Dis-moi, nous dit le Seigneur
2 Roi4 verset 1 à 7

 Il y a très longtemps, dans le beau pays habité par le peuple du Seigneur, Israël, vécue une femme habitant maintenant seule avec ses enfants puisque son mari était décédé.

Et, comme cette petite famille ne vivait pas dans la richesse, il fût encore plus difficile pour cette maman se retrouvant seule d’arriver même à nourrir ses enfants.

Même qu’un jour, très tôt le matin, quelqu’un frappa si durement à la porte de sa maison, qu’elle et ses enfants furent réveillés d’un sommeil qui leur était déjà si fragile, puisque n’ayant plus de lit pour dormir confortablement, ils s’étaient endormis sur les planches usées du plancher.

Ayant ouvert sa porte, la mère vit un homme qui sans même porter attention au fait que cette petite famille vivait si pauvrement, il lui avait dit ceci d’un ton sévère : «Je suis venu pour chercher l’argent que vous me devez!». Mais… je n’ai pas de quoi vous payer monsieur!» lui répondit cette maman d’une voix tremblante.

C’est alors que ne lui laissant dire aucun autre mot, il lui avait dit ceci d’un ton menaçant : « Je prendrai alors vos deux garçons qui devront travailler gratuitement pour moi, afin de payé entièrement la dette que vous avez envers moi!». Oh, non! Ayez-pitié, ne prenez pas mes garçons!». Lui dit-elle, tout en les serrant très fort sur son cœur.

Mais, comme cet homme n’avait malheureusement pas l’amour du Seigneur dans son cœur, il ne se soucia pas du tout de la peine qu’il allait faire à cette maman. C’est pourquoi ne pensant qu’à ravoir son argent, il lui avait dit qu’il reviendrait prendre ses garçons si elle ne lui remboursait pas cette dette.

Il est certain que cette maman se voyait impuissante contre la terrible menace de cet homme. C’est pourquoi  croyant de tout son cœur que seul le Seigneur par son grand amour et sa grande puissance pouvait lui venir en aide, elle s’était rendu très vite auprès de celui qu’elle connaissait comme étant un homme que le Seigneur avait choisi pour le servir auprès de son peuple en ces temps-là, le prophète Élisée.

Et comme Élisée l’avait vu arrivé auprès de lui si apeuré et les yeux rempli de larmes, il fut ému de compassion pour elle. C’est pourquoi voulant lui venir en aide, il lui dit: « Mon amie, dit-moi, que puis-je faire pour toi?».

A ces paroles déjà si réconfortante, elle lui ouvrit son cœur lui apprenant que son époux qui fut l’un de ses serviteurs était décédé. Et elle lui raconta ce que l’homme à qui elle devait de l’argent allait faire si elle ne pouvait lui remboursé cette dette. Élisée guidé par le Seigneur, lui avait demandé ceci : « Qu’as-tu à la maison?». Il ne me reste qu’un vase d’huile d’olive que j’avais précieusement gardé afin d’en faire du bon pain pour mes enfants et moi!». Lui répondit-elle.

«Va chez tes voisins et demandes leurs de te donner des vases vides et tu peux en prendre plusieurs que tu apporteras dans ta maison. Et, quand tu y seras entrée avec tes enfants, fermes la porte et verses l’huile contenue dans ton vase dans les autres vases.» lui avait dit Élisée.

Tout de suite, croyant à la parole du Seigneur, elle était partit et avait agi exactement comme Élisée lui avait dit! Et voici que l’huile coulait et coulait se déversant dans tous les vases jusqu’à ce l’un de ses garçons lui disent qu’il ne restait plus de vases vides!

Quelle chose merveilleuse que cette mère et ses enfants ont pu voir se produire parce qu’elle avait cru et avait agi selon la parole du Seigneur! Même que très vite, elle était sortie de sa maison pour revenir voir Élisée et lui raconté d’une voix rempli de joie ce qu’elle et ses enfants avaient vu s’accomplir par la grande puissance du Seigneur!

C’est alors qu’Élisée lui avait dit d’aller vendre l’huile afin de rembourser sa dette et même qu’il lui avait dit aussi qu’il en resterait assez pour elle et  ses enfants! Et tout arriva comme Élisée guidé par le Seigneur lui avait dit!

Même que dans sa maison, une bonne odeur apaisante de bon pain et de gâteaux s’y dégageait! Ce qui bien sûre faisait maintenant le bonheur de cette petite famille, qui fit ensemble une prière au Seigneur afin de le remercié de tout leur cœur de les avoir secouru et protégé de cette terrible menace, dont lui seul pouvait par sa grande puissance les en délivrés!

Et tu sais Jésus qui t’aime, voudrait pouvoir être ton meilleur ami et te dire à toi aussi :«dit-moi!» car il sera toujours là pour toi, prêt à t’écouter et te venir en aide, en tout temps!!!
Diane Larose Document made with KompoZer