Élisée, prophète du Seigneur.

Le Seigneur par son amour véritable et sa grande compassion a toujours prit grand soin de son peuple les Israélites. Et comme il a voulu rassurer leur cœur afin qu’il sache qu’il était avec eux le jour comme la nuit, il a toujours choisi sur la terre des hommes à qui il donnait de connaître sa volonté et par qui il manifestait sa grande puissance pour le bien de son peuple.

Parmi ces hommes, il y eu les prophètes à qui le Seigneur avaient donné de connaître les évènements qui allaient arriver, avant qu’ils ne se produisent. Voici donc l’une des très belles histoires de l’un de ses prophètes que le Seigneur avait choisi pour le servir auprès de son peuple, Élisée!

Alors, voici qu’un jour Élisée se rendant vers l’endroit où le Seigneur l’avait envoyé, il avait dû passer par l’une des villes du pays d’Israël appelée, Shunem. Parmi le peuple du Seigneur qui y habitait, il y avait des petites familles dont les rires joyeux des enfants se faisaient bien entendre à travers tous les bruits de cette ville.

Mais, voici qu’une des femmes habitant cette ville vivait un grand chagrin dans son cœur de ne pas entendre ces petits rires dans sa maison, dû à l’âge très avancé de son époux. Mais, comme elle aimait le Seigneur et croyait en sa grande puissance, jamais elle n’avait cessé de le prié sachant bien que lui seul pouvait lui donné ce grand bonheur d’être maman un jour.

C’est ainsi qu’un jour, levant les yeux après avoir prié le Seigneur, elle vit passé Élisée tout près de sa maison et sachant qui il était, un prophète du Seigneur, elle lui avait dit : « Venez- je vous prie dans notre maison car mon mari et moi serions honorer de votre présence et de vous servir du bon pain à manger!».

Élisée voyant combien sa présence avait de l’importance pour elle, était entré dans sa maison et s’étant assis à sa table, il pria le Seigneur avec eux pour le remercié de ce bon pain qu’il allait manger sachant bien que cela l’aiderait à poursuivre son chemin!

Et bien sûre Élisée leur avait parlé de l’amour et de la grande puissance du Seigneur, ce qui leur avait fait un si grand bien qu’ils ne souhaitaient plus du tout le voir partir! C’est pourquoi espérant très bientôt son retour, ils avaient invité à venir partager avec eux du bon pain et prendre un peu de repos. Et c’est ce fit Élisée!
Puis un jour, cette femme sachant bien que le Seigneur avait consolé son coeur à chacune des présences d’Élisée dans sa maison puisque par ses paroles elle avait reprit courage, elle avait dit à son époux qu’elle croyait vraiment qu’Élisée était un fidèle serviteur du Seigneur.

C’est alors qu’elle fit cette demande très spéciale à son mari, elle lui dit : « Pourrions-nous faire construire au haut de notre maison, une petite pièce pour le prophète Élisée dont il pourrait s’y retrouver seul afin qu’il puisse paisiblement prier et lire la parole du Seigneur et s’il en ressent le besoin, pouvoir s’y reposé?».

Son époux ayant la même pensée que sa femme envers Élisée avait accepté avec joie sa demande. C’est ainsi que la pièce étant terminé, ils lui avaient installé un lit bien confortable, une table dont ils y avaient prit soin d’y déposé un chandelier rempli de d’huile du fruit de l’olive dont la lumière de sa flamme allait éclairer chacun des mots qu’Élisée lirait dans la parole du Seigneur assis sur le tabouret qu’ils lui avaient aussi installé.

Et voici qu’au prochain retour d’Élisée, quelque chose de merveilleux allait se passé! Car, alors qu’il se trouvait dans cette pièce, il avait fait savoir à cette femme par son serviteur Guéhazi qui fut avec lui, combien il appréciait tout ce qu’elle avait fait et que pour la remercié, il pourrait intervenir auprès du roi où du capitaine de l’armée du pays si cela lui était nécessaire.

Mais, comme elle n’avait pas agit afin d’obtenir une meilleur qualité de vie matériel, mais plutôt avec la bonté du Seigneur dans son cœur, prenant grand soin de son serviteur, Élisée, elle avait répondu à Guéhazi qu’elle et son mari étaient bien là où ils vivaient, tout près de ceux avec qui ils partageaient ensemble ce qu’ils avaient de plus précieux, la présence du Seigneur dans leurs vie.

Élisée sachant qu’elle ne demandait rien de ce que pouvait lui donné les personnes les plus importantes du pays dont le roi où le capitaine de l’armée s’était dit à voix haute : « Mais, que faire pour cette femme?» Guéhazi lui avait alors dit: «Cette femme n’a pas d’enfant et son mari est très âgé!».

Élisée ayant prié le Seigneur afin de connaître sa volonté, fit venir cette femme et lui annonça cette belle grande nouvelle qu’à la même prochaine saison elle allait tenir dans ses bras son enfant, son petit garçon!!!…..
Et voici que sa naissance arriva exactement comme le Seigneur l’avait fait connaître à son serviteur, le prophète Élisée. Et c’est ainsi qu’un jour les rires d’un petit garçon se faisait entendre dans la maison de cette femme et son époux, leur apportant une si grande joie!!!

Et le regardant tendrement, cette femme ne cessait de remercier le Seigneur qui lui seul par sa grande puissance lui avait donné d’être maintenant appelée, maman!
Diane Larose Document made with KompoZer