La tunique de Joseph
# Ge 37. 2- 28

Il y a très très longtemps si tu te souviens, Abraham obéissant au Seigneur avait quitté l’endroit où il demeurait avec Sara sa femme pour se rendre dans le pays de Canaan que le Seigneur avait promis de lui donné et il lui avait aussi fait cette promesse lui disant que de lui allait naître un peuple et qu’il serait avec eux pour toujours puisqu’il serait leur Dieu!

Et comme le Seigneur tient toujours ses promesses, Abraham et Sara habitant le pays de Canaan, le Seigneur leur avait donné un fils appelé Isaac qui ayant grandi eu des enfants dont Jacob à qui le Seigneur avait fait savoir qu’il porterait le nom d’Israël, d’où vient le nom du peuple tant aimé du Seigneur, les Israélites! Alors, voici une histoire dans la vie de Jacob et ses douze garçons qui un jour allaient formé les douze tribus d’Israël!

Jacob vécu dans le pays de Canaan avec ses enfants dont douze garçons que le Seigneur lui avait donné. L’un deux, Joseph âgé de dix sept ans partait dans les champs avec certains de ses frères plus vieux que lui pour guidé le troupeau d’animaux de son père vers de la bonne eau à boire et de l’herbe fraîche à manger afin qu’il soit en bonne santé! Il est certain que Joseph veillait aussi sur les moutons et les petites brebis sans défenses!

Joseph qui avait apprit de son père à faire le bien pour plaire au Seigneur, agissait ainsi même lorsqu’il se trouvait loin de la maison avec ses frères qui eux malheureusement faisaient ce qui est mal malgré qu’ils avaient eux aussi apprit à faire le bien. Joseph qui aimait ses frères, voulant leur faire du bien racontait à son père leur mauvais comportement afin qu’il puisse leur rappeler l’importance de faire le bien pour plaire au Seigneur parce qu’il les aimait. 

Dans son coeur, Jacob aussi appelé Israël avait une affection toute particulière pour Joseph parce qu’il avait tant espéré sa naissance, malgré son âge très avancé. Et voici que guider par le Seigneur, il lui avait fait une magnifique tunique de couleurs brodée de files d’or  représentant ce qu’allait être un jour les douze tribus d’Israël, dont les noms étaient écrit sur des pierres précieuses sur la tunique.

Mais, voici que lorsque ses frères virent l’importance que Jacob accordait à Joseph lui ayant fait cette tunique, eurent un très mauvais sentiment envers lui, ils se mirent à le haïr, ce qui malheureusement les emmenèrent à ne plus parlé à Joseph avec douceur et bonté.

Il est certain que Joseph avait de la peine à cause de leur méchanceté envers lui. Mais, il n’était pas tout seul, le Seigneur était avec lui parce qu’il lui était obéissant! C’est pourquoi voulant lui démontré sa présence et sa grande puissance il lui avait fait voir dans un songe ce qui allait arriver plus tard dans sa vie.

Il se vit dans un champ avec ses frères, a attaché des gerbes de blé lorsque tout à coup, l’une d’entre elle qui le représentait se leva et se tenu bien droite, tandis que celles de ses frères se tenaient courbés autour de la sienne!

Joseph ayant comprit ce songe et croyant que cela arriverait comme le Seigneur lui avait montré, voulu le faire connaître à ses frères qui lui dirent: «Mais, pour qui te prends-tu? Tu crois vraiment qu’un jour tu vas gouverner sur nous et que nous allons se prosterner devant toi!».Et ils se mirent à ressentir plus de haine pour lui, croyant que cela venait de Joseph, ne voyant pas du tout que cela allait vraiment arrivé un jour, comme le Seigneur l’avait montré à Joseph!

Alors, le Seigneur lui fit voir un autre songe. Il vit le soleil, la lune et onze étoiles se prosterner devant lui! L’ayant raconté à son père, il lui avait dit ceci: « Allons Joseph, faudra-t-il qu’un jour nous devions se prosterner devant toi? ». Mais, il garda quand même les paroles de ce songe dans sa mémoire, tandis que ses frères l’ayant entendu en furent jaloux.

Et un jour, ne se doutant pas du tout de ce qui allait arriver à Joseph, son père l’avait envoyé prendre des nouvelles de  ses frères et des animaux dans les champs et de revenir lui en informé.

Joseph obéissant à son père partit vers eux mais, ne les ayant pas trouvé à l’endroit où ils devaient être, un homme le voyant chercher lui avait dit qu’ils étaient partit vers un autre endroit.

Joseph avait donc prit le chemin pour se rendre à cet endroit. Mais voici que ses frères l’ayant vu arrivé au loin, se mirent à penser à quelque chose de terrible! Ils se dirent:« Tuons-le donc et jetons son corps dans un puits et nous n’aurons qu’à dire à notre père que c’est une bête très féroce qu’il  lui a ôté la vie. Ainsi, nous verrons si les songes qu’il nous a racontés vont vraiment se produire! ».

Ruben le plus vieux de ses frères, les ayant entendu ne fut pas d’accord avec eux, il leur avait dit de seulement le jeté dans un puits parce qu’il voulait revenir plus tard et le ramener vivant à la maison de son père.

Et c’est ce qu’ils firent lorsque Joseph fut arrivé tout près d’eux, ils lui ôtèrent sa tunique et le jetèrent dans ce puits qui heureusement par la volonté du Seigneur ne contenait pas d’eau. Mais, ce puits était quand même profond et si froid pour Joseph qui n’avait aucune possibilité d’en sortir par lui-même.

Mais, voici que comme l’ouverture du puits ne fit pas fermé,  Joseph ayant levé les yeux vers le ciel avait aperçu un rayon de soleil percé à travers les nuages! Alors, il eu le coeur apaisé se rappelant les songes que le Seigneur lui avait fait voir. Ainsi, il avait reprit courage en attendant qu’il le délivre de ce puits car il croyait en sa grande fidélité.

Et voici qu’au même instant ses frères s’étant assit pour manger, virent passé une caravane dont les chameaux étaient chargés d’aromates de baume et de myrrhe que des marchands allaient vendre dans le pays d’Égypte. Alors, Juda l’un d’entre eux avait alors dit ceci, parlant de Joseph:

« Comme il est quand même notre frère, laissons-le vivre et vendons-le à ces marchands! ». Et c’est ce qu’ils firent après avoir fait sortir Joseph du puits et même que devant lui, ses frères reçurent de l’argent pour le vendre à ces inconnus qui l’emmenèrent avec eux, vers le pays d’Égypte.

Joseph eu une si grande tristesse dans son coeur d’avoir été traité ainsi par ses propres frères et sachant que son père  allait avoir un si grand chagrin de ne pas le voir revenir à la maison avec ses frères.

Et il fut difficile pour lui aussi d’être éloigné de sa famille et de son pays. Mais, comme il savait que le Seigneur était avec lui, il se sentait bien dans son coeur sachant qu’il n’était pas tout seul sur ce chemin, vers ce pays qu’il lui était étranger.

Dans la prochaine histoire de la vie de Joseph, tu pourras y lire combien la fidélité du Seigneur est grande pour ceux qui croit en lui et lui sont obéissant comme Joseph le fut!
Diane Larose Document made with KompoZer