fleurs_haut
-41-
La lampe qui éclaire ma route

Le sentier est triste et sombre
Car voici l’heure de la pénombre
Attention de ne pas dévier sur le chemin
Lorsque de la vie c’est le déclin.

Les pensées noires sont là qui m’agitent
Tout est obscur et je suis triste.
Mon âme est dans la souffrance
Je prie et j’implore la délivrance.

Derrière un sourire
Je dissimule un cœur inondé de larmes
Je les empêche de jaillir
Pour ne pas faire sonner l’alarme.

Car je sais bien qu’au bout du tunnel
Qu’après les jours de douleurs
Juste une petite étincelle
De l’amour de Dieu saura réchauffer mon cœur.

Alors au plus fort de la douleur
Je crie vers Lui et je Le supplie :
Envoie une petite lueur
Pour transpercer ma nuit.

Dépose Ta lampe à mes pieds
Pour que je puisse me relever
De Ta lumière éclaire mon sentier
Et aide-moi à continuer de marcher

Reine Gaulin, Février 2006