“Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez.”
Jn 13:17



Le lavement des pieds.

#jn 13.2-17

 
Le Seigneur a laissé à l'Église, deux ordonnances que nous devons mettre en pratique : le baptême et le repas du Seigneur.

La première est le baptême, je parle évidemment de l’immersion totale dans l’eau, la personne qui est sauvée par la foi en Jésus-Christ. En croyant au nom du Seigneur Jésus, la personne meurt à son ancienne vie et ressuscite en nouveauté de vie, spirituellement c’est ce qu’on appelle, naître de nouveau. En devenant enfant de Dieu, Jésus nous demande de se faire baptiser, c'est-à-dire par immersion totale dans l’eau, au nom du père, du Fils et du St-Esprit; qui est une démonstration visible de ce qui s’est passé spirituellement, c'est-à-dire mort à l’ancienne vie et né de nouveau. Tout ça selon les instructions laissé par Jésus: “Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit,” (Mt 28:19)

La deuxième est le repas du seigneur, l'apôtre Paul nous dit: “Car j’ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné; c’est que le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit: Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi. De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez.” (1Co 11:23-25) Et cette ordonnance est suivie du lavement des pieds selon ce qui est écrit: “Après le souper, lorsque le diable avait déjà inspiré au coeur de Judas Iscariot, fils de Simon, le dessein de le livrer, Jésus, qui savait que le Père avait remis toutes choses entre ses mains, qu’il était venu de Dieu, et qu’il s’en allait à Dieu, se leva de table, ôta ses vêtements, et prit un linge, dont il se ceignit. Ensuite il versa de l’eau dans un bassin, et il se mit à laver les pieds des disciples, et à les essuyer avec le linge dont il était ceint.” (Jn 13:2-5) et Jésus nous dit: “Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez.” (Jn 13:17) et c'est la raison pour laquelle nous le mettons en pratique.

On va se servir du cas de Pierre, pour donner la signification spirituelle du lavement des pieds. Lorsque le Seigneur se mit à laver les pieds des disciples, il vint à Pierre et Pierre lui dit: Toi Seigneur, tu me laves les pieds! Jésus lui dit: ce que je fais, tu ne le comprends pas maintenant mais tu le comprendras bientôt. Pierre ne veut toujours pas que le Seigneur lui lave les pieds. Jésus lui dit: si je ne te lave, tu n'auras point de part avec moi. Voilà que Pierre veut maintenant se faire laver les mains et la tête et non seulement les pieds, car il veut avoir une part avec le Seigneur. Maintenant Jésus commence à donner une explication un peu plus précise sur la signification du lavement des pieds. En disant: Celui qui est baigné n'a besoin que de se laver les pieds pour être entièrement pur et vous êtes purs. Je veux maintenant attirer votre attention sur les paroles que Jésus à dite à Pierre: ce que je fais, tu ne le comprends pas maintenant mais tu le comprendras bientôt. Je vais vous expliquer ce qui est arrivé à Pierre afin qu'il comprenne ce que Jésus lui avait dit, tu comprendras bientôt.

Un peu plus tard dans la soirée Jésus dit aux disciples: je suis pour peu de temps avec vous et “Simon Pierre lui dit: Seigneur, où vas-tu? Jésus répondit: Tu ne peux pas maintenant me suivre où je vais, mais tu me suivras plus tard. Seigneur, lui dit Pierre, pourquoi ne puis-je pas te suivre maintenant? Je donnerai ma vie pour toi. Jésus répondit: Tu donneras ta vie pour moi! En vérité, en vérité, je te le dis, le coq ne chantera pas que tu ne m’aies renié trois fois.” (Jn 13:36-38)

Cette nuit-là les évènements se sont bousculés et la vie des disciples a changée. Jésus et ses disciples se rendirent au jardin de Gethsémané, et c'est là que Judas qui le livrait, ayant pris la cohorte, et des huissiers qu'envoyèrent les principaux sacrificateurs et les pharisiens vint là avec des lanternes, des flambeaux et des armes; se saisirent alors de Jésus et le lièrent et l'emmenèrent chez Caïphe. Les disciples se dispersèrent, mais Pierre et un autre disciple suivirent Jésus; et c'est là que Pierre à trois reprises renia Jésus; et le coq chanta, et il est écrit: “Le Seigneur, s’étant retourné, regarda Pierre. Et Pierre se souvint de la parole que le Seigneur lui avait dite: Avant que le coq chante aujourd’hui, tu me renieras trois fois. Et étant sorti, il pleura amèrement.” (Lu 22:61-62) Vous imaginez-vous, celui qui avait dit quelques heures auparavant: Je donnerai ma vie pour toi. Viens, à trois reprises, renié le Seigneur Jésus; quelle douleur, quelle amertume dans l'âme! Quelle honte Pierre à due ressentir!

Ses peines ne sont pas terminées, car Jésus, son maître va être battu, couronné d'épines et crucifié parmi les malfaiteurs. Pierre a été témoin des souffrances de Christ, et assiste à sa crucifixion; son maître est mort, imaginez le désarroi de cet homme qui aimait tant son maître. Pierre a renié son maître, il n'y a plus d'espoir pour Pierre, il doit vivre avec son reniement. Les disciples ont peur, s'enferment dans un lieu par crainte des juifs.

Pierre a commencé à comprendre ce que le Seigneur lui avait dit quelques temps auparavant: Celui qui est baigné n'a besoin que de se laver les pieds pour être entièrement pur et vous êtes purs. Pierre réalisait que même s'il était sauvé (baigné) avait besoin de se laver les pieds, c'est à dire qu'il était encore un pécheur et qu'il avait de besoin de se faire pardonner (laver les pieds) par Jésus; son plus grand désir aurait été d'aller rencontrer Jésus et lui demandé pardon pour son reniement et d'être tout net et en communion avec Dieu; mais hélas Jésus est mort...

Une bonne nouvelle survient le premier jour de la semaine, lorsque des femmes achetèrent des aromates pour aller embaumer Jésus, se rendirent au sépulcre de grand matin, comme le soleil venait de se lever; la pierre n'était plus devant le tombeau et elles entrèrent dans le sépulcre, virent un jeune homme assis à droite vêtu d’une robe blanche, et elles furent épouvantées. Il leur dit: Ne vous épouvantez pas; vous cherchez Jésus de Nazareth, qui a été crucifié; il est ressuscité, il n’est point ici; voici le lieu où on l’avait mis. Mais allez dire à ses disciples et à Pierre qu’il vous précède en Galilée: c’est là que vous le verrez, comme il vous l’a dit.” (Mr 16:5-7) J'attire votre attention sur: allez dire à ses disciples et à Pierre qu’il vous précède en Galilée, s'il ya quelqu'un qui a besoin se savoir que Jésus est ressuscité c'est bien Pierre, et par les Écritures je sais que Jésus est apparu à Pierre, car il est écrit: Je vous ai enseigné avant tout, comme je l’avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Ecritures; qu’il a été enseveli, et qu’il est ressuscité le troisième jour, selon les Ecritures; et qu’il est apparu à Céphas (Pierre), puis aux douze.” (1Co 15:3-5) et lorsque les deux disciples qui étaient allé à Emmaüs et que le Seigneur s'était manifesté à eux et qu'ils le reconnurent, retournèrent à Jérusalem, et ils trouvèrent les onze, et ceux qui étaient avec eux assemblés leur dirent: le Seigneur est réellement ressuscité , et il est apparu à Simon. (Luc 24.33-34) Il est inutile de vous dire la raison pour laquelle Jésus est apparu à Pierre, et oui Jésus savait que Pierre avait besoin de se faire laver les pieds ( se faire pardonner) afin d'avoir une part avec Jésus et Pierre s'est réconcillié avec Jésus et il va avoir part à l'oeuvre de Dieu; selon ce qui est écrit: Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.(#1jo 1.9)

Jésus confie un grand travail à Pierre, il en fait l’apôtre des circoncis. “Après qu’ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre: Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu plus que ne m’aiment ceux-ci? Il lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais mes agneaux. Il lui dit une seconde fois: Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu? Pierre lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais mes brebis. Il lui dit pour la troisième fois: Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu? Pierre fut attristé de ce qu’il lui avait dit pour la troisième fois: M’aimes-tu? Et il lui répondit: Seigneur, tu sais toutes choses, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais mes brebis.” (Jn 21:15-17)

Pierre est en paix avec Dieu. Il a une part à l'oeuvre de Dieu et à la Pentecôte, environ 3,000 âmes furent sauvée. Souvent l'homme demande pardon et par manque de foi, n'oublie pas la faute avouée et pardonnée, mais il ne devrait pas en être ainsi; par la foi nous devrions croire que lorsque Dieu pardonne, il efface le péché; Pierre vivait ainsi, son reniement était pardonné et oublié, en voici la démonstration, je vais vous rappeler une déclaration que Pierre a faite et vous aller comprendre ce que je veux dire. Dans le livre des actes il est écrit: “Comme il (celui qui a été guéri à la porte la Belle) ne quittait pas Pierre et Jean, tout le peuple étonné accourut vers eux, au portique dit de Salomon. Pierre, voyant cela, dit au peuple: Hommes Israélites, pourquoi vous étonnez-vous de cela? Pourquoi avez-vous les regards fixés sur nous, comme si c’était par notre propre puissance ou par notre piété que nous eussions fait marcher cet homme? Le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, le Dieu de nos pères, a glorifié son serviteur Jésus, que vous avez livré et renié devant Pilate, qui était d’avis qu’on le relâchât. Vous avez renié le Saint et le Juste, et vous avez demandé qu’on vous accordât la grâce d’un meurtrier.” (Ac 3:11-14) la première fois que j'avais lu ces versets je ne comprenais pas comment Pierre pouvait leur dire en parlant de Jésus, vous avez renié le Saint et le Juste, lui qui avait renié le maître lui-même; oui il avait renié Jésus, mais il avait rencontré Jésus et Jésus lui a pardonné et pour Pierre c'était pardonné et oublié; et joyeusement il avait sa part dans le travail de Dieu.

Lorsque Jésus a lavé les pieds des disciples, il leur dit: “Vous m’appelez Maître et Seigneur; et vous dites bien, car je le suis. Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres; car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait.” (Jn 13:13-15). “Supportez-vous les uns les autres, et, si l’un a sujet de se plaindre de l’autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi.” (Col 3:13) et “Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.” (Mt 6:14-15)

La prochaine fois que vous mettrez en pratique le lavements des pieds, rappelez-vous que vous démontrez visiblement ce que vous faites spirituellement, c'est à dire que vous vous pardonnez les uns les autres comme Dieu vous a pardonné.

                                                                          yves st-pierre Document made with KompoZer