fleurs_haut
-403-
Je vieillis

Dans quelques mois j’aurai 80 ans
Et vous, pensez-vous que je me fais vieille ?
Mais oui, mon vieux corps me le prouve constamment
Vais-je baisser les bras ? Non ce n’est pas demain la veille.

Je me souris en me regardant dans le miroir
Pour oublier mes rides et mes cheveux blancs.
Et même si je peux quand même les voir
Mon corps me rappelle  qu’il n’est pas aussi jeune qu’avant.

J’ai toujours aujourd’hui mon coeur d’enfant
Avec ses désirs, ses joies et son besoin d’affection.
Oui je reste toujours aussi jeune en dedans
C’est mon secret, et ça évite toute désillusion.
 
Ce qui m’humilie et me fâche un peu
C’est que pour un rien les larmes me montent aux yeux,
Qu’en m’exprimant, les sanglots étranglent ma voix
Et révèlent des sentiments que je ne voudrais pas que l’on voit.

C’est un fait, oui je me sens comme un fardeau
Je ne peux plus  faire tout ce que j’aimerais.
Alors, il faut admettre que mon ciel n’est plus aussi beau
Et admettre que de demander s’est maintenant un fait.

80 ans en arrière peut sembler si loin
Mais pour moi, c’est tout comme si c’était hier.
Devant moi, diminuent les lendemains
Et ce sera le temps de quitter mes êtres chers.

Pardonnez-moi un peu de folie
Si en moi, vous pouvez détecter de la mélancolie,
Mais oubliez-ça, il y a des jours comme ça
Et demain je reviendrai la vieille moi.

Oh ! Oui, je m’en réjouis, bientôt je quitterai cette terre
Demain, peut-être les anges me porteront jusqu’au Ciel
Bientôt, peut-être  je retrouverai mes êtres chers
Qui m’ont devancé dans la gloire éternelle.

Reine Gaulin, Août 2020