencé à prier, la parole est sortie, et je viens pour te l’annoncer ; car tu es un bien-aimé. Sois attentif à la parole, et comprends la vision ! SOIXANTE-DIX SEMAINES ont été fixées sur ton ...” (Daniel 9:18-24).

    Ainsi la vision des SOIXANTE-DIX semaines a été une réponse à la prière de Daniel venant de Dieu afin de pardonner les péchés d’Israël. Pour cette raison il est envisageable que les péchés d’Israël soient pardonnés et qu’Israël soit restauré à la fin de ces SOIXANTE-DIX semaines.

    Toutes ces choses sont prédites dans la prophétie d’Ézéchiel. “Je vous retirerai d’entre les nations, je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai dans votre pays.” (Ézékiel 36:24). C’est le retour d’Israël de la captivité dans leur pays. “Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés ; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles.” (Ezékiel 36:25). Une fin sera apportée aux transgressions et aux péchés d’Israël, et ils seront réconciliés avec Dieu. Ceci accomplit les paroles de Dieu dites à Daniel lorsqu’il a dit, “…pour faire cesser les transgressions et mettre fin aux péchés, pour expier…” (Daniel 9:24). Ce qui est conforme à ce que le Seigneur a dit par Ézékiel, “Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair.” (Ezékiel 36:26). C’est la nouvelle naissance d’Israël. Maintenant notez ce qui suit, “Je mettrai mon esprit en vous, et je ferai en sorte que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois.” (v.27). La justice éternelle sera amenée et Israël sera oint avec l’Esprit. (Daniel 9 :24).

    Ensuite, Le pays d’Israël sera béni, “Vous habiterez le pays que j’ai donné à vos pères ; vous serez mon peuple, et je serai votre Dieu. Je vous délivrerai de toutes vos souillures. J’appellerai le blé, et je le multiplierai ; je ne vous enverrai plus la famine. Je multiplierai le fruit des arbres et le produit des champs...” (Ezékiel 36:28-30).

    Les opposants de la position pré-millénial concernant les SOIXANTE-DIX semaines de Daniel ont assumé que lorsque l’onction du très saint, référant à Christ, était en considération. C’est l’opinion de l’écrivain que le peuple d’Israël est en considération. Dans Deutéronome 7 :6 Moïse leur a dit, “Car tu es un peuple saint pour l’Eternel, ton Dieu ; l’Eternel, ton Dieu, t’a choisi, pour que tu fusses un peuple qui lui appartînt ENTRE TOUS LES PEUPLES (très saint) qui sont sur la face de la terre.” À deux autres endroits Daniel réfère à Israël comme un peuple saint. (Daniel 8 :24 et 12 :7). Lorsque Dieu aura terminé de les punir il promet de verser son Esprit sur eux. “ Maintenant je ramènerai les captifs de Jacob, J’aurai pitié de toute la maison d’Israël… Alors ils oublieront leur opprobre, Et toutes les infidélités qu’ils ont commises envers moi… Je ne laisserai chez elles aucun d’eux, Et je ne leur cacherai plus ma face, Car je répandrai mon esprit sur la maison d’Israël, Dit le Seigneur, l’Eternel.” (Ezékiel 39:25-29). Voici l’onction de ce peuple par l’Esprit de Dieu après avoir porté leur honte, la punition de leurs péchés, et après que leurs péchés et leurs transgressions seront terminés.

    Une autre chose à considérer est qu’il y a TROIS divisions aux SOIXANTE-DIX semaines de Daniel; SEPT semaines, SOIXANTE-DEUX semaines, et UNE semaine. (Daniel 9 :24-27). Il y a SEPT semaines de SEPT (49 ans), jusqu’à la sortie du commandement de restaurer et de rebâtir la ville. Ceci réfère probablement au temps de Néhémie, qui reconstruisit les murs de Jérusalem en des temps difficiles. Daniel a dit, “… les places et les fossés seront rétablis, mais en des temps fâcheux.” (Daniel 9:25). Voir Néhémie 4 :6. Le reste du chapitre parle de l’oppression que les Juifs ont eue lorsqu’ils reconstruisaient la muraille, et comment ils avaient continuellement leurs épées et leurs lances avec eux en travaillant. (vs. 7-23).

    SOIXANTE-DEUX semaines de plus que les SEPT donnent au moment où Israël rejette Christ, et sa crucifixion. “Et après les soixante-deux semaines, le Messie sera retranché, et il n'aura pas de successeur...” (Daniel 9:26).

    Ce qui laisse UNE semaine, ou une période de SEPT années, pour compléter les SOIXANTE-DIX. C’est la TROISIÈME des TROIS divisions des SOIXANTE-DIX semaines de Daniel, c’est-à-dire, SEPT semaines, SOIXANTE-DEUX-SEMAINES, et UNE semaine. TROIS est le nombre pour la résurrection. Donc, selon la règle des nombres de la Bible, il est à envisager que la TROISIÈME division des SOIXANTE-DIX semaines de Daniel, ou UNE semaine, (SEPT ans), soit après la résurrection des saints. C’est confirmé par les mots de la fin du Seigneur à Daniel, “Et toi, marche vers ta fin ; tu te reposeras (mort), et tu seras debout pour ton héritage (vivre de nouveau) à la fin des jours.” (Daniel 12:13).

    Pour comprendre pourquoi les SOIXANTE-NEUF (7 plus 62) semaines ont terminées lorsque Christ a été crucifié et que la dernière semaine est dans le futur, il  faut garder à l’esprit qu’Israël a été retranché lorsque Christ a été rejeté et crucifié, pour être enté plus tard. Juste quelque jours avant sa crucifixion Jésus pleura sur Jérusalem et dit, “Voici, votre maison vous sera laissée déserte ;” (Matthieu 23:37-38). L’horloge d’Israël s’est arrêtée à la fin des SOIXANTE-NEUF semaines. Ensuite Jésus a dit, “ Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !” (Matthieu 23:39). Israël est maintenant amputé de l’olivier franc. (Romains 11 :11-25). Un aveuglement temporaire est sur eux jusqu’à ce que la totalité des païens soient entrée. (v.25). Lorsque la totalité des païens sera entrée, alors le temps sera venu pour Israël d’être enté de nouveau. L’horloge d’Israël redémarrera de nouveau et la SOIXANTE-DIXIÈME semaine, ou les SEPT dernières années arriveront.

    Daniel 9 :27 montre la dernière semaine, la SOIXANTE-DIXIÈME, sera divisé en DEUX périodes de trois ans et demi chacune. “Il fera une solide alliance avec plusieurs pour UNE semaine, et durant la moitié de la semaine il fera cesser le sacrifice et l’offrande ; le dévastateur (La Petite Corne ou la Bête) commettra les choses les plus abominables, jusqu’à ce que la ruine (la fin des SOIXANTE-DIX semaines) et ce qui a été résolu fondent sur le dévastateur.” La dernière moitié de cette semaine, après le QUARANTE-DEUXIÈME mois, la sainte cité (Jérusalem) sera foulée, selon la prophétie d’Apocalypse 11 :1-2. Ce sera le 42ième mois de la puissance universelle et de la persécution de la Bête d’Apocalypse 13 :4-8. À la fin des 42 mois du règne cruel de la Bête, Christ reviendra avec gloire sur la terre et la bête rencontrera son destin. (Apocalypse 19 :11-21). Ce qui terminera la SOIXANTE-DIXIÈME semaine d’Israël. Ça sera inauguré par le règne de mille ans, et l’errance d’Israël sera finie pour toujours. (Apocalypse 20 :1-6).

    Ésaïe dit a Israël, “Ton soleil ne se couchera plus, Et ta lune ne s’obscurcira plus ; Car l’Eternel sera ta lumière à toujours, Et les jours de ton deuil seront passés. Il n’y aura plus que des justes parmi ton peuple, Ils posséderont à toujours le pays ; C’est le rejeton que j’ai planté, l’œuvre de mes mains, Pour servir à ma gloire.... Moi, l’Eternel, je hâterai ces choses en leur temps.” (Esaïe 60:20-22).

    Lorsque ceci s’accomplira la transgression d’Israël ne sera plus, une fin sera apportée à leurs péchés, la réconciliation sera venue pour eux, la justice éternelle sera apportée, et la vision et la prophétie les concernant auront été accomplies, selon les SOIXANTE-DIX semaines déterminées de Daniel sur son peuple.

    Les adversaires du temps pré-millénial à propos des SOIXANTE-DIX semaines de Daniel arrêtent les SOIXANTE-DIX semaines avec la destruction de Jérusalem par Tite. Ils les terminent avec Israël encore dans leurs péchés et leur incrédulité. Ils ignorent la prière de Daniel pour le pardon des péchés d’Israël. Ils ignorent la fin de la transgression d’Israël et de leurs péchés desquels Daniel parle. Ils ignorent la restitution d’Israël. Ils ignorent la partie concernant la terre d’Israël, qui est associée avec l’année sabbatique, décrite dans toutes les prophéties. Ils ne prennent pas en considération le pardon des péchés d’Israël après que leur punition soit terminée. Ils ne prêtent aucune attention à la règle des nombres de la Bible. Jésus associe SEPTANTE fois SEPT fois avec le pardon des péchés dans Matthieu 18 :21-22. Israël échoua à observer SOIXANTE-DIX années sabbatiques. (2 Chroniques 36 :21). Une année sabbatique survenait tous les SEPT ans, “Mais la septième année sera un sabbat, un temps de repos pour la terre, un sabbat en l’honneur de l’Eternel…” (Lévitique 25:4). Ainsi Israël pécha contre la loi concernant le sabbat durant 490 ans, ou SOIXANTE-DIX fois SEPT ans. (SOIXANTE-DIX années sabbatiques s’étendraient sur une période de 490 ans, ou 70 x 7 années). Ceci coïncide avec les SOIXANTE-DIX semaines ou SOIXANTE-DIX fois SEPT années de Daniel 9 :24. Lorsque cette période de temps sera arrivée les péchés D’Israël seront pardonnés, et ils (Israël) seront restaurés dans leur pays, et le pays sera béni.

    Les adversaires de la doctrine du pré-millénial ne considèrent pas ces SOIXANTE-DIX années sabbatiques, et ce que Jésus dit à propos du pardon des SEPTANTE fois SEPT. Assurément ces nombres et leurs associations doivent être considérés dans l’étude de ce passage dans Daniel. En ne les considérant pas cette prophétie reste ténébreuse.

NOMBRE CENT - L’ÉLECTION DE LA GRÂCE DE DIEU


    CENT est le nombre qui définit L’ÉLECTION DE LA GRÂCE DE DIEU, ou LES ENFANTS DE LA PROMESSE. Isaac, un enfant de la promesse, est né lorsque son père avait CENT ans. “Abraham était âgé de CENT ans, à la naissance d’Isaac, son fils.” (Genèse 21:5). Isaac était un type de l’enfant de la promesse, ou la postérité promise. “Pour vous, frères, comme Isaac, vous êtes enfants de la promesse” (Galates 4:28). “… En Isaac sera nommée pour toi une postérité, c’est-à-dire que ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont enfants de Dieu, mais que ce sont les enfants de la promesse qui sont regardés comme la postérité.” (Romains 9:7-8).

    Le nombre CENT est associé avec Isaac semant, récoltant et Dieu bénissant. “Isaac sema dans ce pays, et il recueillit cette année le CENTUPLE; car L’ÉTERNEL LE BÉNIT.” (Genèse 26:12). Isaac reçu au CENTUPLE à la récolte. Dans sa parabole sur l’ivraie Jésus a dit, “… la moisson c’est la fin du monde…”.  Alors le Seigneur ramassera le blé (la moisson) dans son grenier. Cette moisson sera à la fin de l’ère du royaume.

    Jésus compara ceux qu’ils sauveraient à la CENTIÈME brebis, rassemblés dans son troupeau “Car le Fils de l’homme est venu sauver ce qui était perdu. Que vous en semble ? Si un homme a CENT brebis, et que l’une d’elles s’égare, ne laisse-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres sur les montagnes, pour aller chercher celle qui s’est égarée ?” (Matthieu 18:11-12). Il a dit, “J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie ; celles-là, il faut que je les amène ; elles entendront ma voix, et il y aura un SEUL TROUPEAU, un seul berger.” (Jean 10:16). À ceci Jésus compare les SIENS aux BREBIS, qui seront rassemblés en un TROUPEAU. Dans la parabole de Matthieu 18 :11-12 il a utilisé CENT brebis pour illustrer ceux qu’il sauverait.

    Maintenant que nous avons vu que notre Seigneur compare ses propre brebis réunies dans un SEUL TROUPEAU, appliquons ceci au tabernacle. Le parvis du tabernacle était tout autour du tabernacle, comme une bergerie. Ce parvis avait CENT coudées de long, CINQUANTE coudées de larges, DE TOUS CÔTÉS, et la hauteur avait CINQ coudées de toiles de fin lin retors, et leurs bases d’airain. Voir Exode 27 :18.

    Dans les CENT coudées de long la doctrine de L’ÉLECTION est enseignée. Dans les CINQ coudées est la  GRÂCE. Dans la longueur et la hauteur il y a l’ÉLECTION DE LA GRÂCE DE DIEU. Les CINQUANTE coudées de la largeur du parvis enseignent le Saint-Esprit étant donné à tous ceux de L’ÉLECTION DE LA GRÂCE DE DIEU. En parlant du Saint-Esprit Pierre a dit, “Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, EN AUSSI GRAND NOMBRE QUE LE SEIGNEUR NOTRE DIEU LES APPELLERA.” (Actes 2:39)

    Il y avait CENT bases d’argent dans le tabernacle, qui étaient faites de CENT talents d’argent, qui étaient l’argent donné pour la rédemption. “L’argent de ceux de l’assemblée dont on fit le dénombrement montait à CENT talents et mille sept cent soixante-quinze sicles, selon le sicle du sanctuaire.” (Exode 38:25). “Les CENT talents d’argent (l’argent rédemptrice d’Exode 30 :12-14) servirent à fondre les bases du sanctuaire et les bases du voile, CENT bases pour les CENT talents, un talent par base.” (Exode 38:27).

    Ainsi le nombre total de talent pour la monnaie (d’argent) rédemptrice qui a été utilisée dans le tabernacle était de CENT, et il y avait CENT bases d’argent. C’était la somme totale pour fermer le parvis du tabernacle lui-même. Pour cette raison ce CENT est l’expression du nombre entier de L’ÉLU, ou de TOUS ceux qui seront sauvés.

    Ne laissons pas le lecteur croire qu’il y aura seulement 100 personnes de sauvées. Le nombre CENT est le nombre qui signifie L’ÉLU. Seulement Dieu connait combien il y en aura.

    Mais il y avait de l'argent de rachat en plus de ce qui est entré dans les CENT bases d'argent dans le tabernacle. Il y avait mille, sept cent soixante-quinze sicles de plus que les CENT talents. Ce qui servit à la fabrication des crochets et des tringles pour les colonnes et les chapiteaux du parvis. “On fit ses cinq colonnes et leurs crochets, et l’on couvrit d’or leurs chapiteaux et leurs tringles ; leurs cinq bases étaient d’airain.” (Exode 36:38). Tout ceci allait sur le dessus des colonnes du parvis. Les crochets des colonnes du voile et de la porte du tabernacle étaient faits d’or. (Exode 26 :32 et 37). Ce surplus d’argent sur les colonnes autour du parvis enseigne une offre de rédemption à tous le peuple. Mais dans les CENT bases d’argent du tabernacle, et du parvis de CENT coudées de long, il y a une leçon imagée de seulement ceux qui bénéficierons de l’offre rédemptrice de Dieu. Ceux-ci sont les CENT brebis du troupeau.

    Peut-être que le lecteur a remarqué que le nombre CENT survient deux fois dans le parvis, une fois pour les toiles du côté sud, et une fois pour le côté du côté nord. Ces toiles de CENT coudées, suspendues sur les VINGT colonnes de chaque côté. VINGT représente la RÉDEMPTION. (Voir Exode 27 :9-11). Il y deux fois la rédemption pour les ÉLUS; la rédemption pour l’âme, et la rédemption pour le corps. Les côtés sont égaux, enseignant qu’autant de ceux qui recevront la rédemption de l’âme, de même ils recevront la rédemption de leur corps. “… et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés.” (Romains 8:30).

    Il y avait aussi CENT agrafes pour les tapis du tabernacle. Dans les tapis de fin lin il y avait CINQUANTE agrafes d’or. (Exode 26 :6). Pour les tapis de poil de chèvre il y avait CINQUANTE agrafes d’airain. (v.11).  Ce qui donne CENT agrafes, ou deux fois CINQUANTE. CINQUANTE est le nombre pour le Saint-Esprit. Ce qui enseigne que l’Esprit est donné à chaque enfant de la promesse. “Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.” (Actes 2:39). Le Saint-Esprit ne rend pas seulement témoignage au salut (Romains 8 :16), mais garantit la rédemption du corps. (Éphésiens 1 :13; 4 :30; 2 Corinthiens 5 :5).
 

NOMBRE SIX CENT - LUTTE


    SIX CENTS est le nombre associé avec LUTTE. Pharaon poursuivit Israël avec SIX CENTS chariots. “Il prit six cents chars d’élite, et tous les chars de l’Égypte ; il y avait sur tous des combattants.” (Exode 14:7).

    Israël, sous Schamgar, battit SIX CENTS hommes des Philistins avec un aiguillon de bœuf. (Juges 3 :31).

    SIX CENTS des soldats de la tribu de Benjamin s’échappèrent du massacre d’une bataille et se cachèrent au rocher de Rimmon. (Juges 20 :46-47).

    Les Danites envoyèrent SIX CENTS hommes combattre avec des armes de guerre pour prendre la ville de Laïs. (Juges 18 :7-11).

    La lance de Goliath pesait SIX CENTS sicles de fer. (1 Samuel 17 :7).

    David avait environ SIX CENTS hommes avec lui lorsqu’il était poursuivit par Saül. (1 Samuel 23 :13).

    Avec SIX CENTS hommes David a poursuivi et a défait les Amalécites. (1 Samuel 30 :1-18).

NOMBE SIX CENT SOIXANTE SIX - LE NOMBRE DE LA BÊTE


    SIX CENT SOIXANTE-SIX est le nombre que la Bible définit sans aucun doute comme le NOMBRE DE LA BÊTE. “C’est ici la SAGESSE. Que celui qui a de l’intelligence CALCULE le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est SIX CENT SOIXANTE-SIX.” (Apocalypse 13:18).

    Maintenant que la connaissance de la variété des nombres a été acquise le NOMBRE DE LA BÊTE peut être CALCULÉ, et la Bible nous montre où commencer à calculer. Apocalypse 13 :18, qui donne le nombre de la bête, et dit au lecteur de calculer ce nombre, commence en disant, “C’est ici la SAGESSE.” Cet énoncé est suivi par une série de nombres qui s’additionne à 666, le nombre de la BÊTE. Le passage doit être lu et pris en compte selon Apocalypse 17 :14. Ce verset dit, “Ils COMBATTRONT contre l’agneau, et l’agneau les vaincra.” (Apocalypse 17:14). Le nombre pour COMBATTRE ou LUTTE est 600.

    Au verset 9 il y a 7 têtes, 7 montagnes, et 1 femme. Au verset 10 il y a 7 rois, 5 sont tombés, 1 existe, 1 autre n’est pas encore venu. Au verset 11 il est dit que la bête était le 8ième, et elle était du nombre des 7, et qu’elle allait à la perdition. Au verset 12 il y a 10 cornes, et 10 rois, et 1 heure. Au verset 13 ils ont 1 même dessein, et ils donnent leur autorité et puissance à la bête. Ensuite au verset 14 il y a un combat, et le nombre pour çela est 600. 7 plus 7 plus 1 plus 7 plus 5 plus 1 plus 1 plus 8 plus 7 plus 10 plus 10 plus 1 plus 1 plus 600 égale 666.

    Ainsi les 7 têtes, 7 montagnes, 1 femme, 7 rois, 5 qui sont tombés, 1 qui n’est pas encore venu, le 8ième, qui est du nombre des 7, les 10 cornes, 10 rois, 1 heure, 1 dessein, et 600 pour lutte égale 666, le NOMBRE DE LA BÊTE. Ces nombres sont tous issus de la Bible.

    Dans la bête qui est la 8ième, et qui est du nombre des 7, on voit la NOUVELLE  tête d’une forme qui a repris vie de la grande puissance vue par Daniel dans Daniel 7 :1-8. Lorsque ce passage est comparé avec Apocalypse 13 :1-2 et Apocalypse 17 :9-13 le lecteur verra tous les éléments dans la bête d’Apocalypse qui se retrouvent dans les quatre bêtes de la prophétie de Daniel, c’est-a-dire, le lion, l’ours, le léopard, les 10 cornes et les 7 têtes. Daniel a vu 4 bêtes, une qui avait 4 têtes. Ce qui donne 7 têtes sur 4 bêtes. Jean a vu 7 têtes sur 1 bête. Tout ceci indique un gouvernement mondial dans les derniers jours, qui sera combiné avec tous les éléments des 4 royaumes que Daniel a vu en une grande nation. Ce semble être ce qui est en construction dans le monde aujourd’hui.

    Si le lecteur regarde les nombres additionnés utilisés pour le calcul du nombre 666, il trouvera que le 5ième dans la liste est CINQ, le 8ième est HUIT, et le 10ième est DIX. Jean a dit, “Que celui qui a de l’intelligence CALCULE le nombre de la BÊTE.” (Apocalypse 13 :18). Les nombre 5, 8, et 10 sont les nombres qui coïncident avec eux-mêmes dans la liste. Ces trois nombres additionnés ensemble, donne 23, ou la MORT. Ceux qui refuseront de se soumettre à l’autorité de la bête seront tués, à moins qu’ils ne se cachent. Il est dit, “Et il lui fut donné d’animer l’image de la bête, afin que l’image de la bête parlât, et qu’elle fît que tous ceux qui n’adoreraient pas l’image de la bête fussent tués.” (Apocalypse 13:15).

    Mais ceux qui lisent et comprennent iront se cacher et se sauveront du martyre. Jésus a dit, “C’est pourquoi, lorsque vous verrez l’abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établie en lieu saint, (QUE CELUI QUI LIT FASSE ATTENTION! (COMPRENNE) alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes;” (Mt 24:15-16) “Que celui qui a de l’intelligence CALCULE le nombre de la BÊTE.” (Apocalypse 13 :18). Ajoutez ceci à ce que Jésus a dit au verset plus haut à propos de la compréhension, et la lumière viendra. Dans Matthieu 24 :13 Jésus a dit, “Mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé.” (Matthieu 24:13). Les gens qui lisent et qui comprennent seront capables de s’enfuir dans les montagnes en se cachant au temps approprié pour se sauver d’une mort physique. La façon de lire et de comprendre est clairement démontrée dans le 5 et le 8 de la liste plus haut, et ressort sans aucun contraste avec les autres équations. CINQ, le nombre de la GRÂCE, montre que ceux qui ont de l’intelligence seront ceux qui ont la grâce. La grâce, lorsqu’elle travaille dans le cœur par la TRINITÉ, apporte la NOUVELLE NAISSANCE, ou le nombre 8, (8 est trois de plus que 5, et 3 est pour la TRINITÉ). Le discernement des écritures est possible seulement pour ceux qui sont nés de nouveau. Ceux-ci ne sont pas les sauvés qui seront restés lors de l’enlèvement, mais ceux qui seront sauvés durant la Grande Tribulation, après l’enlèvement des saints. Le nombre pour le salut est QUATORZE. QUATORZE nombres sont nécessaires (Apocalypse 17 :9-14) pour CALCULER le NOMBRE de la BÊTE. 7 plus 7 plus 1 plus 7 plus 5 plus 1 plus 1 plus 8 plus 7 plus 10 plus 10 plus 1 plus 1 plus 600 égale 666. Ceux qui sont capables de CALCULER (additionner) ces nombres comprendront, et, en comprenant, ils pourront se sauver eux-mêmes de la mort physique que la bête infligera à ceux qui refuseront de se prosterner devant elle. Ils se sauveront en allant se cacher. Voyez Matthieu 24 :15-22 et Apocalypse 12 :14.

    En retournant à Apocalypse 17 :9 et en comptant vers la fin du verset 11, le lecteur trouvera le nombre de la PERDITION, ou le LAC DE FEU. Dans ces versets se retrouvent 7 têtes, 7 montagnes, 1 femme, 7 rois, 5 sont tombés, 1 existe, 1 autre n’est pas encore venu et le 8ième, qui est du nombre des 7. Ces nombres additionnés, font 44, et le dernier verset termine avec le mot PERDITION. 7 plus 7 plus 1 plus 7 plus 5 plus 1 plus 1 plus 8 plus 7 égalent 44, PERDITION.

    Le NOMBRE DE LA BÊTE peut s’atteindre aussi en ajoutant 66, le nombre de l’adoration des idoles, et 600, le nombre pour combat. Autant l’adoration des idoles que les combats seront associés avec la bête. “Elle (le faux prophète) opérait de grands prodiges, même jusqu’à faire descendre du feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes. Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu’il lui était donné d’opérer en présence de la bête, disant aux habitants de la terre de faire une IMAGE à la bête qui avait la blessure de l’épée et qui vivait. Et il lui fut donné d’animer l’image de la bête, afin que l’image de la bête parlât, et qu’elle fît que tous ceux qui N’ADORERAIENT PAS L’IMAGE de la bête fussent tués.” (Apocalypse 13:13-15).

    Dans Apocalypse 19 :19 Jean a dit, “Et je vis la bête, et les rois de la terre (10 d’entre eux, Apocalypse 17 :12-14), et leurs armées rassemblées pour faire la guerre à celui qui était assis sur le cheval (v.11) et à son armée (v.14).”

    Le NOMBRE de la BÊTE est aussi égale à 60 pour l’orgueil, plus 6 pour l’influence de Satan, plus 600 pour lutte, totalise : 666.

    À la fin du règne de 42 mois de la bête, qui sera associé avec le faux prophète, Christ reviendra sur la terre, et la bête (1) et le faux prophète (2) seront jetés dans le lac de feu, ce qui signifie une séparation éternelle de Dieu. (Apocalypse 13 :5 et 19 :20). DEUX est le nombre de la DIVISION ou SÉPARATION. Lorsque 2 est ajouté à 42 la somme est 44, pour PERDITION. Ce nombre est 4 fois 11. QUATRE est pour l’homme naturel, et ONZE pour le jugement. Donc, le JUGEMENT ETERNEL, est pour l’homme naturel, et l’amènera à la perdition, s’il reste dans sa condition perdue.

    L’écrivain ressent le besoin de partager encore plus d’informations importantes sur le nombre de la bête avant de terminer ce livre. Cela ajoute encore plus d’information sur la signification des nombres qui ont déjà été discutés, et porte le coup fatal au post millénariste, a millénariste, et les anti-millénariste et établit fermement la position pré-millénariste concernant le règne de Jésus et de ses saints.

    Il a été démontré que le nombre TRENTE-SIX est le nombre pour ennemi. Lorsque les nombres de 1 à 36 sont additionnés, la somme est 666, le nombre de la bête.

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
Total 666
    La bête sera un ennemi du Seigneur et de ses saints durant la période de tribulation. Il tirera sa puissance du Diable ou de Satan, qui est LE GRAND ENNEMI. (Apocalypse 13-1 :2).  Ce n’est pas accidentel que les nombres de 1 à 36 soient pour ENNEMI, qu’ils s’additionnent pour donner 666, le nombre de la bête.

    Paul a dit dans Éphésiens 5 :13 “… car tout ce qui est manifesté est lumière.” Le nombre 22 a été démontré être le nombre de la LUMIÈRE. Le nombre 600 a été démontré pour définir les LUTTES.

    La bête sera jetée dans le lac de feu, ou de perdition, à la bataille  “… du grand jour du Dieu tout-puissant.” (Apocalypse 16:13-16 et 19 :11-21).  “Et je vis la bête, et les rois de la terre, et leurs armées rassemblées pour faire la guerre à celui qui était assis sur le cheval (Christ, vs. 11-16) et à son armée. Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui avait fait devant elle les prodiges par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adoré son image. Ils furent tous les deux jetés vivants dans l’étang ardent de feu et de soufre. Et les autres furent tués par l’épée qui sortait de la bouche de celui qui était assis sur le cheval ; et tous les oiseaux se rassasièrent de leur chair.” En ce temps le vrai caractère de la bête, et son alliance avec le Diable ou Satan sera mis en lumière. Lorsque 22 pour la LUMIÈRE est ajouté à 600 pour la bataille ou  LUTTE, et 44 pour PERDITION, la somme est 666, le nombre de la bête.

    Christ viendra au milieu de la bataille de l’Harmaguédon, ou le grand jour du Dieu tout-puissant. “Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille, et qui garde ses vêtements, afin qu’il ne marche pas nu et qu’on ne voie pas sa honte ! Ils les rassemblèrent dans le lieu appelé en hébreu Harmaguédon.” (Apocalypse 16:15-16). Immédiatement après que la bête soit jetée dans le lac de feu à la venue du seigneur dans la bataille, Satan sera lié pour mille ans. (Apocalypse 20 :1-3). QUARANTE-DEUX est le nombre pour la venue de Christ. SIX CENT est le nombre pour LUTTE, ou la bataille. DIX-HUIT est le nombre pour esclavage (Luc 13 :16). SIX a été vu pour être le nombre de Satan. Lorsque ces nombres sont additionnés la somme est 666, le nombre de la bête, ceux à qui Satan donnera le pouvoir.

42     -    LA VENUE DE CHRIST
600   -    LUTTE
18     -    LIER ou ESCLAVAGE
6       -    SATAN

TOTAL    666

    Ainsi nous pouvons voir que cette combinaison s’additionne jusqu’à 666, le nombre la bête, qui sera étroitement alliée à Satan. Il faut le nombre de la venue de Christ, le nombre pour la lutte (La bataille de l’Harmaguédon), le nombre pour lier, et le nombre pour Satan qui s’additionnant donne 666. Enlevez un de ces facteurs et l’équation n’égalerait pas ce nombre. Ce qui prouve que la venue de Christ, la bataille du grand jour du Dieu tout-puissant, et Satan lié font partie de la même association. Ce qui établi pour toujours la position pré millénial concernant le retour de Christ sur la terre avant que Satan soit lié, et que ce retour sera associé avec la bataille de l’Harmaguédon. Ainsi le retour de Christ doit être avant que Satan soit lié pour mille ans. S’il revient avant que Satan soit lié pendant mille ans, alors Christ reviendra avant le mille ans, puisque le règne de mille ans prendra place durant le temps où Satan sera lié pour mille ans.

    Alors laissons les adversaires de la position pré millénial débattent avec les arguments ci-haut. Les nombres ne mentent pas. Dieu a arrangé son système de nombre de sorte que la vérité soit identifiée et que l’erreur soit étiquetée. Alors laissons les adversaires de la position pré millénial prendre les nombres et prouver leur position s’ils le peuvent. Ils ne le peuvent pas, et ils n’y arriveront jamais. Il y a une bonne raison. Ils ne peuvent jamais les faire adapter à leur fausse théorie.

    Le peuple de Dieu est encouragé dans la Parole de Dieu à calculer le nombre de la bête. “C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six.” (Apocalypse 13:18). Ça serait impossible sans la connaissance du système des nombres de la Bible. Mais la connaissance de ce système, et seulement cela, rend possible de bien calculer ce nombre. Cet écrivain a apporté plusieurs combinaisons des nombre de la Bible, tous issues de la Parole de Dieu,  et toutes associées à la bête, s’additionnant pour donner 666, le nombre de la bête. Quelques-unes de ces combinaisons se sont illustrées quelques jours avant l’impression de ce livre. L'auteur n’a pas non plus révisé le système des numéros qu'il avait déjà trouvé. Qu’est-ce que les septiques diront ? Riront-ils de l’avertissement de Dieu à calculer le nombre de la bête ? Si non, ils doivent donc accepter son système de nombre et le calculer.


ÉQUATIONS BIBLIQUES


    Il est intéressant de remarquer quelques équations Bibliques en terminant cette partie du livre, et comment des nombres différents s’additionnent pour donner d’autres nombres Bibliques.

    Le nombre TROIS a été vu représentant soit la Trinité ou la résurrection. QUATRE est le nombre de la création. “… Dieu dit : Faisons (Le Père, le Fils et l’Esprit) l’homme (la créature) à notre image...” (Genèse 1:26). Lorsque QUATRE pour la création est ajouté à TROIS pour la Trinité le résultat est SEPT, le nombre pour la COMPLÉTUDE. Après que Dieu ait créé l’homme, la QUATRIÈME partie, il se reposa le SEPTIÈME jour de son travail qu’Il avait terminé. (Genèse 2 :1-2). Après les écrits de la création, le texte du travail du serpent (celui de Satan) est donné comme il présente à l’homme la rébellion contre Dieu. (Genèse 3 :1-15). Lorsque SIX, le nombre de l’influence de Satan, est ajouté au nombre SEPT le résultat est TREIZE, le nombre de la rébellion ou de la dépravation.

    Dieu fit l’homme dans le but qu’il ait AUTORITÉ sur l’œuvre de ses mains. Le nombre pour dominer ou domination par autorité divine est DOUZE. Voyez la perfection des nombres dans Genèse 1 :26, “Puis Dieu (La Trinité, 3) dit : Faisons l’homme (la créature, 4) à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine

(1)    sur les poissons de la mer,
(2)    sur les oiseaux du ciel,
(3)    sur le bétail,
(4)    sur toute la terre, et
(5)    sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.”

Il y a ici CINQ sur lesquels l’homme pouvait dominer. CINQ est le nombre de la GRÂCE. “… à plus forte raison ceux qui reçoivent l’abondance de la GRÂCE et du don de la justice RÉGNERONT-ils dans la vie par Jésus-Christ lui seul.” (Romains 5:17).

    Lorsque TROIS pour la Trinité, QUATRE pour la créature (l’homme) et CINQ pour la grâce sont additionnés, la somme est DOUZE. C’est le nombre pour dominer ou domination par autorité divine, par laquelle Dieu avait planifié que l’homme ait sur sa création. Est-ce accidentel?

    Mais lorsque les nombres de Genèse 1 :28 sont ajoutés à ceux de Genèse 1 :26 cela devient d’avantage impressionnant. “Dieu les bénit, et Dieu leur dit : (1) Soyez féconds, (2) multipliez, (3) remplissez la terre, et (4) l’assujettissez ; (5) et dominez

(1)    sur les poissons de la mer,
(2)    sur les oiseaux du ciel, et
(3)    sur tout animal qui se meut sur la terre.”

Ici nous voyons Dieu qui bénit l'homme qu’Il a créé. David a dit, “Car ceux que bénit l’Eternel possèdent le pays, (hériteront la terre) …” (Psaumes 37:22). Le nombre CINQ pour la grâce est trouvé dans ce verset. Ce qui démontre que ceux qui sont bénis par la grâce de Dieu (CINQ) hériteront la terre, et auront autorité sur elle. La CNIQUIÈME division dans Genèse 1 :28 qui est, “…et DOMINEZ…” a TROIS sous-divisions. TROIS est le nombre pour la résurrection. Ce qui démontre que ceux qui seront bénis par la grâce de Dieu, auront, après leur résurrection d’entre les morts, AUTORITÉ ou domination sur la terre. Lorsque ce nombre CINQ, et le nombre TROIS sont additionné au nombre DOUZE, trouvé dans Genèse 1 :26, le total est VINGT. Le nombre de la rédemption. Donc après que ceux qui sont bénis par la grâce de Dieu seront ressuscités d’entre les morts, et auront la rédemption de leur corps, ils règneront avec Christ sur la terre. (Apocalypse 5:9-10; 20 :6).

    Il a été démontré que QUATRE définit la première création, et l’homme à l’état naturel. Il a aussi été démontré que DIX représente la LOI, sous laquelle l’homme naturel a été placé. Dans Galates 4 :21-24, lequel a déjà été cité, Paul parle qu’Agar, ou Hagar, représente la LOI. Dans Genèse 16 :3 nous voyons que Sara donna Agar à Abram pour femme après qu'Abram ait vécu DIX ans en Canaan. Dans le même énoncé où Paul démontre qu'Agar représente la LOI, il parle que  “Mais celui de l’esclave naquit selon la chair...” (Galates 4:23). Le nombre pour l’homme selon la chair est QUATRE. Dieu a prédit QUATRE choses à propos d’Ismaël, le fils d’Agar. Dieu a dit :

(1)    “Il sera comme un âne sauvage ;
(2)    sa main sera contre tous, et
(3)    la main de tous sera contre lui ; et
(4)    il habitera en face de tous ses frères.”
(Genèse 16:12 ).

    Les nombres de 1 à 4, additionnés, égalent  DIX, le nombre pour la LOI. 1 plus 2 plus 3 plus 4 égale 10, la LOI. (Voir plus-haut).

    Six est le nombre pour l’influence de Satan sur l’homme. VINGT ET UN péchés sont écrits contre Israël dans son voyage dans le désert. Les nombre de 1 à 6, additionnés, égalent ce nombre.

    1 plus 2 plus 3 plus 4 plus 5 plus 6 égalent 21, le nombre pour les péchés d’Israël.

    Il a été vu que SEPT dénote la complétude, et que VINGT-HUIT est le nombre pour la VIE ÉTERNELLE. Les nombres de 1 à 7, additionnés égalent ce nombre.

    1 plus 2 plus 3 plus 4 plus 5 plus 6 plus 7 égalent 28, la vie éternelle.

    Le nombre pour la rédemption est VINGT. Le nombre pour le sang de Christ est TRENTE. Le nombre pour le travail du Saint-Esprit est CINQUANTE. Ces trois (20 plus 30 plus 50 égalent 100) égalent le nombre pour l’élection de la grâce de Dieu.

    CINQ, le nombre de la grâce, lorsque multiplié par VINGT, le nombre pour la rédemption, égale CENT, le nombre pour l’élection de grâce de Dieu.