fleurs_haut
-112-
 Le jardin de fleurs

Oh ! Comme il est invitant
Ce beau jardin de fleurs
Il accueille tous les gens
Et les attire par son odeur.
Il y a des roses, des tulipes, des orchidées
Des œillets des marguerites et des pensées.

On nous invite à les cueillir
Pour vous en faire de beaux bouquets
De leur arôme vous pourrez jouir
Et n offrir si ça vous plaît
Prenez en autant que vous voulez
La quantité est illimitée.

Comme il semblait beau ce jardin !
Mais on y a caché de l’ortie
J’en ai pris dans mes mains
Et une grande douleur j’ai ressenti.
Et sous les feuillages étaient camouflés
Des ronces et des épines qui m’ont blessé.

Les portes du jardin furent verrouillées
Et nous en étions prisonniers
Les fleurs qui étaient si attirantes,
Sont devenues répugnantes
Nous n’y trouvions plus de plaisir
Et bien vite, nous les avons vues flétrir.

Et un Sauveur est descendu pour nous libérer
De l’esclave du jardin du péché Qui par ses attrais
Nous avait séparés de Dieu Et son Sacrifice parfait
Il nous a délivrés et nous a ouvert la porte du Saint Lieu.

Là où les fleurs de toutes les couleurs
Ne flétriront jamais
Là où il n’y a que du bonheur
Là où tout est pur, tout est parfait
Dans ce beau jardin Éternel Dans cette ville dans le Ciel

Reine Gaulin, Août 2003